Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2012

Honte, espoir, une campagne très politique

.

        Mon cher neveu,

        voici quelques pistes pour réfléchir avant de voter. Oui, nous sommes dans un monde où la honte le dispute à l'espoir, et de ce point de vue la campagne électorale en cours n'est pas sans intérêt. Bonnes lectures et bien affrectueusement de ton oncle, Estival.  

rose1.jpg

        Il ne faut pas oublier dans quelle situation l'on se trouve, avant de choisir son bulletin de vote. Tout en glanant des raisons de désespérer, on aperçoit d'un côté ou de l'autre des lueurs d'espoir. Voici des exemples, au nombre de neuf...

1./  Université, réformes : une catastrophe ! C'est un professeur qui s'exprime, il sait de quoi il parle et donne des précisions incontournables. Loi d'autonomie de l'université (de la ministre Valérie Pécresse) ; mastérisation des concours ; méga-universités ; cela, entre autres choses, montre tristement comment l'absurde peut s'immiscer dans les meilleures intentions. Les candidats ne semblent pas offrir pour l'instant de quoi se rassurer... Lire Eric Marty, professeur de littérature comparée à l'université Paris-Diderot, in Le Monde, 10 04 2012. Lien : UNIVERSITAIRE

2./  Tests d'évaluation en fin d'années de CM1  et CM2, voilà qui procède apparemment des meilleures intentions. Il faut distinguer en la matière les buts avoués, les problèmes de fiabilité, la possibilité de conséquences indésirables sur le travail scolaire proprement dit, sans oublier tel but non avoué, peut-être légèrement lié, si l'on peut dire, à l'approche d'élections ! Lire Véronique Soulé, Libération, "samedi dernier" donc 07 04 2012. Lien : TESTS éVALUATION CM1 CM2

3./  A Toulouse, les personnels du collège de la Reynerie adressaient à leur ministre, il n'y a pas très longtemps, une lettre qui montrait à quel point on peut se révolter contre l'absurde lorsque l'éducation de nos enfants est en jeu..., et en péril ! Les signataires déclaraient ne pas très bien comprendre "pourquoi l'intérêt des élèves devrait passer après des considérations purement comptables et administratives". Leur indignation est partagée, d'une façon fort populaire. LibéToulouse, 09 04 2012. Lien : LA REYNERIE DéFEND SON COLLèGE

4./  Et voici que nous retrouvons la pleine actualité de la campagne présidentielle : un candidat, François Hollande, dénonce les affirmations erronnées d'un autre : Nicolas Sarkozy. Au sujet tout particulièrement de la présence de ce dernier  à Fukushima, les pendules sont strictement remises à l'heure ! Contrairement à ce qu'affirmait le président ou candidat à Caen, il n'était pas, non, vraiment pas là où, d'après lui... Libération, "mardi dernier" donc 10 04 2012. Lien : FUKUSHIMA VANTARDISE ?. 

5./  Présence des caméras, "mise en scène", qu'en est-il au juste de ces interpellations d'"islamistes" qui ont été, depuis, relâchés ? S'agit-il de la lutte contre l'islam radical le plus dangereux ? Y a-t-il une part de médiatisation exercée à des fins électorales ? Un peu de lumière, s'il vous plaît : Libération, 06 04 2012. Lien : ISLAM RADICAL EST-IL INSTRUMENTALISé?

6./  Tout récemment, la  ou plutôt les tueries dont se rendait coupable Mohamed Merah donnaient lieu à des interrogations légitimes de la part de la "Commission sénatoriale pour le contrôle de l'application des lois". Or, l'audition qu'elle souhaitait effectuer de certains responsables du renseignement se heurtait à un refus du Premier ministre lui-même. Le gouvernement serait-il en quoi que ce soit gêné par l'exercice de ce contrôle démocratique ? Non bien sûr, si l'on en croit le ministre lui-même... C'est Estelle Gross qui expose cette douloureuse (à notre avis) situation, avec son arrière-fond d'incertitudes inquiétantes en quelque sorte, dans un article de NouvelObs, 02 04 2012. Lien : COMMISSION SéNATORIALE NON BIENVENUE

7./  Il nous faut dépasser le côté sombre de ce qui précède et passer maintenant à des perspectives d'avenir. Ce sera fait grâce à Amnesty international qui "ne donne jamais de consigne de vote" mais nous fait connaître les réponses, ou absences de réponses, des candidats au sujet de leurs intentions en matière de "respect des droits humains en France". Un appel leur a été adressé. Leurs réponses valent de l'or. Voir sur le site de : Amnesty international, 12 04 2012. Lien : CANDIDATS ET DROITS HUMAINS. (On pourra, pour une lecture peut-être plus facile, télécharger "Appel Election Présidentielle..." sous le titre "Documents à télécharger", en bas de la page ouverte par le lien).  

8./  Déficit de la Sécurité Sociale : le sujet est d'importance. Chaque candidat à la Présidence de la France a sa méthode, et ses intentions annoncées pour faire face ! Dans l'article que nous recommandons, des liens dirigent vers de plus amples connaissances en ce qui concerne le programme de chacun des candidats. On peut, sans y passer longtemps, apprendre énormément. Lire (et suivre les liens...) Louis Morice, in NouvelObs, 10 et 11 04 2012. Lien : CANDIDATS ET SéCURITé SOCIALE

9./  Apprendre à bien parler, c'est déjà apprendre à bien penser. Connaître d'autres langues et civilisations, surtout si elles sont à l'origine de ce que nous avons de meilleur, c'est déjà devenir capable d'agrandir sa sensibilité et les capacités du raisonnement. Le français, les langues anciennes ont un rôle formateur non seulement pour l'esprit, mais aussi pour la valeur citoyenne des futures générations. Il faut offrir aux futurs Voltaire (auteurs de futurs "Zadig") la grandeur, l'intelligence, la rigueur intellectuelle que confère l'apprentissage du français, des langues anciennes, de la culture. On lira, sur son site, la "Lettre ouverte aux candidtas à la Présidence de la République française" de l'association SEL (Sauvegarde des Enseignements Littéraires). Lien : CULTURE ESPRIT DéMOCRATIE.

 

rosepair2.gif

 

        En somme, même si les exemples que nous avons donnés ci-dessus sont souvent disparates, et font référence à des domaines de compétence très divers, on peut dire en conclusion que le paysage français, à l'heure de la campagne pour l'élection présidentielle, offre vraiment de quoi avoir honte..., et de quoi "faire revivre l'espoir", pour citer de façon exacte (ou approximative?), l'un des candidats (et lequel au juste ? Mais l'essentiel n'est-il pas dans le mouvement, le vent, le souffle, sans que fasse défaut la raison, pas plus que la vertu de modération, précieuse entre toutes... ?).

..

12/12/2011

Dégâts infligés à la France

.

    La mauvaise direction est prise.

?

VIOLENCE DANS LES MOTS ET VIOLENCE CONTRE LES FAIBLES

1. Un ministre s'adresse à l'Assemblée nationale et crée le scandale chez les socialistes, mais aussi auprès de Philippe Bilger. (Nouvelobs)

2. On ne sait si le personnage refuse de présenter des excuses par un entêtement excessif ou mladroit. (Libération)

3. Merci à Marie Piquemal in Nouvelobs de nous montrer comment les malades sont amenés à ne pas prendre le congé maladie qui leur permettrait de bien se soigner : car ils ne sont pas assez riches pour faire face aux initiatives du Pouvoir en matière de Sécurité sociale. (Libération) 

4. Les expulsions de roms de l'été 2010 sont condamnées par le Conseil de l'Europe comme "une violation aggravée des droits de l'homme" (Le Monde)

5. En situation régulière, les étrangers doivent subir les affres d'un traitement procédural étrange. Attente, nuit, froidt, sentiment de l'absurde font un curieux mélange qu'ils dégustent avec effroi. (Marie Piquemal, Libération)

6. Des étudiants boursiers voient leurs études  menacées de destruction dès les premiers mois de l'année universitaire : pour cause de non versement de leurs bourses d'études ! Très vite, la pauvreté devient extrême. (Véronique Radier, Nouvelobs)

7. Mais les étudiants étrangers sont très bien accueillis si, plutôt que de se faire aider par des bourses d'études, ils arrivent chez nous avec des moyens à la hauteur ! Riches, soyez les bienvenus, pauvres c'est un peu différent.... (Julie Owono, Rue89)

8. C'est bien dommage ! Le discours officiel ne correspond pas vraiment à la réalité de la pauvreté et de l'exclusion ! Discours et actes...  (voir le rapport dont nous entretient La Croix) (Attention : l'article dans son intégralité est réservé aux abonnés à ce journal) 

 

attente préfecture,congé maladie,drois de l'homme,effraction,étudiant argent,étudiant boursier,étudiant étranger,extrême droite pouvoir,justice indépendante,laïcité,obsession étrangers,obsession xénophobe,pauvreté,procureur paris,roms expulsions 2010,sécurité sociale,situation régulière,violence verbale assemblée nationale

 

LAICITE, JUSTICE, LES GRANDS PILIERS DE LA REPUBLIQUE

9. Eddy Khaldi et Muriel Fitoussi dénoncent les attaques contre la laïcité et le mal fait à l'enseignement en France. (Res Publica)

10. Le site des Jésuites de France, de son côté, se réjouit du fait que des diplômes de facultés jésuites sont désormais considérés comme valides. 

11. Le Pouvoir doit se protéger, il le sera ! Le procureur de Paris est choisi de façon convenable, enfin d'une façon qui pose une nouvelle fois la question de cette catégorie de notre blog : Le Pouvoir à l'assaut des pouvoirs ! (L'Humanité)

12. En effet, vous n'avez pas rêvé : "le directeur de cabinet du garde des Sceaux sera procureur de Paris" (titre, Nouvelobs). Justice! Tollé, danger, et quels enjeux ! 

13. Et justement, ils sont exaspérés, les procureurs, comme jamais ! (Nouvelobs)

14. A la limite des questions de justice et d'extrême droite, maître Eolas, en son site, s'exprime sur une manoeuvre et un "Institut pour la justice", où l'on voit point par point, maille par maille, le populisme se faire détricoter par le maître... Ah, le rêve d'une justice qui conviendrait au sentiment d'impunité...

 

attente préfecture,congé maladie,drois de l'homme,effraction,étudiant argent,étudiant boursier,étudiant étranger,extrême droite pouvoir,justice indépendante,laïcité,obsession étrangers,obsession xénophobe,pauvreté,procureur paris,roms expulsions 2010,sécurité sociale,situation régulière,violence verbale assemblée nationaleattente préfecture,congé maladie,drois de l'homme,effraction,étudiant argent,étudiant boursier,étudiant étranger,extrême droite pouvoir,justice indépendante,laïcité,obsession étrangers,obsession xénophobe,pauvreté,procureur paris,roms expulsions 2010,sécurité sociale,situation régulière,violence verbale assemblée nationale

 

 

LA RITOURNELLE DU C'EST LA FAUTE A LUI L'ETRANGER. TIENS ?

15. La ritournelle tourne dans les cerveaux, occupe de la place, résonne mais comment raisonne-t-elle ? L'effet de ritournelle, tout de même, ça compte, pour devenir sentiment sous-jacent généralisé dans la population, non ? Toujours est-il que la ritournelle est discrètement entonnée : oh, pas méchamment, les termes sont tels qu'on pourrait bien les approuver, que voulez-vous, et c'est peut-être vrai, alors, qu'il y aurait "trop d'étrangers" (en France, s'entend ! ), vous croyez ? Hélas, ritournelle qui se répète peut changer de nature, telle la boule de neige mignonne qui grossit en dévalant la pente et devient monstre énorme, puis finalement déclenche une catastrophe ! Ritournelle du "trop d'étrangers", comme tu es bien entonnée ! Pendant que se fait entendre ta mélodie, une bête ronge douceureusement les coeurs, s'infiltre, prête à surgir un matin sur un autre ton, peut-être en chassant des roms (pardi!) car la bête (pas le Pouvoir, lui, il agit et il essaie de défendre le pays au mieux, et d'après ses analyses) : la bête, dis-je, appartient à tous ceux qui veulent bien l'héberger. En général, elle ne s'enfuit pas quand elle entend la ritournelle "trop d'étrangers". On pourrait craindre que la Haine, sournoisement, ne soit partie à l'assaut des coeurs !

Et dans tout ça, où se situe la frontière avec l'extrême droite ? Avions-nous donc raison d'évoquer "une certaine droite" ? (Nouvelobs 27 11 2011).

Et sur le même sujet :

16. Libération 28 11 2011.

17. Site du parti socialiste 28 11 2011.

 .

attente préfecture,congé maladie,drois de l'homme,effraction,étudiant argent,étudiant boursier,étudiant étranger,extrême droite pouvoir,justice indépendante,laïcité,obsession étrangers,obsession xénophobe,pauvreté,procureur paris,roms expulsions 2010,sécurité sociale,situation régulière,violence verbale assemblée nationaleattente préfecture,congé maladie,drois de l'homme,effraction,étudiant argent,étudiant boursier,étudiant étranger,extrême droite pouvoir,justice indépendante,laïcité,obsession étrangers,obsession xénophobe,pauvreté,procureur paris,roms expulsions 2010,sécurité sociale,situation régulière,violence verbale assemblée nationaleattente préfecture,congé maladie,drois de l'homme,effraction,étudiant argent,étudiant boursier,étudiant étranger,extrême droite pouvoir,justice indépendante,laïcité,obsession étrangers,obsession xénophobe,pauvreté,procureur paris,roms expulsions 2010,sécurité sociale,situation régulière,violence verbale assemblée nationale

 

 

22/09/2011

Economie et finances : à gauche sont les idées

.

        A/  La "règle d'or" n'est pas ce que l'on pourrait croire. Analysée et réduite à ce qu'elle est, elle donne lieu en tout cas à un exercice de style vraiment magistral : il faut lire Napakatora (sans doute un pseudo) dans le blog Les mots ont un sens, 06 09 2011. Lien : OR REDONDANT.

        B/  La crise est un bon prétexte pour continuer de détruire les droits sociaux ! Et faire ainsi le lit de l'extrême droite ! C'est apparemment ce que pense le porte-parole du parti socialiste, qui propose des pistes pour sortir de cette ligne de conduite infernale, dans son livre "Tourner la page", dont il fait une brève présentation. Voir son blog Benoît Hamon, 14 09 2011. Lien : PEUPLES PAIENT CRISE.

aubry,banques,crise,dettes souveraines,droits sociaux,edmond maire,équilibre sécurité sociale,règle d'or,sécurité sociale 

        C/  L'économiste Liem Hoang-Ngoc nous parle des banques, des dettes souveraines, des mesures prises à ce jour et de leurs conséquences, du contexte européen et mondial : il fait également des propositions précises, qui forment un tout et donnent une direction concordante à une politique de gouvernement. C'est de nouveau dans le blog Benoît Hamon, 13 09 2011. Lien : MAîTRISER LA CRISE.

        D/  Le Pouvoir fait de son mieux pour mériter notre confiance. Des milliards d'euros vont disparaître du déficit de la Sécurité sociale. C'est dans le Nouvel Observateur, 22 09 2011. Lien : POUVOIR ESPOIR

aubry,banques,crise,dettes souveraines,droits sociaux,edmond maire,équilibre sécurité sociale,règle d'or,sécurité sociale

        E/   Toujours au sujet de la Sécurité sociale, Vincent Collen rappelle l'histoire récente, les recettes, les dépenses, les déficits. Il chiffre l'importance de la crise de 2008 dans cet ensemble de données. L'article attire également notre attention sur les positions assez critiques (par rapport aux intentions gouvernementales) qu'ont exprimées une secrétaire nationale du parti socialiste d'une part, et un membre de l'UMP qui est rapporteur du budget de la Sécurité sociale, d'autre part. Voir Les Echos, 22 09 2011. Lien : SéCU REMèDES AH BON.

        F/  Il fut un temps où les comptes de la Sécurité sociale étaient équilibrés... Edmond Maire, ancien secrétaire général de la CFDT, situe la candidature Aubry comme un espoir après les évolutions négatives qu'a subies la France depuis des dizaines d'années. Parmi les multiples raisons qu'il a de faire confiance à Martine Aubry, il cite (lien ci-dessous, puis aller jusqu'à l'avant-dernier alinéa) "ses capacités gestionnaires". Et il justifie cette appréciation par plusieurs exemples dont, entre autres, celui-ci : elle "réalisa l'exploit dans ses fonctions ministérielles de rétablir l'équilibre de la Sécurité sociale !". En effet, c'était déjà plutôt nouveau à l'époque, et cela faît rêver aujourd'hui... Voir Le Monde, 08 09 2011. Lien : SECURITE SOCIALE EQUILIBRE RETABLI.

 

aubry,banques,crise,dettes souveraines,droits sociaux,edmond maire,équilibre sécurité sociale,règle d'or,sécurité sociale

 

        Or, dans certains milieux on a beaucoup dit que la gauche n'avait pas d'idées et qu'elle n'avait rien à proposer. Respectons la liberté d'expression. 

. 

.

19/09/2011

Santé : la France, quel modèle !

.

    a/  "Un médecin pour 10 000 mômes"...

    Ainsi débute l'article. C'est précis, analysé au scalpel, factuel, désespérant de misère, de honte ! Un cas exceptionnel ? Ou un aspect de quelque chose qui serait, disons, une mauvaise direction politique en matière de santé publique ? Un effondrement, ou même pire ? Lire de toute urgence Louis Morice in Nouvelobservateur, 19 06 2011. Lien : Santé PUBLIQUE SCOLAIRE.

 

hôpital,médecine scolaire,santé publique,sécurité sociale,service public santé

 

 

    b/  "...déconstruction des services publics de santé...".  

    Chez Ocile Jacob paraît un "Manifeste pour une santé égalitaire et sociale", à l'initiative de prestigieux professionnels. Le constat est très dur, des solutions sont proposées, en quelques pistes aux directions bien identifiées. Particulièrement dénoncées : la crise du recrutement, la crise de la médecine générale, la confusion du service public de santé et de la médecine privée, l'"idéologie gestionnaire", la difficulté croissante d'accès aux soins concernant les malades les plus démunis financièrement, la mise en difficulté de la médecine du travail et de la médecine scolaire (ce qui rejoint notre paragraphe a/ ci-dessus), mais aussi de la protection maternelle et infantile. D'où ce cri de détresse et d'urgent appel au secours :

"...une entreprise de déconstruction des services publics de santé paraît engagée...". 

Une présentation de ce Manifeste est proposée par Nouvelobs, 13 09 2011. Lien : DéCONSTRUCTION SERVICE PUBLIC SANTé 

hôpital,médecine scolaire,santé publique,sécurité sociale,service public santé

 

    A quelque chose malheur (n'est pas) bon : la misère, la souffrance d'une population ne profitent peut-être pas en premier lieu aux partis politiques modérés ! L'exaspération, aussi bien à l'heure du travail qu'à celle de la consommation, à l'hôpital ou à l'école, ne conduit pas à des analyses intellectuelles posées et pondérées. D'une façon factuelle, tout semble aller bien ensemble pour concourir et dévaler la pente de l'Histoire dans la direction d'un même abîme. Et chacun sait que, sur la pente de la facilité, le mouvement vers le bas relève de "l'immédiateté bête et brutale"... Mais ceci nous renvoie au message précédent laissé sur France résiste. Dieu merci, "les 123" du Manifeste semblent bien décidés à résister à la pente ! .

..

13/09/2011

Tous ces malheurs sont-ils seulement un ensemble de coïncidences ?

.

        1 . / Imaginez un pays dont la Sécurité sociale aurait un énorme déficit, un déficit qui se serait récemment creusé de façon abyssale : serait-ce la France ? 

        2 . /  Imaginez que dans ce même pays il existe un système grâce auquel on peut se faire aider en cas de maladie, se faire aider encore plus que par la seule Sécurité sociale : un pays en somme où il existe des mutuelles de santé ; et imaginez que ces mutuelles, qui par définition ne font pas de profits, se voient imposer une taxe qu'elles seront obligées de répercuter auprès des malades, puisqu'elles ne font pas de bénéfices (par définition) ! Serait-ce la France ?

        3 . / Imaginez un pays qui se mettrait à battre et à malmener sa propre Ecole Publique Laïque, trésor de son intelligence, de son passé, de sa culture et de son devenir ! Serait-ce la France ?

        4 . / Imaginez un pays qui aurait signé la Convention internationale des droits de l'enfant et qui, aux prises avec le devoir d'en tenir compte, se mettrait à traîner des pieds : serait-ce la France ?

        5 . / Imaginez un pays dans lequel un département ne pourrait plus venir en aide à des enfants, des mineurs parce que les moyens financiers nécessaires feraient défaut et parce que l'Etat ne prendrait pas sa part de la tâche : serait-ce la France ?

        6 . / Imaginez un pays dans lequel on se mettrait, en haut lieu, à "courir derrière le Front national" : serait-ce la France ?

        7 . / Imaginez un pays dans lequel la presse serait généreusement conviée par une personnalité qui souhaite s'exprimer publiquement, mais un sort particulier serait réservé à "Libération" : "Libération.fr n'est pas convié" ! Et dans ce pays on aurait des mots, ou des gestes symboliques, qui donneraient à un immigré roumain, installé sur place depuis 35 ans, l'impression que l'on stigmatise son pays d'origine, et le peuple de ce pays... Serait-ce la France ?

 

        Pour chaque question de 1 . /  à  7 . / ci-dessus,

nous vous invitons à suivre un lien

(de 1 . / à 7 . / également)

ci-dessous :

 

1 . / Nouvelobs, 08 09 2011. Lien : SéCURITé SOCIALE DéFICIT.

2 . / Marie Piquemal, in Libération, 12 09 2011. Lien : MUTUALITé TAXER MALADIE.

3 . / Sauver l'Ecole Publique, 08 09 2011. Lien : REVUE DE PRESSE RENTRéE.  

4 . / France terre d'asile, 08 09 2011. Lien : DROITS DE L'ENFANT.

5. . / Laura Thouny in Libération 09 09 2011. Lien :  MINEURS éTRANGERS dans le 93.

6 . / Nathalie Chevance in France terre d'asile, 12 09 2011. Lien : STIGMATISATION COMORIENS.

7 . / Laure Thouny in Libération 12 09 2011. Lien : STIGMATISATION ROUMAINS

 

comoriens marseille,droits de l'enfant,école publique laïque,éducatin nationale,mineurs étrangers,mutualité française,mutuelles santé,sécurité sociale,stigmatisation comoriens,stigmatisation immigration comorienne,stigmatisation peuple roumain,stigmatisation roms,stigmatisation roumains,taxe maladie,taxer mutuelles

 

        Il était une fois un beau pays. Beaucoup, parmi la population, y vivaient heureux. Mais...

       Si tout cela se produit en même temps : c'est peut-être seulement un ensemble de coïncidences ?

        __Ou autre chose ?           

 

01/08/2011

Destruction de la solidarité : une politique non humaine

 .

    Réagissant aux années de barbarie nazie, le Conseil national de la Résistance mit en place de façon concrète une politique française de solidarité nationale envers les plus pauvres, les plus faibles, les plus démunis ou exclus socialement. C'est ce mouvement profond, cette âme de notre civilisation qui est mise à mal lorsque le Pouvoir s'illustre en servant les forces obscures de l'Argent-fait-dieu, nouvelle idolâtrie flanquée d'un néo-libéralisme sans complexes et de ses divinités secondaires : rendement, profit, prolétarisation, privatisation, standardisation ; et l'on est dès lors tout près d'aborder aux rivages de la déshumanisation. 

    La Ligue des Droits de l'Homme section France a une tendance forte à résister ! En voici deux exemples

    a . /  Le 22 juillet, il y a quelques jours donc, elle dressait un tableau édifiant de l'ensemble de la politique sociale dont nous constatons les effets dévastateurs. En manière de conclusion, l'article ne voyait, pour rétablir les choses au mieux, qu'"un seul choix : celui du retour à la solidarité". LDH, 22 07 2011, communiqué. Lien : SOLIDAIRE.

    b . / La "déclaration d'entrée en résistance" du Collectif "Mais c'est un homme", en date du 1er août 2011, est relayée par la même Ligue des Droits de l'Homme : lutte contre la loi et les décrets d'application dont l'objectif es de modifier les conditions de prise en charge des malades pour des soins psychiatriques. A lire cette déclaration, il semblerait en effet que les plus faibles seraient perçus comme des "classes dangereuses" ; la condition soignante serait dénaturée ; les altérations imposées à la psychiatrie iraient à l'encontre des travaux et de la compétence des professionnels ; on pourrait parler de "logique entrepreneuriale" et de "casse du service public". La déclaration indique ensuite des moyens de lutte et des perspectives constructives. A voir sur le site de la LDH, 01 08 2011. Lien : SOINS PSYCHIATRIQUES.

    C'est ainsi, et pas autrement, que la France sait se montrer de nature résistante même au coeur des vacances et dans la belle lumière de l'été. 

.   

01/06/2011

Résister : diverses méthodes

 

Les indignés

    Ils ne connaissent guère de frontières, leur mouvement est ouvert à tous, ils font référence à leurs homologues de la Puerta del Sol à Madrid, leurs adresses et contributions se multiplient dans l'univers numérique : ils sont les "indignés" (mot lancé par Stéphane Hessel et son petit livre "Indignez-vous"). C'est Bérénice Rocfort-Giovanni qui nous les présente, sur le site de Nouvelobs, 30 05 2011.

 *

Stéphane Hessel, le CNR...

    Stéphane Hessel éprouve quant à lui de la sympathie pour ces manifestants de la place de la Bastille à Paris, et ailleurs dans les villes de France. Mais il ne les considère pas comme les représentants parfaits de son appel  à l'indignation, il leur faudrait pour cela faire plus explicitement référence aux valeurs de la Déclaration universelle des droits de l'Homme, ainsi qu'au programme du Conseil National de la Résistance, le CNR (programme consultable dans la rubrique "textes fondateurs" de France résiste, ci-contre, colonne de gauche). Il leur faudrait aussi, d'après Stéphane Hessel, s'inscrire plus nettement dans une perspectique politique de gouvernement. L'exposé en plus précis est fait sur le site de Youphil, 31 05 2011

 *

La justice 

    A Bayonne, le préfet voulait faire évacuer ces manifestants indignés mais c'est la justice qui ne lui a pas donné satisfaction : eh oui, il existe bel et bien en France un droit de manifestation, c'est comme ça ! Lire l'article de Sébastien Mora pour Rue89, 31 05 2011.

 *

Les élus

    Quelle horreur, quand on découvre à l'université de Bourg la prochaine suppression des "licences d'histoire et de langues ainsi que de la capacité en droit" ! Les élus locaux se sont mis en colère, et comment ! Résultat ? La licence d'histoire est peut-être sauvée, mais elle seule, en tout cas pour l'instant, et de façon qui demeure momentanée, ou provisoire... Cela fait l'objet d'un bel article de Sophie Albanesi pour Le Progrès, 28 05 2011

 *

Le mouvement syndical  

    La prévention de la dépendance doit être "partie intégrante de la sécurité sociale". Qui donc aurait pu en douter ? Pourtant hélas, il a fallu que des militants syndicaux se mobilisent à Toulouse pour défendre cette évidence, comme le rapporte Frédéric Dayan sur le site de la CGT, 31 05 2011

 *

Le Mouvement des Jeunes Communistes  

    Embauché pour faire un certain travail, il se voit opposer l'interdiction de le faire, ou si l'on préfère l'annulation de son embauche, on ne sait plus comment désigner la chose. Toujours est-il qu'il qu'il na pas eu le droit de faire le travail. Il a fait l'objet d'un acte de discrimination à l'embauche pour raison d'opinion politique, ce qui est fortement, formellement et honteusement illégal (voir la Constitution française !). En effet, le travailleur victime de cette discrimination est membre du Mouvement des Jeunes Communistes (MJC). Pensez donc ! En tout cas, le mouvement va "engager des poursuites à l'encontre de l'Etat". Tout cela est conté sur le hern.blog, 30 05 2011

 *

    Conclusion, résister n'est pas un seul acte, une seule méthode, c'est une façon d'être qui s'adapte aux circonstances, aux compétences et aux qualités de chacune, ou chacun d'entre nous.

    Et ceci pour finir, juste comme un clin d'oeil  à l'université de Bourg (voir ci-dessus) : vive l'histoire, et les langues vivantes, et les études de droit !

 

capacité en droit,dépendance,discrimination politique,droit de manifestation,histoire,indignés,jeunes communistes,langues vivantes,sécurité sociale,stéphane hessel,université bourg