Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2011

Extrême droite ? Partis populistes européens ?

.

    Apparemment, après la tuerie en Norvège, les médias de France enregistrent une sorte de conversation entre le Mrap, le FN, et des considérations sur ce parti, comme sur les partis dits populistes européens, ainsi que sur le terrorisme d'extrême droite. Vaste travail de dénonciation, d'indignation, mais aussi de réflexion. C'est ce que l'on peut constater à la lecture des quelques exemmples que voici :  

    a . / Un candidat frontiste aux élections cantonales assurerait-il la promotion du tueur norvégien, en le présentant sous les traits d'un héros ? Dans le contexte de cette tragédie et des remous qu'elle suscite, Marine Le Pen aurait-ele fait preuve de "duplicité" ? La réponse ne semble pas faire de doute pour le Mrap, à en croire l'Humanité, 26 07 2011. Lien : PLAINTE DU MRAP.

    b . / Le Mrap, donc a réagi. Mais le Front national aussi, et cette fois en s'en prenant au "coupable" ! Le candidat FN aux propos trop extrêmes est suspendu ! Le FN, comme on le voit, se montre propre, vif, et clair en ses démarches. Lire Le Point, 26 07 2011. Lien : SUSPENSION.

    c . / Marine, elle, ne s'est pas trompée de cible : elle s'en prend au Mrap ! On doit en effet garder à l'esprit, pour imiter madame Le Pen, le fait que chaque fois que les choses vont mal, le Front national est accusé de tous les maux. Alors que ce parti est bien décidé à apparaître parfaitement au clair avec la violence, parfaitement correct et respectable. Donc, le Mrap se serait trompé et se comporterait d'une façon honteuse en portant plainte contre un adoubé FN... "Honte au Mrap", dit un communiqué de Marine. Détails et explications sous la plume de Dominique Albertini pour Libération, 25 07 2011. Lien : ACCUSATION EN RETOUR. (Ah, bon ?) 

    d . / Elargissons le champ et considérons l'extrême droite à l'échelle européenne : le danger existe, il se pourrait même que les idées xénophobes et l'animosité contre les musulmans parviennent, notamment grâce à la diffusion et l'amplification via Internet, à favoriser ou engendrer d'autres tueries, après celle dont nous venons d'être témoins en Norvège. Notre vigilance la plus grande est sollicitée par la voix de Sarah Diffalah, voir Nouvelobs, 26 07 2011. Lien : IDEES QUI TUENT.

    e . / Mais le tueur, à Oslo, était semble-t-il un solitaire... Hélas ! Cela n'empêche rien : les isolés sont influencés par l'idéologie de l'extrême droite, et leur terrorisme peut éventuellement s'abreuver du côté de ces sources-là ! En outre, il arrive à ces individus isolés d'avoir, épisodiquement ou non, des contacts avec la mouvance d'extrême droite. Il est intéressant, à ce sujet, de revenir sur l'histoire de l'extrême droite et du terrorisme durant la période historique récente. C'est ce que fait Jean-Yves Camus, en répondant aux questions de Marie Kostrz pour Rue89, 25 07 2011. Lien : L'ARBRE ET SES FRUITS

CONCLUSION  : Dans le brouhaha médiatique où s'entremêlent et se répondent plus ou moins le Mrap, les partis, les médias (...), on trouve quelques idées fausses, pas mal d'idées justes, des peurs malheureusement fondées et d'autres qui peuvent être exploitées comme prétextes à la haine xénophobe ou raciste ou islamophobe ou les trois à la fois... Devant tant de bruit et de fureur, en paroles d'abord (mais on sait que les paroles orientent les idées, puis les actes, l'histoire s'est chargée de nous l'apprendre !), devant toutes ces émotions qui nous envahissent, suffira-t-il d'augmenter le bruit des mots pour résister ?

    Oui, dans la mesure où les masques tombent, où les problèmes sont posés et les voies de la résistance ébauchées.

    Non, dans la mesure où notre capacité collective de résistance à la haine et au mensonge passe d'abord et avant tout par nous-mêmes : avant de partir "contre" (le mal ou autre), il nous faut avoir nous-mêmes de la force. Et cette force, elle se nourrit d'amour, d'accueil, de connaissance de l'autre ; et s'abreuve auprès des sources de l'esprit, de la culture, de l'intelligence, de la justice et de la démocratie. Tout ce que le Pouvoir a essayé de malmener, tout ce que nous aimons. Dès lors que nous résistons ! 

.