Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/08/2014

Ils refusent ce qui est indigne

.

        Les préjugés sont de bonnes armes pour qui voudrait nous conditionner à l'incompréhension de l'autre, du petit, du pauvre. Lutter contre les préjugés, contre "nos préjugés", "c'est combattre la pauvreté". Mais c'est aussi, nous semble-t-il, aussi et surtout lutter contre l'envahissement de nos cerveaux par l'habitude du mépris, du dénigrement, de l'erreur coupable qui engendre l'animosité, et jusqu'à la haine des populations qui nous dérangent, des personnes qui nous dérangent, des situations qui nous dérangent.

        C'est pourquoi nous tenons, dans ce blog "France résiste", à saluer les militants et les organisations qui œuvrent en sens contraire, qui éveillent nos cœurs à une attitude de compréhension, et qui nous préparent à l'intelligence des situations : non seulement en organisant la réflexion et l'information, mais aussi en luttant par des actes contre ce qui est inhumain et indigne.

       Voici trois exemples de ces luttes qui nous paraissent particulièrement estimables :

a. contre les préjugés que nous avons à l'égard des pauvres,

b. contre l'enfermement des enfants "derrière les barreaux" (en rétention, donc !)

c. et contre la politique qui fait intervenir la force publique pour mettre des enfants sous la pluie, à la rue, sans le moindre toit au-dessus de leur tête, avec en prime l'impossibilité de facto de fréquenter régulièrement l'école. 

 

        a. Le 17 octobre 2014 sera marqué par des rassemblements, des manifestations, une réflexion autour du thème suivant : "combattre nos préjugés, c'est combattre la pauvreté". Et ce combat est déjà activement engagé, comme cela sera souligné lors de cette grande journée. Plus d'une trentaine d'associations ou de mouvements sont mentionnés, (liste non exhaustive) dans un article qui offre en outre un lien pour que chacun découvre ce qui se passera non loin de chez lui. Site ATD Quart Monde, 28 07 2014. Lien : Préjugés, pauvreté, journée du 17 octobre 2014.

 

        b. Des enfants dorment "derrière les barreaux" : ce sont des adolescents, ou des enfants plus jeunes, voire des bébés. Cela se passe en France et non pas dans un lointain et vague pays aux mœurs barbares ! L'ACAT (association des chrétiens contre la torture et pour l'abolition de la peine de mort) a écrit au ministre de l'Intérieur pour que la France soit vraiment la France. Pétition à consulter sur le site de l'ACAT, 02 07 2014. Lien : Enfants prison honte

 

        c. En juin 2014, une lettre était adressée par DEI-France au Président de la République et à la Défenseure des enfants. En effet, dans notre pays, des enfants sont mis à la rue et condamnés à vivre et dormir sous la pluie particulièrement abondante cette année, ils sont condamnés à vivre sans le moindre semblant de toiture au-dessus de leur tête, sans réelle possibilité d'aller à l'école normalement comme devraient pouvoir le faire tous les enfants de leur âge ; et, pire encore, dès que leurs familles réussissent à bricoler un petit abri de fortune, la situation est de nouveau compromise par l'intervention de la force publique qui vient détruire le modeste début de résurrection sociale et humaine de ces familles, des ces enfants. 

        Bien sûr, cela est absurde. Bien sûr, cela nous paraît sans doute invraisemblable en France, incroyable, bien trop inhumain et contraire à notre histoire, à notre civilisation ! Bien sûr, non seulement c'est idiot et cruel, mais en outre cela coûte cher et l'argent dépensé pour pratiquer une sorte de "chasse à l'enfant" version moderne pourrait être engagé de façon utile et bénéfique pour ces mêmes enfants et leurs familles. Sans parler des ressources financières prévues mais non utilisées...

        La lettre est illustrée d'exemples concrets, le style est poignant, autant que constructif, digne des grands auteurs de notre tradition à la fois littéraire et humanitaire. On pense à Victor Hugo, mais trêve de (belles) rêveries, les faits sont là, la résistance aussi : site de DEI-France, 09 06 2014. Lien : Chasse à l'enfant en France.

        d.  Pour mémoire : un enfant rom qui souffre, c'est un enfant qui souffre (pour paraphraser la lettre d'un célèbre cardinal à Toulouse pendant la période douloureuse de l'influence nazie sur la France).  Voir le site Le Pharisien libéré. Lien : cardinal Salièges.

.

       

23/09/2013

Pauvres parmi nous... Aider ou condamner ?

.

        On verra dans les exemples auquels nous renvoyons ci-dessous que malgré le mépris instinctif dont sont victimes les pauvres, les petits, les étranges, les étrangers, il existe bien des façons de réagir dans l'autre sens : celui de la compréhension, de l'intelligence, de l'ouverture d'esprit, sans oublier un réel engagement dans l'action.

 

        a.  Des idées reçues, des condamnations automatiques parfois simplement par le jeu du langage, il en existe beaucoup et elles envahissent facilement nos habitudes, régnant souverainement sur nos pensées et nos émotions, sans être remises en question. Eh bien, un livre "répond point par point à plus de 80 de ces idées reçues sur la pauvreté". Ceci parce qu'il conviendrait plutôt de "se connaître au lieu de s'ignorer". Et pour dépasser les "discours faciles". A voir sur le site des Editions Quart Monde, 2013. Lien : PAUVRES VICITMES de PRéJUGéS.

 

        b.  Les préjugés et les idées reçues n'épargnent pas les Roms ! Des mises au point, solidement étayées par des sources sérieuses, sont apportées sur le site de Romeurope. Lien : ROMS PRéJUGéS

 

        c.  Constatant la présence de personnes victimes de l'exclusion sociale, Vinci Park et la SNCF joignaient leurs efforts et se mettaient au travail. Cela remonte à 2011. Voir Categorynet, octobre 2011. Lien : SANS-ABRI AIDE COORDONNéE

 

        d.  Un jeune a commis des actes très graves, et il a été condamné à la réclusion à perpétuité. MAIS il était mineur au moment des faits. L'instinct (qui nous habite plus ou moins, et qui est susceptible de surgir plus ou moins fortement...) peut pousser à trouver cela convenable. Pourtant, ce n'est ni certain, ni légal ! Il convient donc de lutter pour que ne disparaisse pas la justice qui tient compte de la minorité, et pour que soit respectée la charte des droits de l'enfant ! Site de Défense des enfants international (DEI-France), 12 09 2013. Lien : JUSTICE MINEURS DROITS de l'ENFANT.  

 

        Bonnes lectures, la France vit au rythme de ses indignations humaines et engagées. 

.  

03/02/2013

"Pauvreté" : gouvernement, acteurs engagés, ATD Quart Monde, Forum contre la misère

.

        A/  Des millions de personnes sont très démunies, au point que bon nombre d'entre elles renoncent à se soigner. Comment cela est-il possible ? Pourquoi ? Il s'agit de souffrances concrètes, de vies ou de survies à raison de mille euros de revenus par mois. Et, pour un étudiant, le revenu peut 'atteindre' (vers le bas, s'entend) : 320€ par mois ! C'est à tout cela que fait notamment écho l'article de Marie Piquemal, in Libération, 10 12 2012. Lien : PAUVRETé AU CONCRET.

        B/  Avec la nomination d'un gouvernement socialiste, bien des choses ont changé, et heureusement dans le bon sens, par rapport à la période précédente. C'est en tout cas ce dont témoignent des assocations et des acteurs de la lutte contre la pauvreté en France. Mais ces acteurs-là ne se contentent pas d'un "mieux" : ils souhaitent, ils exigent mieux encore ! Par fidélité au combat qui est le leur. Nombreux exemples précis dans l'article de Fanny ROUX, site de YOUPHIL, 12 12 2012. Lien : PAUVRETé GOUVERNEMENT ATTENTES.   

        C/  Les trois premiers jours de mars se tiendra, à la cité de la Villette, le "Forum contre la misère". Quels sont les objectifs, et les moyens envisagés ? On s'attend à ce que soient extrêmement utiles ces journées organisées par ATD Quart Monde "en partenariat avec la Cité des Sciences et de l'industrie". Des éclaircissement en consultant le site ATD Quart Monde France, 01 02 2013. Lien : AGIR CONTRE LA MISèRE

 

 

associations,forum contre la misère,gouvernement socialiste,misère,pauvreté,soins médicaux

 

 

        On constate que les acteurs de la solidarité, les associations, les militants engagés sont sans doute plus convaincants, plus concrets, d'une efficacité plus visible que celle du gouvernement. 

        Pourtant, il faut bien reconnaître que la période qui s'est ouverte en mai et juin 2012 constitue un énorme changement, non seulement dans l'orientation et l'état d'esprit des responsables élus ou nommés, mais également dans les actes posés. 

        Il est logique qu'une grande impatience habite le citoyen témoin de la misère, du chômage, de la souffrance ! Mais cette juste impatience ne doit pas nous faire oublier que l'action gonvernementale, qui peut aider les associations par des subsides, un soutien et des perspectives de grande ampleur, consiste aussi, et avant tout à travailler pour l'avenir. Restaurer la confiance en milieu économique, et sur le front des affaires, des banques, de la finance, est peu visible dans l'instant, mais indispensable pour l'avenir. Europe, euro, stabilité monétaire, mesures en faveur de l'emploi, de l'entreprise, des salariés, le gouvernement Ayrault travaille en profondeur le champ qui, au premier rayon de soleil, sera à même de révéler toute sa fécondité. Ne reprochons pas à un excellent laboureur de ne pas nous faire, en plein hiver, des bouquets avec les belles fleurs du printemps..  

        Et les miitants, les acteurs sociaux, les associations resteront toujours indispensables, voire irremplaçables dans les domaines qui sont les leurs. Tous ces aspects de la lutte contre la pauvreté révèlent à nos yeux de véritables résistants dans la lutte contre la bête effroyable qui nous menace. Si bien que leur engagement, parfois bien plus visible que celui des politiques, ne manque pas non plus de profondeur !

 

 

associations,forum contre la misère,gouvernement socialiste,misère,pauvreté,soins médicaux

.

 

09/12/2012

"Logement" : éducateurs, Mairie de Paris, "Habitat et humanisme", gouvernement, Eglise

.

        Les lettres "a" à "h" renvoient aux références fournies en deuxième partie de message

 

Vizzzzc1001.gif

        Ce sont des éducateurs, ils se montrent solidaires à l'égard d'autres associations a) ;

        et ils sont concernés, en tant qu'éducateurs, par la grande pauvreté, en particulier par le problème des mal-logés et des SDF (b).

        Rendus visibles par la Mairie de Paris, ils fournissent des moyens pratiques pour entreprendre les démarches si difficiles et si nécessaires dans la recherche d'un logement (c). 

        Leur souci, c'est de donner une commune visibilité à tout un ensemble de mouvements, d'associations, d'acteurs très divers qui oeuvrent au service des exclus, des mal-logés, des sans-abris, des SDF (d). 

        La clé est le symbole du logement, de l'entrée dans un logement où l'on est chez soi. Et c'est le symbole que c'est donné une association dont l'action revêt de multiples visages (e). 

        Le plan hivernal du gouvernement concerne l'hébergement d'urgence, les maraudes, les places supplémentaires, et le financement nécessaire (f).

        Madame le ministre du logement cherche à loger beaucoup de monde ! Sa tâche n'a rien de facile, mais les moyens qu'elle met en oeuvre sont ambitieux et ne ménagent rien ni personne. Elle s'adresse aussi à l'archevêché de Paris, et cette démarche a surpris (g). 

        La réponse de l'archevêché, en attendant celle de l'archevêque lui-même, est digne, sans doute très étonnée, mais mesurée et constructive. L'Eglise fait du reste partie des acteurs (dont nous avons donné une petite idée ci-dessus) qui luttent pour aider les exclus, les mal-logés... (h).

 

Vizzzzc2002.gif

a /  Ceméa (Centres d'Entraînement aux Méthodes d'Education Active) : leur solidarité financière permet au gouvernement de venir au secours d'associations de plus petite taille qui se trouvent en difficulté. Lien : SOLIDARITé

b /   Encore les Ceméa : comment ils sont concernés et comment ils s'impliquent lorsqu'il s'agit de la grande pauvreté, de l'exclusion, du mal-logement, des sans-abri. Lien : CEMéA ET LOGEMENT

c /  Mairie de Paris. Lien : CHERCHER LOGEMENT PARIS

d /  Site de Aidants des Sans-Abris, SDF et Exclus : la parole est donnée à des enseignants, des restaurateurs, des mouvements et associations qui peuvent ainsi acquérir sur ce site de la visibilité et former sous nos yeux un ensemble convergent. Lien : TOUS AIDANTS

e /  "Habitat et humanisme", l'engagement aux multiples visages. Lien : MOBILISATION POUR LOGEMENT

f /  Site du gouvernement, 31 10 2012. Lien : GOUVERNEMENT HéBERGEMENT D'URGENCE.  

g /  Article de Mylène Lagarde, journal L'Express, 03 12 2012. Lien : MINISTRE SOLLICITE ARCHEVÊCHé.  

h /  Réponse faite à madame Cécile Duflot, ministre du logement, par Charles Gazeau, délégué à la solidarité du diocèse de Paris. Lire Marie Lemonnier, in NouvelObs, 04 12 2012. Lien : EGLISE et PAUVRES.

      Que tous ces acteurs, privés ou publics, soient ici salués, admirés dans le cadre de la résistance à la montée des mouvements d'exrême droite raciste, xénophobe et inhumaine qui s'affichent ou sévissent sans honte en Hongrie, en Grèce... Mais bien sûr dans notre pays il n'exsite aucun risque de ce genre, tu parles ! 

 

La France n'étant pas une dictature, 

il importe, et il convient 

de considérer et examiner librement ce qui précède.  

.

14/07/2012

"Pauvreté" : droite évincée, gauche au pouvoir, socialistes, associations

.

          

assistanat,dépenses d'etat,exemplarité,indemnité,modération volontaire,pauvreté,revenus fonctionnaires,salaires,smic,volonté

        1.  La pauvreté n'avait pas bonne presse, en ce temps-là. Et les pauvres, encore moins !

     Le quinquennat de Nicolas Sarkozy n'est pas très ancien, mais la distance morale qui nous en sépare est considérable. Qu'on se souvienne, par exemple, de la façon dont l'aide aux chômeurs était présentée, ou perçue comme de "l'assistanat" : ce simple mot de la langue ou de la pensée d'alors semble avoir réellement joué un rôle dans l'échec dont fait mention Débats 2012, 23 02 2012. Lien : ASSISTANAT        

assistanat,dépenses d'etat,exemplarité,indemnité,modération volontaire,pauvreté,revenus fonctionnaires,salaires,smic,volonté

       2.  Nous voici à l'aube d'un vrai combat contre la pauvreté ; et pour les pauvres !

    C'est précisément ce mot d'"assistanat" que Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, souhaite voir disparaître de notre façon d'appréhender les situations difficiles !  Pour elle, il faut renoncer à cette "stigmatisation" de la pauvreté, dont nous avons remarqué et dénoncé ici-même les méfaits lors du précédent quinquennat. Elle s'en est expliquée lors d'une rencontre avec des associations, tel le Secours catholique qui a du reste chaudement acquiescé à ses intentions et ses projets. Site du Secours catholique, 02 07 2012. Lien : PAS DE STIGMATISATION  

assistanat,dépenses d'etat,exemplarité,indemnité,modération volontaire,pauvreté,revenus fonctionnaires,salaires,smic,volonté

 

        3.  Renoncer à une partie de sa propre richesse, c'est manifester que le dieu Argent n'est pas au-dessus de tout, et que la valeur suprême se trouve plutôt du côté de la pauvreté, en tout cas du côté des pauvres.

    A la suite de Gérard Larcher, mais également en compagnie et en accord avec le président François Hollande et le gouvernement Ayrault, Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale, a volontairement diminué son indemnité de trente pour cent. Cela ne servira pas à sortir la France de ses difficultés financières, cela servira simplement d'acte symbolique. On peut du reste imaginer que d'autres, en France, se montreront désireux de s'appliquer la même diminution volontaire symbolique de revenus, puisqu'elle est si symbolique que ça ! Et pour commencer, les dépenses des élus seront désormais fortement diminuées, dans un but non seulement "d'exemplarité", mais également réel et concret de participation à l'effort de redressement du pays. Les petits ruisseaux font les grandes rivières, n'est-ce pas, surtout si les petits ruisseaux sont nombreux et répondent à l'appel... Libération du 29 06 2012. Lien : DIMINUTION VOLONTAIRE D'INDEMNITé.  assistanat,dépenses d'etat,exemplarité,indemnité,modération volontaire,pauvreté,revenus fonctionnaires,salaires,smic,volonté

        4.  A l'heure où manquent des milliards d'euros   __ des dizaines de milliards __  la défense des salaires les plus faibles par rapport au coût de la vie est un signe de responsabilité, de solidarité : un signe modeste mais qui a le mérite d'être vrai.

     Que de bons sentiments, pourrions-nous dire ! Oui, mais il y a des actes aussi ! Le gouvernement prend soin de ne pas alourdir le fardeau que doivent supporter les plus modestes d'entre nous. Le smic n'est pas laissé à la traîne, et son augmentation au tout début de ce mois est suivie de la hausse du salaire minimum pour les fonctionnaires. C'est trop peu, bien sûr ! Personne ne le conteste. On souhaiterait bien davantage. Toujours est-il que, sous ce quinquennat, ce n'est pas l'enrichissement des plus fortunés qui fait l'objet des premières préoccupations gouvernementales... Voir le Portail du gouvernement, 13 07 2012. Lien : TRAITEMENT MINIMUM

 

assistanat,dépenses d'etat,exemplarité,indemnité,modération volontaire,pauvreté,revenus fonctionnaires,salaires,smic,volonté

 

Le sens des mots (assistanat, richesse, argent, pauvreté, chômeur, volonté) aurait-il donc changé ? 

__ Apparemment, la réponse est "oui" !  

.

04/05/2012

Attente

.

        Chère lectrice, cher lecteur,

 

        dans les quelques lignes qui suivent, je ne vais mettre qu'un seul lien hypertexte (ou deux...), contrairement à mes habitudes ; mais c'est un lien à ne pas manquer si vous doutez de la sincérité ou de la solidité des propositions du candidat François Hollande (voir en fin de message).

 

        Depuis que ce blog a vu le jour, beaucoup de souffrance a été infligée à notre pays. Beaucoup de résistance a permis de faire face. Nous avons été les témoins, y compris dans les pages de "France résiste", du courage avec lequel la presse a tenu son rôle et les journalistes ont su comment dire ce que le Pouvoir aurait peut-être aimé ne pas entendre parfois. Nous avons été les témoins de la résistance qu'ont offerte non seulement des enseignants, des soignants, des syndicalistes, des partis politiques, des associations, et de nombreux simples citoyens mais aussi notre Constitution elle-même, et nos institutions : la France était donc bien faite, malgré tout ce qu'on peut trouver à redire ! Et les Français se sont montrés à la hauteur des enjeux.

        La page d'une présidence va bientôt se tourner, ou au contraire se prolonger, en pire ! Mais cela n'est que l'écume de la vague, bien que cette écume à elle seule soit d'une immense importance pour tout ce qui nous concerne, nous et l'Europe.

        L'essentiel, lui, va continuer d'être le même, quel que soit le nouveau ou l'ancien président : la droite extrémisée va se former, se conforter, se préciser et se fortifier encore. La pauvreté et le chômage ne vont pas céder brusquement la place à la richesse pour tous. La rancoeur, la peur, (et donc la tentation de haine, de discrimination) ont encore de beaux jours devant elles. Qui sait même si certains n'essaieront pas de souffler sur les braises ? Ou d'introduire la confusion dans les mots, les intentions, les débats ?

        La résistance devra continuer face à l'arrogance raciste et xénophobe, à l'acrimonie, à la xénophobie, au classement des personnes sous des étiquettes variées, voire haineuses, enfin face à tout ce qui menace l'intégrité de notre héritage humaniste et républicain. 

        Souhaitons que tout puisse se passer dans le jeu normal de nos institutions, et donc dans un cadre serein, fraternel. Que chaque compétence soit respectée et puisse s'exercer dignement, en particulier l'indépendance de la justice, et le respect de la Constitution.

        Chère lectrice, cher lecteur, nous sommes tous dans l'attente et je vous prie de bien vouloir m'excuser pour l'absence de liens hypertextes dans ce message, à l'exception notable de : Site du parti socialisteLES RéPONSES POUR VOUS CONVAINCRE, (et cette fois, franchement, je suis particulièrement heureux de vous offrir ce "clic") ; également, site du Secours catholique : PAUVRETé  ET CHÔMAGE

        En vous remerciant pour votre visite (ou vos visites !),

        Estival.

.

12/12/2011

Dégâts infligés à la France

.

    La mauvaise direction est prise.

?

VIOLENCE DANS LES MOTS ET VIOLENCE CONTRE LES FAIBLES

1. Un ministre s'adresse à l'Assemblée nationale et crée le scandale chez les socialistes, mais aussi auprès de Philippe Bilger. (Nouvelobs)

2. On ne sait si le personnage refuse de présenter des excuses par un entêtement excessif ou mladroit. (Libération)

3. Merci à Marie Piquemal in Nouvelobs de nous montrer comment les malades sont amenés à ne pas prendre le congé maladie qui leur permettrait de bien se soigner : car ils ne sont pas assez riches pour faire face aux initiatives du Pouvoir en matière de Sécurité sociale. (Libération) 

4. Les expulsions de roms de l'été 2010 sont condamnées par le Conseil de l'Europe comme "une violation aggravée des droits de l'homme" (Le Monde)

5. En situation régulière, les étrangers doivent subir les affres d'un traitement procédural étrange. Attente, nuit, froidt, sentiment de l'absurde font un curieux mélange qu'ils dégustent avec effroi. (Marie Piquemal, Libération)

6. Des étudiants boursiers voient leurs études  menacées de destruction dès les premiers mois de l'année universitaire : pour cause de non versement de leurs bourses d'études ! Très vite, la pauvreté devient extrême. (Véronique Radier, Nouvelobs)

7. Mais les étudiants étrangers sont très bien accueillis si, plutôt que de se faire aider par des bourses d'études, ils arrivent chez nous avec des moyens à la hauteur ! Riches, soyez les bienvenus, pauvres c'est un peu différent.... (Julie Owono, Rue89)

8. C'est bien dommage ! Le discours officiel ne correspond pas vraiment à la réalité de la pauvreté et de l'exclusion ! Discours et actes...  (voir le rapport dont nous entretient La Croix) (Attention : l'article dans son intégralité est réservé aux abonnés à ce journal) 

 

attente préfecture,congé maladie,drois de l'homme,effraction,étudiant argent,étudiant boursier,étudiant étranger,extrême droite pouvoir,justice indépendante,laïcité,obsession étrangers,obsession xénophobe,pauvreté,procureur paris,roms expulsions 2010,sécurité sociale,situation régulière,violence verbale assemblée nationale

 

LAICITE, JUSTICE, LES GRANDS PILIERS DE LA REPUBLIQUE

9. Eddy Khaldi et Muriel Fitoussi dénoncent les attaques contre la laïcité et le mal fait à l'enseignement en France. (Res Publica)

10. Le site des Jésuites de France, de son côté, se réjouit du fait que des diplômes de facultés jésuites sont désormais considérés comme valides. 

11. Le Pouvoir doit se protéger, il le sera ! Le procureur de Paris est choisi de façon convenable, enfin d'une façon qui pose une nouvelle fois la question de cette catégorie de notre blog : Le Pouvoir à l'assaut des pouvoirs ! (L'Humanité)

12. En effet, vous n'avez pas rêvé : "le directeur de cabinet du garde des Sceaux sera procureur de Paris" (titre, Nouvelobs). Justice! Tollé, danger, et quels enjeux ! 

13. Et justement, ils sont exaspérés, les procureurs, comme jamais ! (Nouvelobs)

14. A la limite des questions de justice et d'extrême droite, maître Eolas, en son site, s'exprime sur une manoeuvre et un "Institut pour la justice", où l'on voit point par point, maille par maille, le populisme se faire détricoter par le maître... Ah, le rêve d'une justice qui conviendrait au sentiment d'impunité...

 

attente préfecture,congé maladie,drois de l'homme,effraction,étudiant argent,étudiant boursier,étudiant étranger,extrême droite pouvoir,justice indépendante,laïcité,obsession étrangers,obsession xénophobe,pauvreté,procureur paris,roms expulsions 2010,sécurité sociale,situation régulière,violence verbale assemblée nationaleattente préfecture,congé maladie,drois de l'homme,effraction,étudiant argent,étudiant boursier,étudiant étranger,extrême droite pouvoir,justice indépendante,laïcité,obsession étrangers,obsession xénophobe,pauvreté,procureur paris,roms expulsions 2010,sécurité sociale,situation régulière,violence verbale assemblée nationale

 

 

LA RITOURNELLE DU C'EST LA FAUTE A LUI L'ETRANGER. TIENS ?

15. La ritournelle tourne dans les cerveaux, occupe de la place, résonne mais comment raisonne-t-elle ? L'effet de ritournelle, tout de même, ça compte, pour devenir sentiment sous-jacent généralisé dans la population, non ? Toujours est-il que la ritournelle est discrètement entonnée : oh, pas méchamment, les termes sont tels qu'on pourrait bien les approuver, que voulez-vous, et c'est peut-être vrai, alors, qu'il y aurait "trop d'étrangers" (en France, s'entend ! ), vous croyez ? Hélas, ritournelle qui se répète peut changer de nature, telle la boule de neige mignonne qui grossit en dévalant la pente et devient monstre énorme, puis finalement déclenche une catastrophe ! Ritournelle du "trop d'étrangers", comme tu es bien entonnée ! Pendant que se fait entendre ta mélodie, une bête ronge douceureusement les coeurs, s'infiltre, prête à surgir un matin sur un autre ton, peut-être en chassant des roms (pardi!) car la bête (pas le Pouvoir, lui, il agit et il essaie de défendre le pays au mieux, et d'après ses analyses) : la bête, dis-je, appartient à tous ceux qui veulent bien l'héberger. En général, elle ne s'enfuit pas quand elle entend la ritournelle "trop d'étrangers". On pourrait craindre que la Haine, sournoisement, ne soit partie à l'assaut des coeurs !

Et dans tout ça, où se situe la frontière avec l'extrême droite ? Avions-nous donc raison d'évoquer "une certaine droite" ? (Nouvelobs 27 11 2011).

Et sur le même sujet :

16. Libération 28 11 2011.

17. Site du parti socialiste 28 11 2011.

 .

attente préfecture,congé maladie,drois de l'homme,effraction,étudiant argent,étudiant boursier,étudiant étranger,extrême droite pouvoir,justice indépendante,laïcité,obsession étrangers,obsession xénophobe,pauvreté,procureur paris,roms expulsions 2010,sécurité sociale,situation régulière,violence verbale assemblée nationaleattente préfecture,congé maladie,drois de l'homme,effraction,étudiant argent,étudiant boursier,étudiant étranger,extrême droite pouvoir,justice indépendante,laïcité,obsession étrangers,obsession xénophobe,pauvreté,procureur paris,roms expulsions 2010,sécurité sociale,situation régulière,violence verbale assemblée nationaleattente préfecture,congé maladie,drois de l'homme,effraction,étudiant argent,étudiant boursier,étudiant étranger,extrême droite pouvoir,justice indépendante,laïcité,obsession étrangers,obsession xénophobe,pauvreté,procureur paris,roms expulsions 2010,sécurité sociale,situation régulière,violence verbale assemblée nationale