Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2015

Violence, intolérance, même en France !

.

        A.  C'était il y a longtemps, si longtemps qu'on n'en parle même plus. Les partisans du mariage pour tous s'opposaient à ceux de la manif pour tous. Au milieu de déchirements verbaux, voire physiques (bagarre à l'Assemblée nationale), dans le fatras des erreurs et des récupérations politiciennes, Yves Jégo faisait entendre la voix de la raison, une raison généreuse, tout accordée aux idéaux historiques de la France. On retrouvera cette voix, cette expression de la raison, en lisant Laure Equy sur le site de Libération, 15 04 2013. Lien : Bagarres de corps et de mots.

 

        B.  C'était par téléphone que de nombreux, de plus en plus nombreux appels au secours parvenaient à l'association "Le Refuge". Des homosexuels n'en pouvaient plus de la souffrance que leur infligeait la discrimination exercée contre eux. Ces faits, cette souffrance avaient peut-être quelque chose à voir avec des propos très "durs", susceptibles d'attiser la haine, ou ce que nous pourrions appeler plus généralement l'intolérance à l'autre, sa personne, ses idées... Pour lire Frédéric Gal, qui s’exprimait comme directeur de l'association Le Refuge on se rendra sur le site de Nouvelobs, 20 04 2013. Lien :souffrance discrimination.

 

        C.  L'équipe de Libération était, à cette même époque, agressée lors d'une manif pour tous. C'était du reste une époque de manifs contraires et opposées, de violence dans les pensées, les mots et, donc dans le cas évoqué, les gestes ! Peut-être y avait-il, pas très loin à ce qu'il semble, une présence de la mouvance d'extrême droite. Pour essayer d'y voir plus clair dans ces événements, on lira Quentin Girard sur le site de Libération, 06 05 2013. Lien : Violence émotions et politique.

 

        D.    Un tout dernier rapport du Conseil de l'Europe fait mention de faits particulièrement inquiétants qui concernent la France. Le problème serait une montée importante de l'intolérance : étrangers, handicapés, migrants, enfants, campements, camps, personnes "évacuées" : que d'insuffisances dans l'attention envers les personnes, le respect, l'action publique et politique ! Or, la France dispose, d'après l'article ci-dessous indiqué, de moyens particulièrement favorables pour se conduire mieux qu'elle ne le fait. Serait-elle en contradiction avec elle-même, et avec ses propres idéaux ? On pourra éventuellement penser que oui, en lisant Maryline Baumard dans Le Monde du 17 02 2015. Lien : France intolérante.

 

        QUE CONCLURE ?

     Il y a de quoi se lamenter. L'honnêteté commande de le faire, sans se voiler la face, sans se réfugier dans le déni ; car, malheureusement pour nous, ce n'est pas brillant !

 

        D'un autre côté, le pays reconnaît désormais qu'il a besoin de redonner toute son importance à l'éducation, ce mot étant pris dans tous ses sens ! D'excellentes mesures sont prises aussi en matière de sécurité, de lutte contre les ides qui tuent, de consensus sur des valeurs essentielles comme la laïcité, la liberté d'expression....

 

 

        Ce qui risque de tout gâcher ? Je vois deux choses essentiellement.

1/ Notre habitude de ne croire à rien, de critiquer tout, et de dénigrer les gens dès qu'ils ont des responsabilités.

2/ La difficulté réelle qu'il y a à trouver suffisamment de moyens pour la Justice, les mouvements éducatifs, les collectivités locales, les associations et autres outils qui permettraient d’œuvrer au niveau de la population, là où les problèmes se posent, là où l’éducation est à faire.

 

 

        Il demeure malgré tout, et c'est encourageant,

qu'une prise de conscience est en train de s'opérer.

 

 

 

        Mais ce que les Français accepteront le plus difficilement, c'est ceci :

 

 

même si une chose

est le contraire d'une autre,

 

 

il peut se faire

que toutes deux soient vérité,

à condition qu'on les voie

sous un certain angle.

 

Exemple :

si j'appelle Dieu "Dieu" pendant que mon voisin le déclare "Allah", cela ne signifie nullement que Dieu et Allah sont entièrement différents, voire contraires. Cela signifie simplement que la même montagne, sur son versant sud, présente à nos regards un aspect verdoyant, tandis que le versant nord, dans notre pays notamment, est plus rocheux, plus escarpé, et de climat plus froid. De même Dieu, vu du côté des uns ou du côté des autres, peut changer d'aspect et de nom. Mais comme le dit de plus en plus le sentiment populaire en France aujourd'hui : en supposant que Dieu existe, il n'est sûrement pas un Dieu qui nous demande de nous tuer les uns les autres pour défendre sa vérité.

 

        A partir de là, peut-être que les Français finiront, un jour, par accepter de vivre ensemble, et se parleront sans s'injurier, sans se dénigrer, sans se battre pour leurs "vérités absolues" ! Je peux vous dire, pour avoir eu le privilège de visiter récemment le Paradis, que Dieu, qui ne rigole pas ces temps-ci quand il nous regarde, aura enfin, ce jour-là, le sourire. Rien que pour cet événement imaginaire, ça vaut la peine de faire un petit effort. Et pour le bonheur que cela donnerait à des millions de personnes, ça vaut la peine de faire un gros, un très gros effort !

 

       Le chemin de la critique permanente nous mène dans un ravin.

       Le chemin de l'émerveillement,

celui du cœur comme de la pensée,

nous conduit à devenir des familiers de tout ce qui est beau et digne de notre nature : l'humanité. 

.

23/05/2013

"Mariage" : loi Taubira, Histoire, droites extrêmes, débattre en France

.

        Le fait, en vision de près

 

        1.  C'est fait, la loi sur le mariage homosexuel est promulguée. Rappel de l'avis émis par le Conseil constitutionnel ; attitude prudente de cette même autorité en ce qui concerne "la question de l'adoption". Le Monde, 17 et 18 05 2013. Lien : MARIAGE LOI PROMULGUéE

 

intolérance, mariage débat France, mariage dérive politicienne, mariage et Histoire, mariage extrême droite, mariage homosexuel, mariage suicide extrême

 

 

Le mariage et les dimensions de l'Histoire

 

        2.  Avant le débat sur la loi Taubira, on parlait d'un livre sur l'histoire du mariage. Livre dans lequel le sujet est traité avec largeur, force et profondeur par de nombreux universitaires, ce qui n'exclut pas la présence d'anecdotes souvent pittoresques. La présentation est faite par Cyril Douillet sur le site Famille chrétienne, 08 01 2010. Lien : MARIAGE HISTOIRE

 

intolérance, mariage débat France, mariage dérive politicienne, mariage et Histoire, mariage extrême droite, mariage homosexuel, mariage suicide extrême

 

 

Loi Taubira, opinion, députés...

 

        3.  Le mariage homosexuel ne fait pas l'unanimité, ni entre les partis politiques, ni à l'intérieur même de ces partis. Certains députés illustrent particulièrement bien cette situation. On lira Raphaëlle Besse Desmoulières dans Le Monde, 11 01 2013. Lien : MARIAGE AVIS DIVERGENTS

 

intolérance, mariage débat France, mariage dérive politicienne, mariage et Histoire, mariage extrême droite, mariage homosexuel, mariage suicide extrême

 

 

Dérive politicienne extrême

 

        4.  Le mouvement "Printemps français" semble souhaiter la radicalisation de l'opposition au mariage homosexuel. Dans un sens apparenté ou relativement proche de cette orientation, d'autres mouvements extrêmement à droite font entendre parfois des accents de religiosité. La violence s'invite aussi dans certains cas. On retrouvera, de façons diverses et avec des nuances, Civitas, les "royalistes d'Action française", le Bloc identitaire, le Groupe union défense, l'Union nationale interuniversitaire. Lire Zineb Dryef in Rue 89, 10 04 2013. Lien : MARIAGE GROUPES EXTRÊMEMENT A DROITE

 

intolérance, mariage débat France, mariage dérive politicienne, mariage et Histoire, mariage extrême droite, mariage homosexuel, mariage suicide extrême

 

 

Violence psychique extrêmement à droite

 

        5.  Un homme se suicide dans la cathédrale Notre-Dame, à Paris. L'appel à une participation de l'idée religieuse semble évident, même si ce n'est pas forcément l'expression d'une foi personnelle. L'interprétation du geste demandera quelques recherches et de la réflexion, mais on sait que l'auteur de cet acte violent eut des liens dans le passé avec l'OAS et, dans la période récente, avec l'opposition au mariage gay. On retrouve donc là comme un écho de ce que nous avons intitulé ci-dessus la "dérive politicienne extrême". cf. Nouvel Observateur, 21 05 2013. Lien : MARIAGE VIOLENCE PSYCHIQUE ET EXTRÊME POLITIQUE

 

intolérance, mariage débat France, mariage dérive politicienne, mariage et Histoire, mariage extrême droite, mariage homosexuel, mariage suicide extrême

 

 

"France résiste" a déjà abordé ce débat

 

        On pourra retrouver deux messages antérieurs de ce blog sur la question du mariage pour tous. Attention : les liens sont internes au blog, et si vous lisez ces anciens messages, vous devrez les quitter en revenant à la présente page, donc en évitant surtout de cliquer sur la petite croix en X ( "fermer") sous peine de ne plus vous trouver dans ce blog. Ceci est valable pour les liens numérotés ci-dessous 6.  et 7. 

 

        6.  ""Mariage" : évêque, LDH, gauche, associations, extrême droite, Civitas", 18 11 2012.  

        7.  ""Mariage", homosexualité et homophobie", 21 01 2013

 

intolérance, mariage débat France, mariage dérive politicienne, mariage et Histoire, mariage extrême droite, mariage homosexuel, mariage suicide extrême

 

 

Qu'est-ce qui vient de se passer en France ?

 

        8.  Quelles conclusions peut-on tirer de cette période de débats et d'affrontements au sujet de la loi Taubira qui est désormais promulguée ? C'est peut-être en s'éloignant un peu de l'hexagone que l'on distinguera mieux la réalité de la période toute récente qui a vu s'affronter des citoyens ou des mouvements divers et variés pour promouvoir, vanter, admirer, mais aussi dénigrer, diaboliser, dénoncer le projet de loi Taubira sur le mariage homosexuel. En gros, si l'on consulte les médias de Grande Bretagne, Allemagne, ou la presse étrangère plus généralement et la présentation qu'en fait Courrier international, on s'aperçoit que ce qui a frappé les regards des observateurs non français, ce n'était pas tant le sujet de nos disputes que la façon dont le débat s'est déroulé dans notre pays.

Pour savoir dans quelle mesure, et de quelle manière notre façon de débattre est surprenante, originale, violente, on pourra lire avec profit Lucie Soullier, in Le Monde, 18 et 19 05 2013. Lien : MARIAGE AFFRONTEMENTS A LA MODE FRANCE

 

intolérance, mariage débat France, mariage dérive politicienne, mariage et Histoire, mariage extrême droite, mariage homosexuel, mariage suicide extrême

 

 

        Autrement dit, la période du débat sur le mariage pour tous, jusqu'à la promulgation de la loi Taubira, montre à quel point nous sommes affectés par des défauts que ce blog ne cesse de dénoncer à la fois comme proprement nationaux (tendance à dénigrer, manque de patience et disposition naturelle à vociférer) et comme intensément menaçants (risques de dérives vers la violence de la pensée et, parfois, des actes, risques de radicalisation de nos défauts dans un cadre politique cohérent à l'extrême pour dénoncer, vilipender, développer la peur de l'autre... Chacun se reconnaîtra !).

        L'enjeu du débat a pu nous sembler important. Mais le plus important, le plus grave, n'était pas là ; le plus important et le plus grave, c'est notre façon à nous de mal débattre, c'est notre propre disposition à la violence ou, (pour reprendre un mot tombé en désuétude en France), notre propre disposition à :

"l'intolérance".

........

Avons-nous vraiment lieu d'être fiers ?

o2.gif

 .

.

14/11/2012

Racisme et consorts : urgence !

.

        L'intolérance s'en prend à tout ce qui peut passer pour "étranger", dans bien des sens de ce mot ! Un français un peu étrange peut, parfois, jouer le rôle de l'étranger et devenir victime de notre intolérance : il suffit dans certains cas que ce français-là soit pauvre, ou fasse partie des gens du voyage, ou appartienne à une grande famille philosophique, religieuse, ou autre... L'intolérance recule ici, augmente là : il ne faut pas s'imaginer que l'heure est à la pause ! Bien au contraire !

        A.  L'acquisition de la nationalité française a été rendue plus difficile par l'ancienne majorité. Le ministre Manuel Valls fait preuve d'une plus grande largeur d'esprit par sa circulaire du 18 octobre 2012. Sur cette question, sur l'évolution de la droite au cours des récentes années, on lira avec profit Elise Vincent, in Le Monde, 18 10 2012. Lien : VALLS CIRCULAIRE NATIONALITé FRANçAISE

        B.  Islamophobie, racisme, antisémitisme, préjugés, intolérance, "ethnicisation du discours politique" : à la Bourse des valeurs d'inhumanité, celles-là sont orientées à la hausse ! La ligne de séparation entre la droite politique et l'extrême droite s'est affaiblie (le "discours de Grenoble" correspond à un moment qui peut servir de repère dans le temps). A l'inverse, la résistance citoyenne et humaniste se mobilise de plus en plus, et unit des personnes ainsi que des mouvements d'origines et d'appartenances de plus en plus variées. Surtout, surtout, surtout : passer à la vitesse supérieure dans ce combat fondamental et fondateur ! Lire sur ce thème de l'intolérance Louise Couvelaire in Le Monde, 09 et 10 11 2012. Lien UNIS CONTRE RACISME.  

        C. Le Sénat a voté en faveur d'une mesure de "retenue" qui vise les sans-papiers. Comme on le sait, les sans-papiers sont couramment des migrants, des étrangers. La "retenue" représente, dans la réalité des faits, une version un peu raccourcie de la garde à vue ! Il s'agit d'une privation de liberté infligée à des étrangers, des sans-papiers en situation illégale. Ceux qu'on désigne sous ces vocables sont des personnes, que défendent, dans leurs droits humains incontestables, des associations comme France terre d'asile, la Cimade, le Gisti... Il faut amorcer un mouvement de retour vers plus d'humanité, loin de la désastreuse "politique du chiffre". Lire Céline Rastello, in NoubelObs, 09 11 2012. Lien : SANS-PAPIERS PRIVATION DE LIBERTé

        En somme, si d'un côté le ministre de l'Intérieur, dans le cadre de sa circulaire du 18 octobre 2012, contribue à améliorer la situation, on constate que par ailleurs le problème continue de se poser de façon à la fois profonde et politique : rien n'est gagné... France résiste a malheureusement de beaux combats en perspective ! 

.    

03/03/2012

Qui sème l'arrogance récolte l'opposition

.

        Mon cher neveu,

tu trouves, me dis-tu, qu'il y a dans le pays beaucoup de bruit, de controverses, d'agitation. En effet ! Et il est vrai que les choses ne sont pas douces pour tout le monde par les temps qui courent.

Ainsi, par exemple : 

   Un proche du Pouvoir a été nommé au poste de chef des urgences au HEGP : on parle de "république des copains", on évoque plus généralement des "ingérences politiques". Lire Blandine Grosjean,  Rue89, 28 02 2012. Lien : INGéRENCE POLITIQUE.

   Les sondages de l'Elysée : par ces mots, on entend couramment des sondages qui furent commandés par l'Elysée entre 2007 et 2009. Il se trouve qu'ils furent, et sont encore contestés. Un militant écologiste a même pris l'initiative d'un recours en justice, et malgré un frein réglementaire qui a joué momentanément dans le déroulement de la procédure, les choses semblent désormais devoir progresser. On ne peut donc pas, apparemment, faire tout ce que l'on souhaite au plus haut niveau de l'autorité en France ? "Dura lex, sed lex"... Libération, "vendredi dernier" 02 2012. Lien : SONDAGES de L'ELYSéE

   Bayonne, le candidat sortant se fait huer, des cris hostiles se font entendre. Il semblerait que l'animosité à son égard soit venue de la part de militants d'une autre tendance politique, ainsi que de partisans de l'autonomie régionale basque. Du côté du parti du candidat sortant, les réactions sont vives, et surtout accusatrices : le camp Hollande doit se le tenir pour dit, il est désigné, montré du doigt ! Mais on pourrait objecter ceci : si le Pouvoir accumule les nuages sur sa tête, devra-t-il dans tous les cas en rendre le parti socialiste responsable ? Pour les faits, voir Le Monde, 01 et 02 03 2012. Lien : LIBERTé et OPINION.

   C'est à Florange qu'un candidat sortant bien intentionné fait des promesses réconfortantes pour les salariés. Las ! Ces derniers ne l'entendent pas de cette oreille, et ne voilà-t-il pas qu'ils accusent l'homme au grand coeur et au bras puissant de pratiquer l'art de l'"enfumage", ou si l'on préfère de la tromperie ! Sont-ils vraiment ingrats ? Le candidat sortant s'est-il trompé ? Oui, au moins sur un point : les français savent ce qu'ils disent, et quand il le faut ils alignent leurs arguments ; voir Le Monde, 01 03 2012. Lien : FLORANGE ENFUMAGE.

   Actions syndicales musclées de la part des salariés d'Arcelor Mittal de Florange. La circulation ferroviaire est affectée. Réponse : des gendarmes mobiles "délogent" les gêneurs. Comprenne qui voudra, le dialogue social n'est pas chose facile, n'est-ce pas ! Nouvelobs, 02 03 2012. Lien : MéTALLOS BLOCAGE TRAINS.

   Les corps intermédiaires, dans une démocratie, c'est l'assurance que le peuple exerce sa souveraineté par le vote, et en même temps c'est l'assurance que le peuple ne gouverne pas directement comme cela serait le cas si les décisions politiques étaient prises (supposition extrême) sur simple consultation, par voie référendaire pourquoi pas ? Grâce aux corps intermédiaires, des équilibres peuvent s'établir, des mûrissements de décisions peuvent se réaliser, des compétences et des échanges de vue peuvent se construire ; et la violence des mouvements de l'opinion peut être tempérée sans que la souveraineté du peuple soit écartée. Belles nuances, fruits d'une longue histoire politique de notre continent, qui a donné naissance à l'actuelle république. Lorsque le candidat sortant, qui n'a pas pratiqué le recours au référendum pendant cinq ans, s'est tout récemment déclaré partisan du référendum (alors même que les corps intermédiaires lui paraissent peut-être peu favorables à ses projets), nombreux sont les citoyens éclairés qui ont senti passer le souffle du boulet ! Référendum pour gouverner sans être gêné, risque de voir émerger des questions référendaires tournées en des termes qui conviendraient au Pouvoir, référendum à forte dangerosité pour la pérennité de la démocratie, référendum beau et majestueux, respectueux du peuple et par ailleurs, sous la lumière de quelques dérapages historiques, alarmant ! Mais voici que résonne la voix d'un candidat tout à fait calme, confiant, souriant, "normal" dit-il, respectueux de nos institutions : François Hollande aura "besoin" (c'est le mot qu'il utilise) de la démocratie, de ses institutions, de ses citoyens. C'est pourtant simplement normal, mais parfois la normalité fait figure de véritable indignation et résistance face au risque, voire face à l'arrogance. Le Monde 02 03 2012. Lien : CORPS INTERMéDIAIRES.

Notre pays est un hâvre de paix, d'institutions équilibrées et riches, de pensée, de culture, de dignité pour la personne humaine. Ne l'oublions pas !

..