Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2014

Résister par les mots

.

        A. La nomination de Najat Vallaud-Belkacem a été saluée par les médias d'une façon qui, parfois, est étrangement révélatrice ! Certains termes utilisés ne résistent pas à la simple analyse de leur sens, et l'on voit alors qu'ils nous en disent plus long sur ceux qui les choisissent, ces mots, que sur la personne dont ils parlent ! C'est par la réflexion, l’intelligence que l'on peut résister dans ce cas à la fausse logique aveugle et sournoise de la haine raciale. Lire Mathieu OLIVIER in Jeune Afrique, 03 09 2014. Lien : LE POIDS RACISTE DES MOTS.

 

        B. Il est question ici de ce que les mots veulent dire : "réfugiés, apatrides, clandestins, migrants, exilés, déplacés". Non, il n'est pas possible de mettre tout le monde, comme l'on dit, dans le même sac ! Les mots un un sens, et connaître les mots, c'est respecter les situations, comprendre les personnes, accueillir dans son intelligence la diversité et la complexité des situations. Voilà un bon moyen de résister à la haine, et tout particulièrement à ce grand allié de la haine : l'amalgame simplificateur. On lira l'article écrit grâce à la contribution d'Anaïs GIROUX, site de Youphil, 29 07 2014. Lien : LES MOTS CONTRE L'AMALGAME RACISTE

 

        C. Non, on ne laissera pas se répandre tranquillement un "cocktail toxique à base de caricatures et de démagogie sur l'immigration et le droit d'asile". Non, on ne permettra pas, par un silence complice, que ce "fatras de mensonges" pollue l'air que nous respirons. Non, on ne permettra pas que soit oublié ce devoir fondamental des médias : veiller à éviter l'emploi "de raccourcis, de glissements sémantiques et d'approximations". Et dans le cas présent, on évitera ainsi que soit rabaissée, "un peu plus chaque jour", l'image que l'on a des demandeurs d'asile. Car la caricature, même constituée par l'utilisation de glissements sémantiques ou d'approximations, n'est pas acceptable !  Lire, donc, Pierre HENRY, directeur général de France terre d'asile, sur le site de France terre d'asile, 11 08 2014. Lien : Médias déformations approximations

 

        D.  Au moment de la rentrée scolaire, à laquelle tous les enfants d'âge scolaire ont droit, puisque tout simplement il s'agit d'un droit, leur droit, on ne doit pas se payer de mots. Un collectif y veille. Un site lui a donné en quelque sorte la parole, pour les enfants roms : le site de DEI-France, 01 09 2014. Lien : NE PAS SE PAYER DE MOTS

 

        CONCLUSION : les mots sont des actes. Les pensées sont des actes. Nous l'avons souvent dit ici même dans ce blog : la première conquête dont rêve l'Immonde, c'est celle de nos cerveaux. Lorsque nous participons, sans trop nous en rendre compte en général, à l'amalgame, à l'approximation, à la caricature, à une certaine discrétion de l'intelligence face au bruit ambiant, face à l'opinion à la mode, face à la mentalité qui a le vent en poupe, nous préparons, sans trop nous en rendre compte en général (bis repetita placent), l'infantilisation de nos esprits et de nos actes. Il faut, de toute urgence, comme nous en avons montré des exemples ci-dessus, que France résiste, résiste par les mots, par le sens des mots, par l'intelligence que la Bête abhorre.  

       Comprendre et aimer ne font qu'un. Certains n'aiment guère l'un, et négligent l'autre, ou l'inverse... En tout cas personne n'est à l'abri et la résistance commence en chacun de nous. 

       

        

 .

25/04/2013

"Menace" : FN, ministre grec, Front de gauche, écologistes, députés, Iran

.

        On ne le dira jamais assez : nous vivons l'âge de la menace, de façon quotidienne, dans les manifestations de rue, dans les cours d'école, en classe et dans d'innombrables autres circonstances de ce qui s'impose à nous jour après jour. Mais oublions ici cet aspect "faits divers" et considérons la menace en tant que pratique politique, en particulier dans notre pays.

 

        1. Le FN ne se présente pas comme menaçant. Il fait usage de ce qu'il considère comme une menace. Le résutltat est, en tout état de cause, qu'on se sent menacé, et on comprend qu'il faut faire confiance au FN pour échapper au danger.

        2. On peut, en étant Premier ministre grec, menacer la Grèce d'une catastrophe épouvantable, à savoir la sortie de la zone euro et le retour à la drachme : cela fait peur, l'on comprend qu'il faut faire confiance au Premier ministre, accepter des sacrifices, et l'on sera sauvé.

        3. Mélenchonistes, communistes, Front de gauche, écologistes  soutiennent la majorité au pouvoir, mais cela ne les empêche pas de brandir la menace : acceptez, disent-ils, nos suggestions, nos amendements à vos projets gouvernementaux, sinon vous devrez vous passer de notre soutien et vous vous débrouillerez sans nous ! Chacun comprend que l'exécutif et la majorité socialiste sont menacés d'isolement et d'affaiblissement, il convient donc de faire preuve de confiance envers les alliés exigeants et une grave crise politique sera évitée.  

        4. Un sénateur écologiste menace lui aussi de ne plus soutenir François Hollande si les résultats promis ne sont pas au rendez-vous à la date prévue. Chacun comprend qu'il est urgent de ne pas s'enfermer dans une optique PS mais qu'il convient au contraire d'élargir l'horizon officiel des sympathies politiques, notamment du côté de l'écologie si l'on veut que le pays se tire d'affaire. 

        5. En étant membre de l'UMP, on a des idées précises sur la marche à suivre. Chacun comprend qu'il faut prendre garde à ne pas laisser telle personnalité de l'UMP quitter le parti !

        6. Même si l'Iran est un grand pays à bien des points de vue, cela ne suffit pas : il faut qu'il menace le monde de se rendre bientôt maître de l'arme nucléaire. Et l'on comprend facilement qu'il est urgent de reconnaître l'identité, l'originalité, l'existence et l'importance de l'Iran, dans son expression politique d'aujourd'hui, sauf à courir à la catastrophe.

Entre nations, entre forces politiques à l'intérieur d'un même pays, notamment la France, comme souvent entre les personnes dans notre vie en société, la menace joue donc un rôle extrêmement développé.  

        7. La menace est à la fois une arme et une façon d'être, ou, pour dire les choses autrement : un comportement social et une façon que nous avons de renforcer notre propre existence, notre propre identité. Et en ce qui concerne laFrance, on peut à juste titre réfléchir sur le rôle que joue la menace dans la vie politique et dans la question de l'identité.

        Ci-dessous, point par point, de 1 à 7, nous reprenons les quelques sujets évoqués ci-dessus et renvoyons à des sites, articles, revues qui permettent de se documenter et d'approfondir ces questions de façon compétente et professionnelle. Bonnes lectures ! 

 

 

député ump,drachme,chômage,écologie,euro,grèce,identité politique,immigration,iran,lionel tardy,menace,menace nucléaire,peur,soutien au gouvernement

 

 

        1. L'immigration est utile, elle constitue même l'un des éléments qui peuvent le plus nous aider à sortir de la situation dramatique que nous connaissons actuellement. Pourtant, le FN présente volontiers l'immigration comme une menace, en particulier en termes de chômage. Avec des nuances, certes, mais qui n'empêchent pas que l'impression la plus générale demeure surtout celle d'une menace. Pour comprendre la réalité de ce que représente l'immigration, cette peur agitée devant nos regards effrayés, mais aussi cette chance et même cette occasion à saisir impérativement, on lira Eric Le Boucher, site de Slate.fr, 26 et 28 04 2013. Lien : IMMIGRATION UNE CHANCE INOUÏE.

        2. Le danger du retour à la drachme, utilisé par le Premier ministre grec comme une menace, était présenté par Le Monde, 04 11 2012. Lien : SORTIE grecque DE L'EURO

        3. Une alliance objective avec la droite, c'est la pire menace, en un sens, que pouvait exercer l'ensemble des communistes, mélanchonistes, élus écologistes en situation de soutien poliltique à l'actuelle majorité de gouvernement. Cette menace a pourtant été mise en oeuvre, brandie, proclamée, terrible ! La Tribune 04 11 2012. Lien : MENACE des alliés politiques

        4. Sénateur EE-LV, J.-V. Placé joue la carte de la confiance qu'il accorde au gouvernement Ayrault. Cependant, il a déclaré qu'il attendait des résultats en particulier en ce qui concerne le chômage, ainsi que sur d'autres points, laissant au demeurant planer la menace du retrait de son soutien... Libération, 18 11 2012. Lien : Sénateur demandera des comptes

        5. Lionel Tardy, UMP et soutien de François Fillon, défend ses positions et donne force de conviction à ses exigences en menaçant de quitter son parti s'il le juge nécessaire. Et il n'est pas à vrai dire le seul dans ce cas, à ce qu'il à apparaît. Lire Hélène Bekmezian, Le Monde, 20 11 2012. Lien : UMP, filloniste et exigeant

        6. L'Iran menace : gare à l'arme nucléaire ! Lire Armin Arefi in Le Point, 23 04 2013. Lien : La menace iranienne

        7. Thomas Arciszevski a étudié la question de la menace en politique sous le titre "Menace, politique et identité nationale" : Université Paris Descartes, Paris 5, numéro 6 des Cahiers de psychologie politique, janvier 2005, à consulter sur le site irevues. Lien : Etude approfondie de la menace en politique

 

        C'est en renvoyant le lecteur à cette étude particulièrement intéressante que nous mettrons un terme au bavardage de France résiste pour aujourd'hui. Rien n'est plus odieux à l'horrible bête de la domination des cerveaux, nous n'hésitons pas à le redire, que l'intelligence, au reste maudite et persécutée par certains régimes politiques passés comme présents.  

 

La France n'étant pas une dictature, 

il importe, et il convient 

de considérer 

et examiner librement 

ce qui précède. 

.              

11/05/2012

La honte continue, la résistance aussi !

.

    Oui, la honte continue ! La résistance, aussi : une liste de cas difficiles (c'est le moins qu'on puisse dire) fait apparaître clairement que le vote du 6 mai n'a pas mis fin aux expulsions, sans qu'aucun compte ne soit tenu de la destruction ainsi facilitée de la vie de ces personnes ! Dans une autre page du site cité ci-dessous, on voit la course aux expulsions de pères de familles, mais cette page est apparemment devenue difficile d'accès et nous renonçons à y renvoyer le lecteur. Toujours est-il que  RESF tient bon, la liste des situations contre lesquelles Resf s'insurge a été mise à jour le 10 05 2012 ! Lien : EXPULSIONS DéVASTATRICES

    Et avec tout ça, le moment est sans doute venu de considérer les années qui viennent de s'écouler, marquées par la xénophobie, l'injustice, l'inhumanité, la banalisation de la xénophobie ; et par ailleurs nous pouvons nous permettre d'accueillir un souffle d'espoir renouvelé grâce à un changement de président de la République : même s'il est vrai que la nécessité de changer est urgente, pour que notre société progresse dans le vivre ensemble, la pratique des droits humains, et la concrétisation de l'hospitalité. Site et communiqué de la Cimade, 07 05 2012. Lien : CHANGEMENT PLUS HUMAIN

    Ce message s'inscrit dans la continuité de notre effort pour saluer le courage et l'intelligence de celles et ceux qui ont résisté, et qui résistent à l'esprit de division, de dénigrement et de dépersonnalisation (autrement dit de déshumanisation). Toutefois, cela ne suffira bientôt plus : il nous va sans doute falloir porter le fer sur un autre terrain, en tout cas par d'autres moyens. Merci aux lectrices et aux lecteurs qui acceptent de perdre quelques minutes de temps précieux pour lire ce blog, Estival.

. 

11/04/2012

Pour conquérir les esprits et les coeurs...

.

        Le peuple se rebiffe, et les moyens qu'il trouve pour exprimer sa colère ne manquent pas, parfois, de charme et de pittoresque. On voyait ça au bon vieux temps, lorsque la France avait un monarque, mais aujourd'hui encore, il arrive que les rues de Paris se parent de drôles d'effets d'annonce. Il faut dire que le ressentiment est grand, aujourd'hui comme autrefois, ressentiment du peuple, impopularité du Pouvoir... Le Monde, 10 03 2012. Lien : EXPRESSION POPULAIRE.

 

areva,cerveaux,civilisations,clan contre france,étranger,femme qui résiste,halal,immigration,impopularité,opinion,ressentiment,sondages,terrorisme,voter,xénophobie politique

 

        Autrefois déjà, les femmes jouaient un rôle important dans la politique, qu'elles fussent au milieu du peuple ou au contraire  présentes auprès du roi. Mais aujourd'hui elles ont des qualités nouvelles, comme par exemple celles que leur confère l'acquisition de diplômes, ou encore l'exercice de hautes responsabilités. Alors, Anne Lauvergeon par exemple se contente de donner son témoignage. Et cela, rien que cela, mène très loin et ce sera encore pire si son livre paraît : très bientôt assurément, chez Plon ; un livre intitulé "La femme qui résiste", dans lequel celle qui présida aux destinées d'AREVA nous en apprend des vertes et des pas mûres sur le candidat sortant, par exemple... Le Monde, 11 04 2012. Lien : CLAN contre FRANCE.

 

areva,cerveaux,civilisations,clan contre france,étranger,femme qui résiste,halal,immigration,impopularité,opinion,ressentiment,sondages,terrorisme,voter,xénophobie politique

 

        Vocabulaire, postures, exercice du pouvoir : cela peut contribuer à de nobles réalisations au service de la France ; cela peut amener aussi, tout simplement à désigner l'étranger comme coupable des maux dont nous souffrons, et ce dans la perspective d'une conquête de l'opinion, de ses espaces de cerveaux disponibles, de ses voix électorales... Que ne ferait-on pas pour "rétablir sa situation dans les sondages" (Laurent Joffrin, article cité en fin de paragraphe) ? Alors, notre champ de conscience sera rempli de mots, de locutions, et (ne manquez pas surtout de voir à ce sujet l'article cité plus bas) l'on s'avreuvera de : 

"civilisations",

français qui voudraient bien se sentir "chez eux",

"viande halal",

"trop d'étrangers" (en France, s'entend !),

"vagues incontrôlées" (de migrants envahisseurs ?),

"terrorisme",

"Mohamed Merah".

        Ces chemins-là font emprunter à nos esprits l'itinéraire d'une sorte de droitisation extrême, à laquelle fait miraculeusement écho le titre "Nicolas Le Pen est de retour", en tête de l'article de Laurent Joffrin, voir NouvelObs, 28 03 2012. Lien : XéNOPHOBIE POLITIQUE.

 

areva,cerveaux,civilisations,clan contre france,étranger,femme qui résiste,halal,immigration,impopularité,opinion,ressentiment,sondages,terrorisme,voter,xénophobie politique

 

        Pour gagner vaillamment les esprits et les coeurs,

Le peuple en sa franchise 

Désigne le Puissant de façon dérisoire, 

Cependant que la vague des mots incantatoires

Répand dans nos cerveaux ses immondes aigreurs.

Peuple, peuple victime, mais peuple résistant,

N'oublie pas de voter, au bon, au seul moment !

 

areva,cerveaux,civilisations,clan contre france,étranger,femme qui résiste,halal,immigration,impopularité,opinion,ressentiment,sondages,terrorisme,voter,xénophobie politique

 

.

26/01/2012

Immigration : document Libération

.

    Le lien vers l'article de C. Bonal et M. Piquemal "Immigration, cinq ans d'offensives" dans Libération, auquel nous renvoyions dans notre précédent message, figure désormais dans la catégorie "déclarations, discours, documents" de France résiste, à la lettre L (Libération). On peut y accéder par le message d'hier 25 01 12 ou DIRECTEMENT.

25/01/2012

Ambiance et volonté politique : la France défigurée !

.

      1.  Lorsqu'il faut se méfier des propos que l'on tient, lorsqu'il importe absolument d'éviter toute espèce de plaisanterie parce que, voyez-vous, il pourrait se faire un jour ou l'autre qu'un haut personnage de l'Etat se trouve physiqument à portée du son de votre voix, lorsque l'on se trouve dans un pays d'une telle qualité que vous ne pouvez pas faire prévaloir, faire entendre votre version contre celle de l'employeur qui vous licencie, ou du haut personnage qui vous accuse, alors ce jour-là il faut vous mettre à respecter l'Etat en toutes circonstances, et il faut vous mettre aussi à vous méfier de vos propres paroles. C'est ce qu'avait appris à ses dépens une personne employée dans un magasin où se présenta un jour un personnage de l'Etat. Lire la présentation de l'affaire par Anthony Cerveaux, in  Rue89, 30 05 2011. Lien :  AUTORITé.

    2. La célèbre "bavure de Montfermeil" fait encore parler d'elle. Triste bavure, qui cependant ne reflète ni l'état de la police dans son ensemble, ni la réalité de notre pays tout entier. Mais l'on peut dire, tout de même, "bonjour l'ambiance !" quand on considère de tels faits. Les dernières informations sur le sujet sont à lire dans Rue89, 24 01 2012. Lien : BAVURE.

    3. "Les étrangers ? Dehors". Et la suite de l'article décrit "cinq ans d'offensives" à l'encontre de l'immigration, et de "chasse aux étrangers en situation irrégulière. Et régulière" (c'est nous qui soulignons ). Ministres, lois, discours, mesures, chiffres : tout concourt à former ce fond de décor devant lequel se déroule la tragédie humaine en cinq actes, ou plus exactement en cinq ans, avec ses scènes de désespoir : une tragédie écrite, mise en scène et animée par une véritable volonté politique avec sa logique, sa continuité... Tout cela au mépris, dans de trop nombreux cas, des lois, de la Constitution, de la justice et des décisions prises par les juges, au mépris de la Convention internationale des droits de l'enfant (signée et ratifiée par la France)... On trouvera un joli (!) raccourci de la tragédie, __un raccourci un peu long, mais à qui la faute ?__ sous la plume de Cordélia Bonal et Marie Piquemal, in Libération, 24 01 2012. Et cette fois nous ne dirons pas "Bonjour l'ambiance", mais bonjour la volonté politique délibérée, revendiquée, assumée avec insistance et persistance ! Lien : TRAGIQUE CHASSE AUX éTRANGERS

    4. Pour les deux années qui viennent de s'écouler, la Cimade a dressé un bilan des actes du Pouvoir ! Cela s'intitule "Etat des lieux 2012" et l'on y trouve l'ensemble d'une politique, et ses effets ; ainsi que l'écart qui sépare les façons qu'a le Pouvoir de présenter les choses, d'une part, et la réalité humaine telle que nous la présente la Cimade. Le document est long, très riche en chiffres et faits précis. On pourra lire d'abord la présentation qu'en fait la Cimade elle-même, dans une page qui contient des liens vers le document intégral, ainsi que vers le dossier de presse ou encore vers une synthèse. Site de la Cimade, 24 01 2012. Lien : CIMADE éTAT DES LIEUX 2012.

    Certes, la visite d'une personne dans un magasin ou la bavure policière de Monfermeil ne constituent pas l'histoire de la France. Cependant, l'ambiance qui règne n'est pas sans une certaine parenté spirituelle (ah ! nous les aimons, ces racines chrétiennes de notre beau pays !) avec la volonté politique si extrême, si xénophobe, mise en oeuvre de façon délibérée et organisée par le Pouvoir. Oui, la France victime d'un pareil état d'esprit à différents niveaux est bel et bien défigurée dans la mesure où nous ne reconnaissons pas son visage ! 

La France n'étant pas une dictature,

il importe, et il convient de considérer

et examiner librement ce qui précède. 

                                                                              

13/12/2011

Cracher ? Rêver ? Quel sera notre avenir ?

.

On trouvera désormais dans la catégorie "Déclarations, discours, documents" de ce blog le texte suivant :

Amine El Khatmi, 23 ans, étudiant en droit (master 2), français :

"'Le crachat et le rêve français...', lettre à monsieur le ministre de l'Intérieur, de l'Outre-Mer, des Collectivités territoriales et de l'Immigration". (in Libération du 02 12 2011)

Autre possibilité,depuis cette page, accès DIRECT à Libération.