Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2015

Violence, intolérance, même en France !

.

        A.  C'était il y a longtemps, si longtemps qu'on n'en parle même plus. Les partisans du mariage pour tous s'opposaient à ceux de la manif pour tous. Au milieu de déchirements verbaux, voire physiques (bagarre à l'Assemblée nationale), dans le fatras des erreurs et des récupérations politiciennes, Yves Jégo faisait entendre la voix de la raison, une raison généreuse, tout accordée aux idéaux historiques de la France. On retrouvera cette voix, cette expression de la raison, en lisant Laure Equy sur le site de Libération, 15 04 2013. Lien : Bagarres de corps et de mots.

 

        B.  C'était par téléphone que de nombreux, de plus en plus nombreux appels au secours parvenaient à l'association "Le Refuge". Des homosexuels n'en pouvaient plus de la souffrance que leur infligeait la discrimination exercée contre eux. Ces faits, cette souffrance avaient peut-être quelque chose à voir avec des propos très "durs", susceptibles d'attiser la haine, ou ce que nous pourrions appeler plus généralement l'intolérance à l'autre, sa personne, ses idées... Pour lire Frédéric Gal, qui s’exprimait comme directeur de l'association Le Refuge on se rendra sur le site de Nouvelobs, 20 04 2013. Lien :souffrance discrimination.

 

        C.  L'équipe de Libération était, à cette même époque, agressée lors d'une manif pour tous. C'était du reste une époque de manifs contraires et opposées, de violence dans les pensées, les mots et, donc dans le cas évoqué, les gestes ! Peut-être y avait-il, pas très loin à ce qu'il semble, une présence de la mouvance d'extrême droite. Pour essayer d'y voir plus clair dans ces événements, on lira Quentin Girard sur le site de Libération, 06 05 2013. Lien : Violence émotions et politique.

 

        D.    Un tout dernier rapport du Conseil de l'Europe fait mention de faits particulièrement inquiétants qui concernent la France. Le problème serait une montée importante de l'intolérance : étrangers, handicapés, migrants, enfants, campements, camps, personnes "évacuées" : que d'insuffisances dans l'attention envers les personnes, le respect, l'action publique et politique ! Or, la France dispose, d'après l'article ci-dessous indiqué, de moyens particulièrement favorables pour se conduire mieux qu'elle ne le fait. Serait-elle en contradiction avec elle-même, et avec ses propres idéaux ? On pourra éventuellement penser que oui, en lisant Maryline Baumard dans Le Monde du 17 02 2015. Lien : France intolérante.

 

        QUE CONCLURE ?

     Il y a de quoi se lamenter. L'honnêteté commande de le faire, sans se voiler la face, sans se réfugier dans le déni ; car, malheureusement pour nous, ce n'est pas brillant !

 

        D'un autre côté, le pays reconnaît désormais qu'il a besoin de redonner toute son importance à l'éducation, ce mot étant pris dans tous ses sens ! D'excellentes mesures sont prises aussi en matière de sécurité, de lutte contre les ides qui tuent, de consensus sur des valeurs essentielles comme la laïcité, la liberté d'expression....

 

 

        Ce qui risque de tout gâcher ? Je vois deux choses essentiellement.

1/ Notre habitude de ne croire à rien, de critiquer tout, et de dénigrer les gens dès qu'ils ont des responsabilités.

2/ La difficulté réelle qu'il y a à trouver suffisamment de moyens pour la Justice, les mouvements éducatifs, les collectivités locales, les associations et autres outils qui permettraient d’œuvrer au niveau de la population, là où les problèmes se posent, là où l’éducation est à faire.

 

 

        Il demeure malgré tout, et c'est encourageant,

qu'une prise de conscience est en train de s'opérer.

 

 

 

        Mais ce que les Français accepteront le plus difficilement, c'est ceci :

 

 

même si une chose

est le contraire d'une autre,

 

 

il peut se faire

que toutes deux soient vérité,

à condition qu'on les voie

sous un certain angle.

 

Exemple :

si j'appelle Dieu "Dieu" pendant que mon voisin le déclare "Allah", cela ne signifie nullement que Dieu et Allah sont entièrement différents, voire contraires. Cela signifie simplement que la même montagne, sur son versant sud, présente à nos regards un aspect verdoyant, tandis que le versant nord, dans notre pays notamment, est plus rocheux, plus escarpé, et de climat plus froid. De même Dieu, vu du côté des uns ou du côté des autres, peut changer d'aspect et de nom. Mais comme le dit de plus en plus le sentiment populaire en France aujourd'hui : en supposant que Dieu existe, il n'est sûrement pas un Dieu qui nous demande de nous tuer les uns les autres pour défendre sa vérité.

 

        A partir de là, peut-être que les Français finiront, un jour, par accepter de vivre ensemble, et se parleront sans s'injurier, sans se dénigrer, sans se battre pour leurs "vérités absolues" ! Je peux vous dire, pour avoir eu le privilège de visiter récemment le Paradis, que Dieu, qui ne rigole pas ces temps-ci quand il nous regarde, aura enfin, ce jour-là, le sourire. Rien que pour cet événement imaginaire, ça vaut la peine de faire un petit effort. Et pour le bonheur que cela donnerait à des millions de personnes, ça vaut la peine de faire un gros, un très gros effort !

 

       Le chemin de la critique permanente nous mène dans un ravin.

       Le chemin de l'émerveillement,

celui du cœur comme de la pensée,

nous conduit à devenir des familiers de tout ce qui est beau et digne de notre nature : l'humanité. 

.

24/12/2013

Europe : sombrer dans l'extrême droite ou réussir pleinement ?

.

        Quand la France résiste, elle le fait en tant qu'elle est une nation parmi d'autres qui connaissent elles aussi la menace de l'extrême droite, ou même de partis ouvertement néonazis. Le présent message sortira donc du cadre de nos frontières, mais ce n'est en somme qu'une bonne façon de prendre en considération les problèmes, dans leur dimension réelle, c'est-à-dire dans et aussi hors de l'hexagone : en Europe. 

 

 

aube dorée,cercle des économistes,europe,europe espoir pour le monde,extrême droite,fascisme,nation,parti néonazi,poutine,rappeur anti-fasciste grec,réseau criminel néonazi,revue cultures et conflits,saint eloi bordeaux

 

En Grèce, Aube dorée

 

        A./ En  raison de son engagement "contre le fascisme", un rappeur a été mortellement poignardé. On a très vite soupçonné un lien avec le parti Aube dorée. Le Monde, 18 09 2013. Lien : Meurtre d'un rappeur grec.

 

        B./ Un peu plus tard, le parti Aube dorée est qualifié de parti "néonazi", et on lui reproche d'avoir mis en place un "réseau criminel", d'où résulterait le meurtre évoqué ci-dessus de Pavlos Eyssas, rappeur engagé contre... : Aube dorée ! Des signes inquiétants s'accumulent sur la tête de ce parti... Libération, 04 et 05 10 2013. Lien : Aube dorée et réseau criminel

 

       C./  Des actions en justice semblent de plus en plus appropriées, et sont en cours, pour lutter contre le "parti néonazi Aube dorée". Dans l'article auquel nous renvoyons le lecteur, le caractère néonazi du parti en question apparaît comme particulièrement impressionnant. Le Point, 13 12 2013. Lien : Aube dorée parti néonazi

 

 

aube dorée,cercle des économistes,europe,europe espoir pour le monde,extrême droite,fascisme,nation,parti néonazi,poutine,rappeur anti-fasciste grec,réseau criminel néonazi,revue cultures et conflits,saint eloi bordeaux

 

Une double logique dans le devenir de l'Europe

 

        D./ "Les partis d'extrême droite et l'Europe", tel est le titre d'un article non pas très récent, mais tout à fait pertinent dans le contexte actuel : analyse de ce qui fait le devenir de l'Europe, et celui des partis d'extrême droite qui s'y trouvent, avec des exemples précis de prises de position, par exemple en France, mais pas seulement. C'est un document à conserver. Ou plutôt un trésor de documentation et de réflexion. Le danger semble bel et bien grandir, et il est particulièrement instructif de relire cet article aujourd'hui. Oui, l'extrême droite est diverse, dans divers pays d'Europe, mais le danger à la taille de l'Europe n'en est pas amoindri, au contraire. Des nations peuvent être indépendantes, et cependant converger dans la construction d'un ensemble extrêmement à droite... A l'extrême ! Site de la revue "Cultures et conflits", il s'agit du numéro 7 (1992) et l'on trouvera en fin d'article des précisions sur les Droits d'auteur et autres, à lire évidemment. L'auteur de l'article est : Arianne Chebel d'Appolonia, maître de conférence à l'Institut d'Etudes Poliltiques de Paris. Rappel du titre : "Les partis d'extrême droite et l'Europe". Lien : Europe extrême droite partis

 

        E./ Vue par des observateurs qui ne sont pas européens, l'Europe suscite un espoir à la fois immense et solidement fondé, d'une importance primordiale non seulement pour nous, les Européens, mais pour d'autres peuples, d'autres populations dans le monde... On est ici loin, très loin de ce qui se dit ou se pense, de ce qui est ressenti couramment autour de nous, chez nous. Le changement de perspective est bouleversant. Peut-être, cependant, tenons-nous à ne pas évoluer, à ne pas changer de mentalité, à ne pas quitter la gangue de notre manque d'espoir qui nous colle à la peau et oriente nos façons d'être, et d'agir ? Raison de plus, bien sûr, pour lire de toute urgence le livre "Et si le soleil se levait à nouveau sur l'Europe ?", que nous devons à Christian de Boissieu, Jean Hervé Lorenzi, Olivier Pastré ; édité chez FAYARD, paru en novembre 2013. Voir la présentation qui en est faite sur le site de la librairie Richer. Lien : un livre trois auteurs mille espoirs

 

        F./ Les auteurs du livre cité ci-dessus appartiennent au Cercle des économistes. On trouvera un très intéressant sommaire de l'ouvrage en allant sur le site du Cercle des économistes. Lien : Cercle économistes Europe espoir.

 

 

aube dorée,cercle des économistes,europe,europe espoir pour le monde,extrême droite,fascisme,nation,parti néonazi,poutine,rappeur anti-fasciste grec,réseau criminel néonazi,revue cultures et conflits,saint eloi bordeaux

 

A la croisée des chemins, il faut choisir

 

I.  Chemin d'Apocalypse

 

        Il est donc indispensable de reconnaître à la fois la diversité des partis ou mouvements d'extrême droite dans les pays d'Europe, d'une part, et leur convergence profonde à l'échelon de l'Europe en devenir. De quoi faire quelques mauvais rêves. Une Europe de nations indépendantes, qui serait à notre avis (auteur de ce blog) en harmonie avec la Russie de monsieur Vladimir P., toujours dans le cadre de l'indépendance des nations, ou des "patries" et d'une solide convergence profonde et calamiteuse Si nous n'y prenons garde, c'est dans cet océan d'horreurs que nous ferons naufrage, comme si la deuxième guerre mondiale n'avait rien appris aux Européens. 

 

II. Chemin de lumière

 

        Mais il est en même temps urgent de bâtir, d'éclairer les consciences, de nous saisir de notre chance immense car les réalités de l'Europe sont là, il nous est possible d'en tirer parti et de sauver l'avenir de nos pays, de nos enfants, dans une Europe dynamique, prospère et utile aussi bien à elle-même qu'au monde. Si nous nous en donnons la peine, nous réaliserons l'une des grandes merveilles de l'histoire. Il faut savoir regarder en face non seulement le danger, mais aussi la chance, le bonheur !   

 

 

 

aube dorée,cercle des économistes,europe,europe espoir pour le monde,extrême droite,fascisme,nation,parti néonazi,poutine,rappeur anti-fasciste grec,réseau criminel néonazi,revue cultures et conflits,saint eloi bordeaux

 

Le fascisme continental tout doux, tout proche ! 

 

        G./  Ce blog a fait mention de V. Poutine et de la Russie qui est la sienne ! On s'en rendra compte en ouvrant la page des résultats de recherche interne à propos du mot "Poutine", mais il faut  parfois aller fouiller du regard dans les coins et recoins des nombreux messages proposés !

Sache, ô admirable lecteur, et néanmoins souvent lectrice encore plus admirable, que le héros de la Russie trop peu démocratique se cache dans ce blog tout comme sa véritable et dangereuse influence se cache dans les recoins de notre France tranquille. Cela vaut bien la peine de chercher un peu, non ? Voir donc le lien (interne, et donc à ne quitter qu'en cliquant sur "page précédente" pour ne pas fermer la page de France résiste) : Poutine.   

        H./ Plus précisément, parmi tous les liens présents dans les nombreux messages auxquels on peut accéder par G./ ci-dessus, on retiendra celui qui renvoie à un message que nous postions le 14 août 2011 sous le titre "Quelles forces s'en prennent à la France ?". Dans ce message, de nouveau, nombreux seront les liens que l'aimable lectrice (ou lecteur) pourra suivre et qui concernent notamment l'affaire de Saint Eloi à Bordeaux. 

        Oui, le message de "France résiste" du 14 08 2011 est long, et il renvoie à des articles nombreux et longs eux aussi. Pas de quoi s'étonner si l'on tient compte de l'importance de l'enjeu ! Mais si notre lecteur veut vraiment ne suivre qu'un seul des nombreux liens et renvois que nous avons proposés en août 2011, qu'il aille au moins chercher le paragraphe 5, pour suivre le lien intitulé "AMPLEUR DE LA CATASTROPHE". Bon courage, l'affaire est immense, elle reste, elle est restée, elle restera sans doute longtemps encore trop discrètement portée à la connaissance du grand public. Discrètement hélas, car à la mesure inverse de sa gravité dont nous pourrions payer le prix, si vous avez bien suivi le message de ce jour, en décembre 2013... Merci de votre patiente attention, bon Noël et voici le lien (interne, éviter de le refermer en le quittant, donc cliquer sur "page précédente" quand vous aurez tout lu, oh! là! là!)... : Saint Eloi Bordeaux.

 

 

Pour que la joie de Noël ait un sens,

n'oublions pas de rester éveillés

1/ à l'espoir

2/ au danger !

.

28/10/2013

La France en danger de violence systémique ?

 

agressions physiques,extrême droite,facebook propos extrêmes,fn dédiabolisation,menaces verbales,violences,violence seconde nature

.

        La violence est-elle en France un nouvel art de vivre ? Est-elle devenue, pour nombre d'entre nous, une sorte d'habitude, de seconde nature ? Va-t-elle tenir lieu aussi de mode de gouvernement, ou de régime politique ? Une sorte d'envahissement, par la violence, de nos personnes, de nos réflexes, et de notre vie nationale, institutionnelle ? Sera-t-elle bientôt globale, organisée, systémique ?

 

 

agressions physiques,extrême droite,facebook propos extrêmes,fn dédiabolisation,menaces verbales,violences,violence seconde nature

 

 

LA VIOLENCE INONDE LES COEURS 

 

        La violence, on la trouve dans la vie quotidienne, sur la route, à l'école, dans des quartiers particulièrement difficiles, en ville, dans les commerces, et ce ne sont là que quelques exemples. Pourtant, cette violence n'est qu'une partie, elle n'est que le moteur de l'acte de violence le plus grave qui, lui, reste à venir. Elle est l'énergie de chacun et des foules, une énergie malfaisante, déjà disponible, déjà à fleur de peau. Nous n'en prendrons ici qu'un exemple, tout récent.

 

        1.  Des faits de nature violente se sont produits à Vénissieux. Ils montrent que la violence s'est infiltrée dans le tissu même de notre vie quotidienne, de nos comportements, de nos habitudes. La sagesse qu'on associe à un âge avancé a disparu, de même que le respect des règles de vie commune, ou encore les réflexes de la plus élémentaire prudence pour soi et pour les autres. Et la violence en tant qu'émotion est là, prête à surgir et à tenir lieu de rapports humains ou de langage. Voir Le Monde, 27 10 2013. Lien : VIOLENCE SECONDE NATURE.

 

 

 

agressions physiques,extrême droite,facebook propos extrêmes,fn dédiabolisation,menaces verbales,violences,violence seconde nature

 

 

 

LA VIOLENCE PREND LA PLACE DE L'INTELLIGENCE

 

        Mais la violence, on la trouve également dans les propos qui lui donnent une direction, une cible, une sorte de feuille de route. On la retrouve dans les propos racistes, homophobes, islamophobes, pour ne citer que ceux-là. Et c'est ainsi que la violence peut se traduire en actes, des actes qui ont partie liée avec des paroles, des propos, voire une idéologie.  En voici quelques exemples.

 

        2.  "Au sein de la société française, la tolérance recule" : cela pose un gros problème, évidemment, en matière de "vivre-ensemble" ! Cette constatation décourageante s'appuie, fort malheureusement, sur des enqûêtes et sur des chiffres parfaitement officiels. Voir le site de la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme (CNCDH), 21 03 2013. Lien : INTOLéRANCE VIOLENCE EN FRANCE.

 

        3.  L'UNEF vient de diffuser un communiqué à la suite de deux agressions physiques et verbales contre des militantes de ses propres rangs. Le syndicat étudiant y voit l'expression d'une extrême droite dont elle dénonce avec vigueur les méthodes, jugées dangereuses même pour la démocratie. Le lien est sous-jacent entre les idées, ou les propos d'une part, et ces actes d'autre part. Le communiqué est à lire dans l'Humanité, 25 20 2013. Lien : EXTRÊME DROITE VIOLENCE UNEF.

 

        4.  Une revue promet la mort aux gauchistes. Le blog d'Abel Mestre et Caroline Monnot (du Monde) s'en indigne et donne quelques renseignements sur l'"Action Française Universitaire" (AFU), ainsi que sur le "rédacteur perspicace" Rodolphe Crevelle, ou encore sur la revue d'extrême droite "Le Lys Noir", sans oublier l'"Arsenal". La véritable Action française, elle, il ne faut pas la confondre avec le sigle si proche voisin de l'AFU ! Et notre lecteur découvrira avec émotion dans le même article (lien ci-dessous) des extraits du programme affiché, apparemment, par le Lys Noir. Cela vaut le détour. Peu de tendresse, peu d'aménité, peu de douceur dans ces expressions de la sensibilité (?) d'extrême droite contre laquelle s'insurge Droites extrêmes, un blog du Monde, 23 10 2013. Lien : AFU MENACES VIOLENTES.

 

        5.  La journaliste a relevé des exemples précis, trouvés sur Facebook. Pour elle, ce sont des propos qui contredisent la "stratégie de dédiabolisation" de Marine Le Pen pour le FN. Ce sont des propos qui émanent, pourtant, de personnalités qui se présentent à des élections pour représenter le FN, ou qui croyaient pouvoir le faire, car le FN  réagit sévèrement ! Ce sont des propos homophobes, ou racistes, ou islamophobes par exemple. Et ils relèvent de poursuites judiciaires, ainsi que de lourdes peines dont on pourrait penser qu'elles soulignent la gravité de ce qui est en cause. On peut savoir gré au FN de condamner de tels propos. On peut cependant remarquer qu'ils sont tenus par des personnages politiques qui ont commencé par revendiquer leur appartenance au FN. Un parti aussi innocent que le FN (d'après ses propres dires) aurait-il accouché d'un si grand nombre d'enfants portés à des propos extrêmes ? A des propos violents ? A des propos extrêmement violents ? Lire Laura Fernandez Rodriguez in Libération, 25 10 2013. Lien : VIOLENCE EXTRÊME FACEBOOK.

 

 

 

agressions physiques,extrême droite,facebook propos extrêmes,fn dédiabolisation,menaces verbales,violences,violence seconde nature

 

 

 

LES DEUX CAUSES QUI FONT EXISTER LA FLEUR

 

        Pour qu'une fleur existe, il faut qu'elle reçoive l'énergie de l'eau, du soleil de l'air et de la terre. Cela, c'est la première cause de son existence. Mais pour qu'elle soit telle fleur, et non pas n'importe quelle autre fleur, pour qu'elle existe elle-même en particulier et réellement, il faut aussi qu'elle soit définie par sa propre nature, qui lui indique comment elle va croître, se développer, se caractériser. Cela, c'est la deuxième cause, celle qui fait l'essence même du phénomène fleur.

 

 

 

agressions physiques,extrême droite,facebook propos extrêmes,fn dédiabolisation,menaces verbales,violences,violence seconde nature

 

 

LES DEUX CAUSES QUI FONT EXISTER L'IMMONDE

 

        Pour que la violence d'une société existe, il faut qu'elle reçoive la violence des individus, leur souffrance, leurs colères, leurs habitudes de violence comme d'une seconde nature. Mais il faut aussi que cette violence soit captée, dirigée, ordonnée et déninie par des idées, des mots, des raisons d'avoir peur ou de haïr. L'idéologie, les propos ont ici le rôle incomparable qui consiste à transformer une force existante en un système organisé dirigé contre les ennemis qu'il a lui-même désignés.

 

 

 

agressions physiques,extrême droite,facebook propos extrêmes,fn dédiabolisation,menaces verbales,violences,violence seconde nature

 

 

CONCLUSION

 

        Comme nous venons de le voir, la violence en France est présente de manière intime et cependant largement répandue, presque populaire !

        Et la violence en France est également un assaut généralisé de propos, d'insultes, de décomplexion et de relents idéologiques de la pire espèce.

        Un parti qui proclame à tout vent qu'il n'est pas d'extrême droite parade sur le devant de la scène en se déclarant tout beau. Puisse-t-il dire vrai !

 

Ainsi donc :

        Apparemment, la violence instinctive est de plus en plus présente, tandis que l'orientation (ou la récupération) de cette violence presque populaire est déjà en cours sous nos yeux.

C'est bien pourquoi nous sommes sans nul doute en danger de violence systémique pour demain matin.

.

23/04/2012

Gare à la manoeuvre

.

    Le président finissant serait donc battu d'avance ? La victoire ferait déjà résonner ses airs triomphants ?

    Nous sommes bien plus pessimiste (comme d'habitude !) et remarquons que, même si le candidat sortant vient de se voir infliger un cruel revers (1.), il fera tout pour gagner les cerveaux et utiliser les arguments les moins attendus, les plus susceptibles de mobiliser les émotions du public, pas forcément sa culture politique ou son raisonnement : c'est dans cette perspective qu'on remarquera le conseil que certains donnent à François Hollande : éviter tout débat face à face, fût-ce un seul débat avec le président sortant (2) !

    Nous avons, qnaut à nous, essayé à plusieurs reprises d'attirer l'attention sur le fait que le Pouvoir et ses serviteurs ont eu parfois tendance à utiliser les mots non pas tant pour leur sens premier que pour les possibilités d'ordre émotionnel qu'ils recèlent. Le "choc du débat" pourrait, dans cette perspective, donner l'occasion au "sortant" de faire appel aux émotions, voire aux instincts du téléspectateur, ainsi qu'il a su le faire dans le passé ; et il s'est même révélé grand artiste en la matière non seulement en 2007 en campagne, mais tout au long de son quinquennat ! C'est, ou c'était, un président artiste, un acteur, un tribun plus qu'un artisan de la pensée abstraite, formelle...   

    Au-delà de la réthorique et des techniques de persuasion, nous constatons surtout ce que nous avons déjà plusieurs fois souligné : la droite disparaît, au profit d'une droite extrémisée allant de la droite populaire à celle de la dite vague Marine ! Et l'on entend parler désormais, dans les médias les plus écoutés, d'une possible intention qu'aurait la fille de Jean-Marie de constituer une grande force politique de droite , nouvelle, bien à droite, extrêmement à droite. 

    Tout se passe comme si nous avions eu parfaitement raison de parler, dans ce blog, d'un Pouvoir qui ne serait pas la personne à qui l'on pense, mais les forces qui l'ont mis en place, qui l'ont fait roi, et qui peuvent aussi bien le défaire. Et ces forces vont de la droite populaire à l'extrême droite, désormais objectivement une seule force en train de déséquilibrer le pays comme on force l'ajustement d'une porte ou comme un fait tomber un athlètre par une prise de judo bien ajustée. Le phénomène est observé par Médiapart (3.), mais aussi à l'étranger, par exemple par le Frankfurter Rundschau (4.)

    Toute la vérité humaine ne tient pas dans le nombre de voix qu'on recueille auprès du public : la vérité, la sincérité, la compétence n'ont-elles pas elles aussi un poids immense, quoique d'un autre ordre ? Eva Joly n'est pas une réalité négligeable dès lors qu'on voit les choses à cette hauteur (5.).

§

A LIRE et méditer... :

    1. Libération 22 04 2012. Lien : MARINE AU SECOURS.  

    2.  Nouvel Observateur en ligne, Le Plus, article de Philippe Joseph Salazar, édité et parrainé par Melisse Bounoua, 23 04 2012. Lien : IMPOSER LE DéBAT.

    3.  Mediapart 23 04 2012. (un "média" dont le Pouvoir se serait sans doute bien passé ces derières années...) Lien : SORTANT ET F. NATIONAL

    4.  Frankfurter Rundschau, 23 04 2012 (en allemand) : Sarkozy est ici désigné comme le meilleur élément du Front national, et rappel est fait des services par lui rendus ! Lien : VUE DEPUIS ALLEMAGNE FRANCE éVOLUE.

    5.  Libération, 22 04 2012. Eva Joly joue l'esprit d'équipe et appelle à voter Hollande. On remarquera dans le dernier paragraphe de l'article la façon dont elle s'en prend au candidat sortant pour le mouvement qu'il a imprimé à la politique et à la France dans la direction de la droite à l'extrême : dans le style d'Eva Joly des meilleurs jours, sans pitié !  Lien : EXTRêMEMENT VERS LA DROITE.

    Conclusion ? Le premier mai pourrait être une drôle de fête, le besoin d'ordre ne se faisant jamais aussi bien sentir que lorsque la population prend peur. La peur peut naître d'un dérapage. Alors, quoi ? __ C'est simple : gare à la manoeuvre !

.

16/03/2012

Identifier le péril qui monte

.

    Attaquer l'indépendance de la justice, s'en prendre à des journalistes et menacer la protection de leurs sources, traiter l'école aussi mal que ce fut le cas en France ces dernières années, dévaloriser la parole publique, faire la guerre aux pauvres plutôt qu'à la pauvreté, tenter de faire croire au peuple français que les effets d'annonce sont un projet politique, cela et bien d'autres faits regrettables posent à nos consciences des questions angoissantes sur la nature de ce que l'on nous prépare.

    Nous voudrions dans ce message attirer l'attention sur l'aversion de l'actuel Pouvoir à l'égard des corps intermédiaires ; mais aussi sur ce qui se passe en Hongrie où la dérive droitière semble nettement affirmée et cependant n'est pas sans évoquer la France telle que nous la vivons.

    Les corps intermédiaires sont bien gênants, le Pouvoir ne les aime guère. Dans l'article que nous recommandons, le chef de l'Etat candidat sortant est replacé dans l'histoire des corps intermédiaires en France, ainsi que dans l'actuelle perspective politique qui l'entoure. Des faits, des mots, tout un ensemble très documenté, nous aident à saisir à quel point, pour citer l'article, les corps intermédiaires peuvent être mal aimés lorsque l'exécutif les prend pour des "contre-pouvoirs qui vous empêchent de réformer comme vous l'entendez", et alors cela devient "horripilant". Article de Mathieu Deslandes, Rue89, 14 03 2012. Lien : CORPS INTERMéDIAIRES.

 

dscf4569.jpg

 

    Harlem Désir en Hongrie, ce n'est pas neutre ! Mais le plus surprenant, et angoissant, c'est ceci : plusieurs choses qu'il nous apprend sur ce pays pourraient presque être dites de la France. Par moments, on se frotte les yeux. Et certains faits, propres à la Hongrie, sont encore plus atterrants, et nous indiquent la voie du précipice. L'Europe, dans ce contexte, revêt une importance extrême : pour la Hongrie, pour la France, et pour sa propre survie ! Etonnant  ? Lire Harlem Désir, Rue89 15 03 2012. Lien : HONGRIE FRANCE EUROPE

    Bien sûr, on peut croire tout cela accidentel, passager, sans fondements ni causes profondes. On peut tout aussi bien, au contraire, rapprocher les événements et relire, encore une fois, les alinéas 1.// à 7.// de notre message du 14 06 2011 : "Quelles forces s'en prennent à la France ?". Histoire de ne pas dormir tranquilles quand, nous semble-t-il, rien ne nous y autorise ! En ce qui concerne le début (avant les alinéas 1.// à 7.//), le candidat de droite que nous attendions ne s'est pas déclaré. Nous continuons malgré cela à lui reconnaître une valeur intellectuelle et un poids considérables, dans un contexte qui, lui, nous inquiète. Mais revenons à nos moutons, à Saint Eloi et autres saints dont Saint-Projet, et à la violence d'une extrême droite drapée dans de jolis dogmes. France résiste 14 03 2011. Lien : FANATIQUES PARMI NOUS

    Enfin, par fantaisie, on peut broder sur les notions de dictateur, poète, saint, au vu de leurs identités respectives, non pas dans la réalité, mais dans la transposition en mode de personnages. "Le dictateur, le poète et le saint",  France résiste, 01 12 2009. Lien : DICTATEUR IMAGINAIRE

    Mais voici que, tel le saint, votre incorrigible blogueur bavard se met, dès cet instant, à se taire. Fini pour aujourd'hui ! Bonne nuit à nous tous, citoyennes et citoyens ! 

.

29/02/2012

Violence de l'extrême : mots, idées, actes !

 

Przzzzr1007.gif

 

        1..  La France a eu, dans un passé pas très lointain, son école de la violence et de la haine raciste. 

        2..  Pas plus tard qu'il y a quelques jours, un discours a été tenu (par la candidate d'un parti qualifié d'extrême droite) devant un Centre de Rétention Administrative. 

        3..  C'est dans un CRA, tout récemment, qu'un père de famille s'est taillé sauvagement le bras à l'approche du moment où il allait être expulsé.

        4..  Et c'est hier soir, et en plein Paris que deux personnalités bien connues du public (Audrey Pulvar et Arnaud Montebourg) ont été insultées et attaquées physiquement en des termes qu'on examinera avec soin. On est fortement tenté de retrouver là le souvenir de ce qu'une période atroce avait fait résonner à nos oreilles !

        5..  Sur ces mêmes faits, quelques rapprochements, voire contrastes, et commentaires peuvent être établis pour en suggérer toute l'importance. 

        6..  Continuant notre mise en perspective, nous rendrons visite à l'Allemange et ses ventes d'objets particuliers, dits nazis, en l'an 2008 (pas 1928, non).

        7..  Et, poursuivant le voyage, nous voilà en Russie, au tout début du présent millénaire : s'organiser est utile, quand on veut faire agir la haine à grande échelle, en commençant par vingt-sept meurtres... 

        8..  Décidément, ça manque de confort à l'étranger : revenons, pour être rassurés, dans notre douce France d'où partirent les croisades. Un ministre veille et nous garde. 

 

Przzzzr1007.gif

 

Pour chaque numéro ci-dessus,

voici maintenant une petite explication

et un lien hypertexte 

pour bien fixer les idées.

1..  Retour au 14 06 2011 dans ce blog ; à la fin de l'alinéa numéroté 2, suivre le lien "PERCUTANT" : histoire de se retrouver d'un peu plus près à Saint-Projet ! Lien : "QUELLES FORCES ... à LA FRANCE ?". 

2..  Marine Le Pen devant le CRA du Mesnil-Amelot : sa vision du monde ; nombreux sont ceux qui désapprouvent. "Observatoire Citoyen de la Rétention 77", cité par RESF, 23 02 2012. Lien : HAINE DE L'éTRANGER

3..  Sauvagerie du geste d'automutilation, cruauté de la France dont certains "traitements inhumains" dans les CRA ont pourtant donné lieu à condamnation par la CEDH. Les faits sont là : LibéToulouse, 28 02 2012. Lien : EXPULSION AUTOMUTILATION

4..  Encore des faits sur l'agression perpétrée contre Audrey et Arnaud qui font honneur à la France : in Le Point, 29 02 12. Lien : RACISTES HAINE JETS DE VERRES

5..  Sur la même agression, on appréciera peut-être quelques précisions de plus, des paroles à retenir, par exemple quelques mots de Jean-Marc Ayrault ainsi que la mise en perspective dans le contexte de la "dédiabolisation" du FN : Libération, 29 02 2012. Lien : PULVAR MONTEBOURG FN

6..   En Allemagne, on vendait alors des objets nazis, tels des vêtements "griffés" d'une façon précise, des disques de "musique haineuse", des objets chargés de symboles épouvantables : André Gunnar a écrit pour Der Rechte Hand, Antifa-Net et Searchlight (numéro 392) ont repris, ainsi qu'on peut le voir sur le site A voix autre, 20 02 2008. Lien : ALLEMAGNE OBJETS NAZIS

7.  En Russie, les meurtres de Lev Molotkov et ses acolytes faisaient partie d'une idée vaste et "nationale-socialiste". Victimes désignées : les personnes vivant en Russie et présentant une "apparence non-slave". Le sens de l'autre, ou la charité chrétienne ? Allez savoir ! Lire Pierre Gastineau in L'Express, 13 07 2011. Lien : RUSSIE HAINE ORGANISéE

8.  Le ministre qui évoqua la "croisade" de monsieur le Président et commit par la suite un certain nombre de déclarations souvent qualifiées de dérapages, ou de petites phrases, ce qui suscita beaucoup de bruit et de contre-attaques, ce même ministre parlait récemment du FN en maniant superbement les termes de "nationaliste" et "socialiste". Nous avions, en son temps, fait notre propre mise au point sur l'habileté déployée lors de l'emploi du mot "croisade". Ici, nous avons affaire à un véritable protecteur de la France contre l'extrémisme de droite : le ministre est bien là, chacun peut se rassurer, et les "élèves" de Saint-Projet dont nous nous alarmions ci-dessus (§ 1..) sont soit disparus (où ça ?), soit sans avenir (chez nous), la France restera toujours le pays de la douceur et de la fraternité républicaine, non ? C'est dans 20 minutes.fr, 26 02 2012. Lien : FRANCE NATIONALISTE ET SOCIALISTE

Ce message ne comporte pas de conclusion. Hélas, qu'il nous suffise d'attendre la suite, pardi !  

 

Przzzzr1007.gif

 

11/01/2012

Pouvoir s'agite, se contredit : pour quel profit ?

.

    Mon cher Marc,

    tu prétends ne pas comprendre pourquoi un homme politique majeur fait des déclarations en tous sens, contredit ses ministres, s'agite, promet ce qu'il ne peut pas tenir, abaisse le discours au niveau de la publicité ? 

    Pour l'extrême droite, l'une des choses qui comptent, c'est qu'une partie de la population française, qui vote habituellement pour les partis classiques, soit dégoûtée des partis politiques, de la parole publique, des institutions : et qu'elle n'aille pas voter. Car dans ce cas le vote en faveur de l'extrême droite pèsera plus lourd, par le simple allègement des voix de gauche comme de droite classique. L'abstention massive est l'humus sur lequel grandit la victoire électorale de toute extrême !

    Mais, diras-tu, celui qui s'agite en tous sens et tient tous les propos même contradictoires, celui-là n'est pourtant pas classé à l'extrême droite, et il souhaite se faire ré-élire ? __Peut-être : mais justement, es-tu vraiment certain qu'il se bat pour lui-même ? Pour la droite classique ? Pour les valeurs républicaines de justice, d'indépendance du juge d'instruction, de séparation des pouvoirs ; ou encore pour l'Ecole de la République ? Es-tu certain qu'il sert objectivement, si l'on se réfère à son bilan, les valeurs de "nos racines" chrétiennes, faites d'amour des pauvres, de l'étranger, du petit et du faible, ainsi que d'un véritable culte de la Parole et de la Vérité ? Les masques sont tombés, mon cher neveu, regarde bien celui que tu vois s'agiter, et perçois d'ores et déjà qui se profile dans son sillage ! Bonne année, non ?

Affectueusement, ton oncle Estival.

 

abstention,étranger,extrême droite,faible,institutions,parole publique,pauvre,petit,propos contradictoires,racines chrétiennes,valeurs chrétiennes,valeurs républicaines,vérité,voter

 

P.-S. : ci-après deux lectures sur le sujet.

I. 

Le parti socialiste a entrepris de faire un "abécédaire des propos contradictoires...", comme on peut le voir sur le site de Public Sénat, 08 12 2011. Lien : PROPOS CONTRADICTOIRES.

II. 

 A propos des cantonales de 2011, retrouvons quelques vérités dures et réelles, notamment en ce qui concerne l'attitude du Pouvoir à l'égard de l'extrême droite. Lire particulièrement § 2 : ("L'abstention favorise les extrêmes") ; et § 3 : ("Confusion voire cacophonie...") sur le site de Radio France international, 27 03 2011. Lien : VOTER.

.

.