Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2015

SOS latin grec allemand

        S'il est un domaine qui permet tout à la fois d'augmenter la compétitivité de la France, de préparer la fraternité et la paix entre les peuples, de construire l'Europe et le monde, de donner aux jeunes de notre pays toutes leurs chances pour devenir compétents, trouver un emploi, se construire eux-mêmes et construire la société, c'est bien celui de l'enseignement des langues.

        L'allemand est ici concerné au premier chef pour de nombreuses raisons. La pétition signée et lancée par des associations qui veulent tirer le signal d'alarme avant la "disparition" de ce à quoi elles tiennent plus que tout figure sur un site de pétitions dont lien ici : SOS enseignement de l'allemand

 

        Le latin et le grec sont apparemment plus éloignés de la rentabilité et de la lutte pour le succès économique et commercial. Apparemment. Car on peut facilement se laisser convaincre à la lecture de la pétition lancée par ADEAF en cliquant sur le lien suivant : SOS enseignement du latin et du grec

 

 §§§

       

        Une remarque plus personnelle.

        Il n'est pas idiot, il est même fort louable que nos gouvernants aient pour ambition de faire connaître et aimer le latin, le grec et l'allemand au plus grand nombre de jeunes français. Cela va dans le sens d'une meilleure estime de soi, et des trésors que de jeunes esprits peuvent découvrir avec ravissement. Cela devrait en principe rapprocher tous les élèves les uns des autres. 

       On peut amener les jeunes gens en haute montagne et leur faire apercevoir les difficultés du métier de guide. Ils auront certes l'esprit plus ouvert. Mais pourrait-on leur confier la responsabilité d'une cordée ?

        On peut présenter aux élèves un aperçu de la médecine, et la richesse des disciplines qu'elle comporte, des gestes médicaux qu'elle implique, de la formation lente, durable, prolongée et de haut niveau dont on ne peut pas faire l'économie si l'on veut devenir compétent. Sinon, on deviendra tout simplement un danger public.

        L'allemand, le latin, le grec, mais aussi le russe, l'arabe, le mandarin, le chinois cantonais, l'espagnol, le turc et les civilisations associées à ces langues : autant de paysages que l'on peut, que l'on doit contempler pour mieux comprendre les peuples, pour améliorer la qualité des contacts et des échanges : certes ! Mais pour que ces disciplines puissent à la fois nourrir l'esprit à la mesure des richesses qu'elles nous offrent, et pour que nous puissions en faire un usage adapté aux exigences de la vie, il convient, il importe absolument que certains parmi nous mettent le prix en temps, en patience, en nombre de centaines d'heures de travail, de milliers même ! Sinon, d'une façon ou d'une autre, il pourrait nous en coûter très cher.

        Si l'égalitarisme n'existait pas, il faudrait l'inventer. Non pas comme une réalité tyrannique, mais plutôt comme une bonne et belle étoile qui peut guider notre aventure sur l'océan de l'éducation.

        Si l'élitisme n'existait pas, il faudrait l'inventer. Non pas comme une dictature qui brime, méprise et divise les personnes entre elles, mais plutôt comme un moyen par lequel chacun travaille à la mesure des exigences du réel : exigences manuelles, intellectuelles, ou autres. 

        Si les cris d'alarme lancés aujourd'hui par les professionnels ne sont pas entendus, nous serons demain dans une situation dont nous mordrons les fruits amers et dont nous ne pourrons plus nous retirer : on ne fait pas machine arrière quand on a perdu certaines richesses, certaines compétences et capacités à l'échelon de tout un pays !

        Alors ?

        La connaissance et l'amour dans la fraternité et l'égalité, c'est OUI.

        Mais le travail intenses, pendant des centaines, voire des milliers d'heures pour maîtriser très tôt l'apprentissage (jamais terminé) des langues (au pluriel !), même si cet effort n'est fait que par certains pour le plus grand bonheur de tous, c'est également OUI.

        Après la crise, avec un budget divinement généreux, l’Éducation nationale s'offrira le plaisir de réussir tout, mais oui vraiment : tout en même temps. D'ici là, ne précipitons pas la manœuvre en nous plaçant tous d'un seul côté du navire, ce qui le déséquilibrerait et le ferait couler à pic !  

.

24/12/2013

Europe : sombrer dans l'extrême droite ou réussir pleinement ?

.

        Quand la France résiste, elle le fait en tant qu'elle est une nation parmi d'autres qui connaissent elles aussi la menace de l'extrême droite, ou même de partis ouvertement néonazis. Le présent message sortira donc du cadre de nos frontières, mais ce n'est en somme qu'une bonne façon de prendre en considération les problèmes, dans leur dimension réelle, c'est-à-dire dans et aussi hors de l'hexagone : en Europe. 

 

 

aube dorée,cercle des économistes,europe,europe espoir pour le monde,extrême droite,fascisme,nation,parti néonazi,poutine,rappeur anti-fasciste grec,réseau criminel néonazi,revue cultures et conflits,saint eloi bordeaux

 

En Grèce, Aube dorée

 

        A./ En  raison de son engagement "contre le fascisme", un rappeur a été mortellement poignardé. On a très vite soupçonné un lien avec le parti Aube dorée. Le Monde, 18 09 2013. Lien : Meurtre d'un rappeur grec.

 

        B./ Un peu plus tard, le parti Aube dorée est qualifié de parti "néonazi", et on lui reproche d'avoir mis en place un "réseau criminel", d'où résulterait le meurtre évoqué ci-dessus de Pavlos Eyssas, rappeur engagé contre... : Aube dorée ! Des signes inquiétants s'accumulent sur la tête de ce parti... Libération, 04 et 05 10 2013. Lien : Aube dorée et réseau criminel

 

       C./  Des actions en justice semblent de plus en plus appropriées, et sont en cours, pour lutter contre le "parti néonazi Aube dorée". Dans l'article auquel nous renvoyons le lecteur, le caractère néonazi du parti en question apparaît comme particulièrement impressionnant. Le Point, 13 12 2013. Lien : Aube dorée parti néonazi

 

 

aube dorée,cercle des économistes,europe,europe espoir pour le monde,extrême droite,fascisme,nation,parti néonazi,poutine,rappeur anti-fasciste grec,réseau criminel néonazi,revue cultures et conflits,saint eloi bordeaux

 

Une double logique dans le devenir de l'Europe

 

        D./ "Les partis d'extrême droite et l'Europe", tel est le titre d'un article non pas très récent, mais tout à fait pertinent dans le contexte actuel : analyse de ce qui fait le devenir de l'Europe, et celui des partis d'extrême droite qui s'y trouvent, avec des exemples précis de prises de position, par exemple en France, mais pas seulement. C'est un document à conserver. Ou plutôt un trésor de documentation et de réflexion. Le danger semble bel et bien grandir, et il est particulièrement instructif de relire cet article aujourd'hui. Oui, l'extrême droite est diverse, dans divers pays d'Europe, mais le danger à la taille de l'Europe n'en est pas amoindri, au contraire. Des nations peuvent être indépendantes, et cependant converger dans la construction d'un ensemble extrêmement à droite... A l'extrême ! Site de la revue "Cultures et conflits", il s'agit du numéro 7 (1992) et l'on trouvera en fin d'article des précisions sur les Droits d'auteur et autres, à lire évidemment. L'auteur de l'article est : Arianne Chebel d'Appolonia, maître de conférence à l'Institut d'Etudes Poliltiques de Paris. Rappel du titre : "Les partis d'extrême droite et l'Europe". Lien : Europe extrême droite partis

 

        E./ Vue par des observateurs qui ne sont pas européens, l'Europe suscite un espoir à la fois immense et solidement fondé, d'une importance primordiale non seulement pour nous, les Européens, mais pour d'autres peuples, d'autres populations dans le monde... On est ici loin, très loin de ce qui se dit ou se pense, de ce qui est ressenti couramment autour de nous, chez nous. Le changement de perspective est bouleversant. Peut-être, cependant, tenons-nous à ne pas évoluer, à ne pas changer de mentalité, à ne pas quitter la gangue de notre manque d'espoir qui nous colle à la peau et oriente nos façons d'être, et d'agir ? Raison de plus, bien sûr, pour lire de toute urgence le livre "Et si le soleil se levait à nouveau sur l'Europe ?", que nous devons à Christian de Boissieu, Jean Hervé Lorenzi, Olivier Pastré ; édité chez FAYARD, paru en novembre 2013. Voir la présentation qui en est faite sur le site de la librairie Richer. Lien : un livre trois auteurs mille espoirs

 

        F./ Les auteurs du livre cité ci-dessus appartiennent au Cercle des économistes. On trouvera un très intéressant sommaire de l'ouvrage en allant sur le site du Cercle des économistes. Lien : Cercle économistes Europe espoir.

 

 

aube dorée,cercle des économistes,europe,europe espoir pour le monde,extrême droite,fascisme,nation,parti néonazi,poutine,rappeur anti-fasciste grec,réseau criminel néonazi,revue cultures et conflits,saint eloi bordeaux

 

A la croisée des chemins, il faut choisir

 

I.  Chemin d'Apocalypse

 

        Il est donc indispensable de reconnaître à la fois la diversité des partis ou mouvements d'extrême droite dans les pays d'Europe, d'une part, et leur convergence profonde à l'échelon de l'Europe en devenir. De quoi faire quelques mauvais rêves. Une Europe de nations indépendantes, qui serait à notre avis (auteur de ce blog) en harmonie avec la Russie de monsieur Vladimir P., toujours dans le cadre de l'indépendance des nations, ou des "patries" et d'une solide convergence profonde et calamiteuse Si nous n'y prenons garde, c'est dans cet océan d'horreurs que nous ferons naufrage, comme si la deuxième guerre mondiale n'avait rien appris aux Européens. 

 

II. Chemin de lumière

 

        Mais il est en même temps urgent de bâtir, d'éclairer les consciences, de nous saisir de notre chance immense car les réalités de l'Europe sont là, il nous est possible d'en tirer parti et de sauver l'avenir de nos pays, de nos enfants, dans une Europe dynamique, prospère et utile aussi bien à elle-même qu'au monde. Si nous nous en donnons la peine, nous réaliserons l'une des grandes merveilles de l'histoire. Il faut savoir regarder en face non seulement le danger, mais aussi la chance, le bonheur !   

 

 

 

aube dorée,cercle des économistes,europe,europe espoir pour le monde,extrême droite,fascisme,nation,parti néonazi,poutine,rappeur anti-fasciste grec,réseau criminel néonazi,revue cultures et conflits,saint eloi bordeaux

 

Le fascisme continental tout doux, tout proche ! 

 

        G./  Ce blog a fait mention de V. Poutine et de la Russie qui est la sienne ! On s'en rendra compte en ouvrant la page des résultats de recherche interne à propos du mot "Poutine", mais il faut  parfois aller fouiller du regard dans les coins et recoins des nombreux messages proposés !

Sache, ô admirable lecteur, et néanmoins souvent lectrice encore plus admirable, que le héros de la Russie trop peu démocratique se cache dans ce blog tout comme sa véritable et dangereuse influence se cache dans les recoins de notre France tranquille. Cela vaut bien la peine de chercher un peu, non ? Voir donc le lien (interne, et donc à ne quitter qu'en cliquant sur "page précédente" pour ne pas fermer la page de France résiste) : Poutine.   

        H./ Plus précisément, parmi tous les liens présents dans les nombreux messages auxquels on peut accéder par G./ ci-dessus, on retiendra celui qui renvoie à un message que nous postions le 14 août 2011 sous le titre "Quelles forces s'en prennent à la France ?". Dans ce message, de nouveau, nombreux seront les liens que l'aimable lectrice (ou lecteur) pourra suivre et qui concernent notamment l'affaire de Saint Eloi à Bordeaux. 

        Oui, le message de "France résiste" du 14 08 2011 est long, et il renvoie à des articles nombreux et longs eux aussi. Pas de quoi s'étonner si l'on tient compte de l'importance de l'enjeu ! Mais si notre lecteur veut vraiment ne suivre qu'un seul des nombreux liens et renvois que nous avons proposés en août 2011, qu'il aille au moins chercher le paragraphe 5, pour suivre le lien intitulé "AMPLEUR DE LA CATASTROPHE". Bon courage, l'affaire est immense, elle reste, elle est restée, elle restera sans doute longtemps encore trop discrètement portée à la connaissance du grand public. Discrètement hélas, car à la mesure inverse de sa gravité dont nous pourrions payer le prix, si vous avez bien suivi le message de ce jour, en décembre 2013... Merci de votre patiente attention, bon Noël et voici le lien (interne, éviter de le refermer en le quittant, donc cliquer sur "page précédente" quand vous aurez tout lu, oh! là! là!)... : Saint Eloi Bordeaux.

 

 

Pour que la joie de Noël ait un sens,

n'oublions pas de rester éveillés

1/ à l'espoir

2/ au danger !

.

21/10/2013

Roms, Lampedusa : petites phrases et vrais enjeux.

.

        Riche, immensément diverse est l'actualité. Pourtant, notre champ de conscience a été abondamment rempli ces derniers jours par deux sujets : une jeune fille expulsée de France avec sa famille et par ailleurs des dizaines et des dizaines de noyés dans le naufrage survenu au large de Lampedusa. Les langues se sont déchaînées, chacun a joué son rôle, un peu celui qu'on attendait. On pourrait dire, dans certains cas, que l'un ou l'autre de nos personnages publics et surtout politiques a même joué son numéro, médiatique ou électoral, ou les deux à la fois.  

        En profondeur, il s'agit de problèmes qui sont ceux de l'Europe avec elle-même (les Roms sont européens au plus haut point) d'une part, et de l'Europe avec les migrations internationales d'autre part, plus particulièrement avec l'Afrique. Il convient d'en tenir compte, et de ne pas en rester à des petites phrases ou à des émotions parfois trop bassement politiciennes... Il convient de sortir de la prison des mots qui font de toutes ces souffrances, de tous ces enjeux, des os à ronger pour affrontements sur fond de racisme, sur fond de peur de l'autre, avec un assaisonnement bien dosé de dénigrement généralisé.  

 

        1. Un poème, c'est (en peu de mots parfois) une vérité plus forte que les mots, plus grande que les phrases, plus essentielle que les raisonnements. Lampedusa est aussi une tragédie dans l'éclair de l'acte poétique.

        Il s'agit d'un poème de Tahar Bekri, qu'on a pu lire, exposé dans un musée à Lampedusa, dès 2011. Voir le site de Babelmed. Lien : Lampedusa tragédie poème.

 

        2. Le naufrage si abondamment commenté survenu à Lampedusa, cela ne représente pas seulement cent, deux cents ou plus encore de personnes qui ont péri en Méditerranée ce jour-là : il faut se souvenir des 17000 morts de ce genre survenues dans le cadre des embarquements désespérés d'Africains, notamment, qui souffrent suffisamment pour oser l'impossible. Il faut donc pleurer, certes, et chanter sa douleur en poèmes. Mais il convient aussi de réfléchir aux causes, et aux moyens à mettre en oeuvre pour y remédier sérieusement.  

        Tidiane Diakité, situant sa réflexion dans le cadre de l'Afrique, pose donc la question : "Pourquoi reste-t-on à la surface, à l'écume des choses, dès lors qu'il s'agit du continent africain ?", et il indique quels sont selon lui les "questions primordiales", sans oublier les actions indispensables pour (dans le cas plus précisément du Mali) "éviter l'émigration des jeunes Maliens vers l'Europe, tout particulièrement vers la France". Et sa réflexion nous emmène encore plus loin sur le chemin de la connaissance qui nourrit la pensée et dirige l'action. C'est sur le blog de Tidiane Diakité, 19 10 2013. Lien : Lampedusa Afrique migrants causes.  

 

        3. Victimes, voyageurs par choix, dans bien des cas voyageurs par nécessité, ils sont aussi européens, ils peuvent être tziganes, ou roms, français ou non. Ici se dresse la stature immense d'un homme qui se fait parole vaste et profonde comme le tragique shakespearien, appel poignant à notre bon sens et à la profondeur de notre humanité.

        Cet homme, cette voix, c'est "Alexandre Romanès, poète, luthiste baroque et directeur du cirque tzigane qui porte son nom". Vaste et splendide coup de gueule, ou cri du coeur avec intelligence, qui nous livre à la fois des épisodes de sa vie personnelle, des vérités sur le cirque, le don des langues étrangères, la culture, sans oublier nos propres moeurs politiques, nos habitudes de pensée, nos façons surprenantes d'obérer nous-mêmes l'avenir de notre société ;  sans oublier non plus ni Lampedusa, ni les Roms, ni les tziganes, ni Léonarda, ni les lois que nous nous sommes données, ni Gandhi, ni le baccalauréat, ni certains inquiétants souvenirs du "bruit assourdissant des bottes".

        Tout ça, c'est trop, ça fait un affreux mélange, ça ne peut pas être vrai, direz-vous... Oui : dans Shakespeare aussi, il y a trop, et c'est trop intense, et la façon de mélanger, si l'on peut dire, pourrait faire présager du pire résultat, alors que le résultat est complet, équilibré dans la transcendance ; et profond, même dans le plus concret et le moindre détail ! Certains, voyez-vous, ont du génie. Le coup de gueule de monsieur Alexandre Romanès nous rappelle que ce monsieur-là, précisément, a du génie. Voir Libération, 17-18 10 2013. Lien : Alexandre Romanès visionnaire du monde.

 

On n'y peut rien : 

la vérité ne se sent pas à l'aise

dans les frontières des esprits mesquins.

Au diable les petites phrases,

et vivent les paradis

du coeur et de l'intelligence

lorsque, fort heureusement,

il se trouve qu'en France,

ça résiste !

.

24/02/2013

Bonheur pour tous

.

        Le bonheur est pour tous, mais il n'est pas pour maintenant. Cela fait frémir d'impatience !

 

        A/  Une famille peut bien s'évertuer à lutter contre la pauvreté, les difficultés de la vie ; des enfants peuvent bien travailler avec sérieux et se montrer même "brillants", il n'en demeure pas moins que les conditions faites à la mère qui élève seule ses trois garçons, et qui fait l'impossible pour obtenir un emploi un peu moins mal considéré (et rémunéré), le succès (que ce soit pour elle ou pour ses enfants) n'est pas encore au rendez-vous ! Et voilà même que des discriminations viennent mettre leur grain de sable si d'aventure la machine commence à tourner rond ! Voir tout cela : ci-dessous lien A/ 

 

        B/  Un effort important est fait pour aider les plus fragiles, dans toutes sortes de situations et de besoins ordinaires ou extraordinaires, et la France a sur ce point des habitudes généreuses, qui ont rendu moins dramatiques, sans doute, les années de crise que nous venons de connaître et connaissons encore. Qu'en est-il des autres pays de l'Union européenne ? Voir ci-dessous lien B/

 

        C/   Peut-on oublier dans quel péril se trouvait la France il y a bien peu de temps, et avec elle l'Europe, et l'euro ? Qui a remporté des victoires décisives ? Comment se fait-il que l'on puisse désormais s'attaquer aux vrais problèmes d'avenir ? Ci-dessous, lien C/ 

 

        D/  Il est de bon ton de dire, ou de croire, que la France n'est pas à la hauteur de la situation ! Or, la France ne correspond pas à ce cliché pessimiste et méprisant. Ci-dessous, lien D/ 

 

        E/  Nous commencions ce message avec une famille qui lutte et qui peine ! Nous avons vu ensuite que des progrès ont été accomplis pour que l'Europe, l'euro, la France et d'autres échappent au naufrage. Pour terminer, voyons ce qui relève de l'Europe pour que les efforts de la France portent enfin des fruits visibles, perceptibles, y compris par les familles modestes, les pauvres, les chômeurs... Lien E/ ci-après.      

 

 

        A/  Seule, elle a élevé trois enfants déjà grands maintenant. Elle a lutté toute sa vie, ses revenus sont extrêmement modestes, et elle cherche, tout comme ses enfants, à travailler de façon digne, compétente. On remarque au passage que les enfants sont plutôt du genre "brillants". Pourquoi faut-il que non seulement la France offre à cette famille non seulement les difficultés liées au chômage et à la crise, mais aussi les affres de plusieurs sortes de discrimination ? Lire Marion Dubois, étudiante en journalisme à l'IPJ-Dauphine, in Libération, 23 02 2013. Lien : CHÔMEUR COMPéTENT.  

 

 

        B/ Les dépenses de protection sociale sont particulièrement élevées en France par rapport au PIB. On pourra situer la situation qui est la nôtre par rapport à celle des autres pays (des 27 de l'Union européenne), et voir quelles ont été les évolutions récentes et autres caractéristiques de cette politique susceptible

a/ de coûter cher à l'Etat, mais aussi

b/ d'amortir socialement les affres de la crise en lisant Le Monde, 27 11 2012. Lien : EUROPE FRANCE PROTECTION SOCIALE

 

 

        C/  Mario Draghi et François Hollande ont largement contribué à écrire une belle page de l'histoire de l'Europe, si bien que la Grèce ne sortira pas de la zone euro, et que l'euro n'est plus menacé de mort. Les questions qui, désormais, se posent, relèvent davantage des préoccupations normales d'une puissance en gestation. Il s'agit maintenant d'aller au bout du mouvement amorcé, de dépasser le franchissement des plus redoutables dangers pour mettre enfin en oeuvre une véritable politique face aux enjeux nouveaux qui apparaissent, en Italie par exemple. Le Monde, 22 12 2012. Lien : ENSEMBLE EURO AVENIR.

 

 

        D/  Alors que la France est facilement décriée non seulement à l'étranger mais aussi chez elle trop souvent, le ministre allemand des finances, Wolfgang Schäuble, précise les raisons pour lesquelles il nous fait confiance. Pour lui, les réformes structurelles entreprises pèsent d'un poids important en faveur de notre avenir économique et de notre solidité. Le Monde, 23 02 2013. Lien : CONFIANCE FRANCE SCHÄUBLE

 

 

        E/  La France met en oeuvre des mesures qui donneront leur fruit pleinement dès que la reprise se produira. Il ne peut pas y avoir de reprise si la France agit seule. La confiance, le soutien et le rythme de l'activité peuvent renaître grâce à d'importants progrès à l'échelle de l'Europe : une Europe réelle, parlementaire, profondément démocratique ; c'est à dire une Europe capable de relancer l'économie de façon autonome, avec des moyens financiers européens qui lui soient propres, au lieu de dépendre du budget des Etats, et enfin une Europe qui sache se montrer pleinement solidaire tant au plan social que dans sa démarche politique. C'est Liêm Hoang Ngoc qui développait en novembre dernier ces perspectives, notamment dans les paragraphes "Deuxièmement..." et suivants de son discours. Un Monde d'Avance, 20 11 2012. Lien : EUROPE SOLIDAIRE

 

Le pessimisme systématique est un vilain défaut qui rend aveugle... 

 

.

11/06/2012

Socialistes pour sauver l'Europe ?

.

    L'Europe en déclin, l'Europe victime de ses propres remèdes, l'Europe de Merkel et Sarkozy, l'Europe où la chute économique fait le lit de la souffrance, du désespoir, et des partis néonazis ? L'Europe en tout cas traîne trop, et le monde entier attend avec impatience qu'elle se remette à vivre : il y va aussi de la bonne santé générale...

   a.   L'élection de François Hollande a suscité des commentaires pleins d'espoir dans la presse internationale. On pourra s'en convaincre en lisant NouvelObs du 07 05 2012. Lien :

EUROPE TOURNANT à GAUCHE.

§

    b.  Environ un mois plus tard, les banques espagnoles échappent à la catastrophe grâce à l'aide de l'Europe. Le marché boursier a aussitôt réagi favorablement. L'Espagne est donc aidée, et dans des conditions qui peuvent paraître bien plus conciliantes que celles qui furent accordées à l'Irlande ou à la Grèce. Est-ce injuste ? Cela ne risque-t-il pas de précipiter les grecs dans un vote de désespoir anti-européen dimanche prochain 17 juin ? Remarquez, bonnes gens, qu'on ne l'a sûrement pas fait exprès pour obtenir un tel résultat : car, si on avait cherché volontairement à désespérer les grecs au pire moment, on n'y serait pas arrivé de façon aussi parfaite, pour sûr, parce que c'est quand on l'fait pas exprès que ça marche super, tiens, pardi ! Les faits sont là, nous avons encore une fois une Europe qui sauve l'argent et met la pagaille dans les peuples. Mais tout ça, c'est le sentiment d'Estival, auteur de ce blog. Retournons aux sources et documents : France 24, 11 06 2012. Lien : 

DIVISER EUROPE.

§§

    c.  Quel événement ! Il serait assez normal qu'on en parle : le président de la République reçoit à l'Elysée, ce mercredi, des socialistes allemands ! Des convergences existent entre eux et nous. Et eux, par rapport à leur chancelière A. Merkel, ils sont tout simplement indispensables : elle a besoin d'eux pour faire voter la ratification du traité budgétaire européen ! Et pendant qu'elle traînait les pieds de son côté, les socialistes du SPD rejoignaient déjà François Hollande dans une vision pleine de projets, de croissance et d'espoir. Et ne verrait-on pas, en définitive, surgir sous nos regards une Europe riche non seulement de la France et d'Angela Merkel, mais aussi d'une Allemagne plus complète, et de pas mal d'autres pays qui aspirent à autre chose qu'à se 'faire bouffer' (oh! pardon!) par la rigueur ? En somme, ce François Hollande qu'on disait si seul, si terriblement faible devant l'Europe sérieuse de Merkel, ce François Hollande dont on doutait il y a si peu de temps n'est-il pas en train de catalyser une renaissance indispensable et fort bienvenue, une renaissance par la gauche ? Mais cela relève des impressions d'Estival, auteur de ce blog ; revenons aux sources et documents : La Tribune, 10 06 2012. Lien :

CONVERGENCES SOCIALISTES EUROPE.

 §§§

    d.  La gauche allemande, c'est donc tout un espoir pour l'Allemange, pour la France, pour l'Europe. Mais elle n'est pas seule à partager des projets et des espoirs avec le président français socialiste : les verts allemands eux aussi ont déjà commencé de partager avec nous des projets, précisément ! Ecologie et croissance, cela se prépare, se discute, s'échange : et l'ouvrage a bel et bien commencé, activement, se dit Estival en ce blog ! Voir (en allemand) l'article de Karl Doemens et Thorsten Knuf in Frankfurter Rundschau, 11 06 2012. Lien : 

SPD GRÜNE FRANCE EUROPE.

 §§§§

    Non, il n'y a pas que le néonazisme en Europe pour occuper nos pensées et désorienter nos coeurs. Hélas cependant, n'oublions pas qu'on peut pousser les peuples au désespoir, et qu'en cela on fait un joli cadeau aux ennemis de la démocratie, comme à ceux de la fraternité humaine... Certes, la Présidence française résiste ! Et pour résister, construit ! Il nous revient simplement de ne pas nous laisser égarer par les mots que l'horreur, en secret, prépare et livre au tintamarre des petites phrases destructrices.

 § § § § § § § § § § § §

.

16/03/2012

Identifier le péril qui monte

.

    Attaquer l'indépendance de la justice, s'en prendre à des journalistes et menacer la protection de leurs sources, traiter l'école aussi mal que ce fut le cas en France ces dernières années, dévaloriser la parole publique, faire la guerre aux pauvres plutôt qu'à la pauvreté, tenter de faire croire au peuple français que les effets d'annonce sont un projet politique, cela et bien d'autres faits regrettables posent à nos consciences des questions angoissantes sur la nature de ce que l'on nous prépare.

    Nous voudrions dans ce message attirer l'attention sur l'aversion de l'actuel Pouvoir à l'égard des corps intermédiaires ; mais aussi sur ce qui se passe en Hongrie où la dérive droitière semble nettement affirmée et cependant n'est pas sans évoquer la France telle que nous la vivons.

    Les corps intermédiaires sont bien gênants, le Pouvoir ne les aime guère. Dans l'article que nous recommandons, le chef de l'Etat candidat sortant est replacé dans l'histoire des corps intermédiaires en France, ainsi que dans l'actuelle perspective politique qui l'entoure. Des faits, des mots, tout un ensemble très documenté, nous aident à saisir à quel point, pour citer l'article, les corps intermédiaires peuvent être mal aimés lorsque l'exécutif les prend pour des "contre-pouvoirs qui vous empêchent de réformer comme vous l'entendez", et alors cela devient "horripilant". Article de Mathieu Deslandes, Rue89, 14 03 2012. Lien : CORPS INTERMéDIAIRES.

 

dscf4569.jpg

 

    Harlem Désir en Hongrie, ce n'est pas neutre ! Mais le plus surprenant, et angoissant, c'est ceci : plusieurs choses qu'il nous apprend sur ce pays pourraient presque être dites de la France. Par moments, on se frotte les yeux. Et certains faits, propres à la Hongrie, sont encore plus atterrants, et nous indiquent la voie du précipice. L'Europe, dans ce contexte, revêt une importance extrême : pour la Hongrie, pour la France, et pour sa propre survie ! Etonnant  ? Lire Harlem Désir, Rue89 15 03 2012. Lien : HONGRIE FRANCE EUROPE

    Bien sûr, on peut croire tout cela accidentel, passager, sans fondements ni causes profondes. On peut tout aussi bien, au contraire, rapprocher les événements et relire, encore une fois, les alinéas 1.// à 7.// de notre message du 14 06 2011 : "Quelles forces s'en prennent à la France ?". Histoire de ne pas dormir tranquilles quand, nous semble-t-il, rien ne nous y autorise ! En ce qui concerne le début (avant les alinéas 1.// à 7.//), le candidat de droite que nous attendions ne s'est pas déclaré. Nous continuons malgré cela à lui reconnaître une valeur intellectuelle et un poids considérables, dans un contexte qui, lui, nous inquiète. Mais revenons à nos moutons, à Saint Eloi et autres saints dont Saint-Projet, et à la violence d'une extrême droite drapée dans de jolis dogmes. France résiste 14 03 2011. Lien : FANATIQUES PARMI NOUS

    Enfin, par fantaisie, on peut broder sur les notions de dictateur, poète, saint, au vu de leurs identités respectives, non pas dans la réalité, mais dans la transposition en mode de personnages. "Le dictateur, le poète et le saint",  France résiste, 01 12 2009. Lien : DICTATEUR IMAGINAIRE

    Mais voici que, tel le saint, votre incorrigible blogueur bavard se met, dès cet instant, à se taire. Fini pour aujourd'hui ! Bonne nuit à nous tous, citoyennes et citoyens ! 

.

22/12/2011

Crise européenne : maladie, perspectives...

.

    Pour commencer, on peut faire une petite révision, avec le journal Le Monde, 24 11 2011 et 01 12 2011. LIEN 1 A.

    Prenons bien notre élan, en voyant avec Jean Quatremer comment Moody's provoque ce qu'il annonce, comme s'il souhaitait que la France perde son triple A. Pourtant, nous est-il rappelé, la France emprunte à un taux remarquablement bas (le 21 novembre) : in Libération, 21 11 2011. LIEN 2 B.

 

austérité,bce,chili,crise,euro,europe,europe divisée,euro-obligations,pétrole,récession,relance économique,sanctions automatiques,trésor européen,triple a

 

    A Bruxelles, on a renforcé la discipline budgétaire et prévu des sanctions automatiques, nous dit Mathieu Bruckmüller. Mais cela ne saurait suffire pour relancer la croissance. Cela ne remplace pas l'indispensable engagement de la BCE, qui fait toujours défaut... Voir dans 20 minutes(.fr), 09 12 2011LIEN 3 E

    Et tant que nous y sommes, mentionnons une autre expérience désagréable, à savoir le "rétropédalage" du chef de l'Etat au sujet du fameux triple A : il s'agit sans doute d'une conséquence de ce qu' Emilie Lévêque qualifie de "stratégie de communication", voir L'Expansion, 19 12 2011. LIEN 4 K.

    Et puis, autre échec : au sein même de ce qui semble satisfaire le Pouvoir, on trouve la déchirure de l'Europe, une Europe sous direction franco-allemande et pas forcément contente de cela, une Europe qui avance en étant divisée ! Lire (en allemand) Michael Bergius et Thorsten Knuf, in Frankfurter Rundschau, 10 12 2011. LIEN 5 F.

 

§

§            §

 

  Pourtant, ô merveille, voici que plusieurs pays souhaitent rejoindre la zone euro : Lituanie, Pologne... Et ils ont pour cela des raisons parfaitement plausibles, (voilà qui pourrait nous mettre du baume au coeur si vous voulez mon avis) ! Explications sous la plume de Dominique Albertini, Libération 13 et 17 12 2011. LIEN 6 H.

    Et pendant que ces pays regardent l'euro avec espoir, nous commençons à envisager sérieusement "l'explosion de la zone euro" comme une possibilité. Des banquiers, des chefs d'entreprise, des responsables économiques travaillent sur le sujet, mais il faut rappeler tout de même que leur rôle fait qu'ils doivent toujours envisager le plus grand nombre possible d'hypothèses... Lire Claire Gatinois avec Anne Michel et Francine Aizovici, Le Monde, 20 12 2011. LIEN 7 I.

austérité,bce,chili,crise,euro,europe,europe divisée,euro-obligations,pétrole,récession,relance économique,sanctions automatiques,trésor européen,triple a

    Revenons à l'essentiel : d'Alain Juppé à Laurent Joffrin en passant par le chef de l'Etat, il est tout de même des éléments de solution qui font l'unanimité. C'est le cas d'une intervention massive de la Banque Centrale Européenne ; on souhaite également le renforcement (ou l'apparition !) d'un "gouvernement économique de l'Europe"  : tout cela afin de rétablire la confiance des prêteurs, et ainsi éviter la panique et la déconstruction de l'Europe. Lire Laurent Joffrin in Nouvel Obs, 24 11 2011. LIEN 8 C.

    Or, la BCE vient précisément de prendre une décision immense : elle prête à des banques de la zone euro près de cinq cent milliards d'euros, afin que ces banques puissent à leur tour prêter aux ménages et aux entreprises ! Et c'est ainsi que la consommation pourrait repartir, un effondrement de la vie économique serait évité, les perspectives de rentrées d'argent par le biais des taxes et impôts seraient meilleures, en somme un cercle vertueux serait amorcé. Las ! des inquiétudes subsistent... France 24, 21 12 2011. LIEN 9 L.

    Précisément, "les marchés" qui ont d'abord réagi favorablement n'ont pas tardé, le jour même, à clôturer à la baisse. Explications in Nouvelobs, 21 12 2011. LIEN 10 M.

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

    Pour la commodité de la démonstration (disons plus modestement : un essai de conclusion qui viendra clore ce long message), il paraît convenable de mentionner maintenant que, d'après Olivier Rech, le pétrole ne va pas tarder à se faire plus rare. Chacun sait que ce qui est rare est cher ! Le Monde, 20 12 2011LIEN 11 J.

    Donc, avant les affres de vraies difficultés à venir, considérons non seulement l'erreur que constitue l'actuel recours à l'austérité sans q'il y ait relance de l'activité, mais aussi l'exemple que nous a donné, dans le bon sens cette fois, le CHILI EN 1991 : taxer les flux à court terme, afin d'interrompre précisément ces flux spéculatifs... Cette mesure nous paraît absolument essentielle, et c'est avec plaisir qu'on peut lire les propos de Jean-Paul Fitoussi, recueillis par Christian Losson, Libération 06 12 2011. LIEN 12 D.

 

austérité,bce,chili,crise,euro,europe,europe divisée,euro-obligations,pétrole,récession,relance économique,sanctions automatiques,trésor européen,triple a

 

    Alors, encore une fois, avant d'envisager le déclin de la production pétrolière, finissons-en définitivement avec l'actuelle crise dans sa dimension européenne :

voyons quelles mesures permettraient de relancer la croissance, d'utiliser les euro-obligations, de profiter d'un Trésor européen, de "drainer l'épargne vers un véritable budget fédéral pour lancer de grands projets...".

    Ces mesures, certes, sont pour l'instant contraires à ce que nous impose "la droite ordo-libérale allemande". Et pouir l'instant, hélas, certaines mesures (prises après la rédaction de l'article vers lequel nous allons vous orienter) s'avèrent (telles les "sanctions automatiques") parfaitement odieuses, voire une chose "inacceptable pour la démocratie". N'empêche ! Lisons dans cet article toute la part d'espoir qui s'y trouve, sous la plume de l'économiste socialiste Liêm Hoang Ngoc, sur le site de Un monde d'avance, 12 12 2011. LIEN 13 G.

austérité,bce,chili,crise,euro,europe,europe divisée,euro-obligations,pétrole,récession,relance économique,sanctions automatiques,trésor européen,triple a

    En guise de conclusion (ça, cher lecteur, c'est prendre un grand risque !), nous envisageons comme plausibles les hypothèses suivantes :

1./ Le "rétropédalage" qui nous a été servi par la communication du Pouvoir à propos du triple A serait un simple avant-goût de ce qui nous attend au sujet du sauvetage de l'euro, et de la construction européenne : autrement dit, après des discours, des mesures drastiques, des sommets toujours plus nombreux et plus contraignants, nous verrions non seulement la France en perte de triple A, mais l'euro défait, l'Europe stoppée ! Et qui sait ? Peut-être nous dirait-on alors que ce n'est pas la fin du monde...

2./ Privés de la sécurité, de la stabilité qu'offrait l'euro, les pays de la vieille Europe se trouveraient en ordre dispersé pour faire face à la concurrence mondiale dans le contexte d'une production pétrolière déclinante. En d'autres termes, les plus forts pourraient se fortifier pendant que les plus faibles péricliteraient. Je sais, cela paraît peu crédible, trop pessimiste. Pourtant, si l'on veut comprendre quel genre de phénomène se produirait, il suffit de regarder ce qui s'est passé ces dernières années à l'échelon de la richesse et de la pauvreté dans un pays modèle, phare du monde, aujourd'hui plus que jamais exemplaire (cocorico !) : la France ! La France, hélas, néo-libérale et déchirée, les riches favorisés, les pauvres de plus en plus pauvres et nombreux. Et voici qu'à l'instar de la France les pays européens seraient livrés aux affres du néo-libéralisme. Voici que la lutte entre nations, entre peuples, pourrait reprendre. Chacun pour soi ! Que le plus riche gagne !  Voeux de bonheur pour la nouvelle année, libéralement vôtre...  

3./ La gauche, revenue au pouvoir, ne ferait pas de bêtises, prendrait directement le meilleur chemin autant de fois que nécessaire, rétablirait la confiance, innoverait, travaillerait à promouvoir à l'échelon européen les meilleures suggestions que contiennent les références ci-dessus : l'Europe ferait miracle, tel le Chili d'il y a vingt ans, et cela ferait du bien aux peuples, cela ferait du bien au monde. L'Europe, enfin, jouerait le rôle qui est le sien. Socialistement vôtre ? 

. .