Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2011

Economie et finances : à gauche sont les idées

.

        A/  La "règle d'or" n'est pas ce que l'on pourrait croire. Analysée et réduite à ce qu'elle est, elle donne lieu en tout cas à un exercice de style vraiment magistral : il faut lire Napakatora (sans doute un pseudo) dans le blog Les mots ont un sens, 06 09 2011. Lien : OR REDONDANT.

        B/  La crise est un bon prétexte pour continuer de détruire les droits sociaux ! Et faire ainsi le lit de l'extrême droite ! C'est apparemment ce que pense le porte-parole du parti socialiste, qui propose des pistes pour sortir de cette ligne de conduite infernale, dans son livre "Tourner la page", dont il fait une brève présentation. Voir son blog Benoît Hamon, 14 09 2011. Lien : PEUPLES PAIENT CRISE.

aubry,banques,crise,dettes souveraines,droits sociaux,edmond maire,équilibre sécurité sociale,règle d'or,sécurité sociale 

        C/  L'économiste Liem Hoang-Ngoc nous parle des banques, des dettes souveraines, des mesures prises à ce jour et de leurs conséquences, du contexte européen et mondial : il fait également des propositions précises, qui forment un tout et donnent une direction concordante à une politique de gouvernement. C'est de nouveau dans le blog Benoît Hamon, 13 09 2011. Lien : MAîTRISER LA CRISE.

        D/  Le Pouvoir fait de son mieux pour mériter notre confiance. Des milliards d'euros vont disparaître du déficit de la Sécurité sociale. C'est dans le Nouvel Observateur, 22 09 2011. Lien : POUVOIR ESPOIR

aubry,banques,crise,dettes souveraines,droits sociaux,edmond maire,équilibre sécurité sociale,règle d'or,sécurité sociale

        E/   Toujours au sujet de la Sécurité sociale, Vincent Collen rappelle l'histoire récente, les recettes, les dépenses, les déficits. Il chiffre l'importance de la crise de 2008 dans cet ensemble de données. L'article attire également notre attention sur les positions assez critiques (par rapport aux intentions gouvernementales) qu'ont exprimées une secrétaire nationale du parti socialiste d'une part, et un membre de l'UMP qui est rapporteur du budget de la Sécurité sociale, d'autre part. Voir Les Echos, 22 09 2011. Lien : SéCU REMèDES AH BON.

        F/  Il fut un temps où les comptes de la Sécurité sociale étaient équilibrés... Edmond Maire, ancien secrétaire général de la CFDT, situe la candidature Aubry comme un espoir après les évolutions négatives qu'a subies la France depuis des dizaines d'années. Parmi les multiples raisons qu'il a de faire confiance à Martine Aubry, il cite (lien ci-dessous, puis aller jusqu'à l'avant-dernier alinéa) "ses capacités gestionnaires". Et il justifie cette appréciation par plusieurs exemples dont, entre autres, celui-ci : elle "réalisa l'exploit dans ses fonctions ministérielles de rétablir l'équilibre de la Sécurité sociale !". En effet, c'était déjà plutôt nouveau à l'époque, et cela faît rêver aujourd'hui... Voir Le Monde, 08 09 2011. Lien : SECURITE SOCIALE EQUILIBRE RETABLI.

 

aubry,banques,crise,dettes souveraines,droits sociaux,edmond maire,équilibre sécurité sociale,règle d'or,sécurité sociale

 

        Or, dans certains milieux on a beaucoup dit que la gauche n'avait pas d'idées et qu'elle n'avait rien à proposer. Respectons la liberté d'expression. 

. 

.

01/08/2011

Destruction de la solidarité : une politique non humaine

 .

    Réagissant aux années de barbarie nazie, le Conseil national de la Résistance mit en place de façon concrète une politique française de solidarité nationale envers les plus pauvres, les plus faibles, les plus démunis ou exclus socialement. C'est ce mouvement profond, cette âme de notre civilisation qui est mise à mal lorsque le Pouvoir s'illustre en servant les forces obscures de l'Argent-fait-dieu, nouvelle idolâtrie flanquée d'un néo-libéralisme sans complexes et de ses divinités secondaires : rendement, profit, prolétarisation, privatisation, standardisation ; et l'on est dès lors tout près d'aborder aux rivages de la déshumanisation. 

    La Ligue des Droits de l'Homme section France a une tendance forte à résister ! En voici deux exemples

    a . /  Le 22 juillet, il y a quelques jours donc, elle dressait un tableau édifiant de l'ensemble de la politique sociale dont nous constatons les effets dévastateurs. En manière de conclusion, l'article ne voyait, pour rétablir les choses au mieux, qu'"un seul choix : celui du retour à la solidarité". LDH, 22 07 2011, communiqué. Lien : SOLIDAIRE.

    b . / La "déclaration d'entrée en résistance" du Collectif "Mais c'est un homme", en date du 1er août 2011, est relayée par la même Ligue des Droits de l'Homme : lutte contre la loi et les décrets d'application dont l'objectif es de modifier les conditions de prise en charge des malades pour des soins psychiatriques. A lire cette déclaration, il semblerait en effet que les plus faibles seraient perçus comme des "classes dangereuses" ; la condition soignante serait dénaturée ; les altérations imposées à la psychiatrie iraient à l'encontre des travaux et de la compétence des professionnels ; on pourrait parler de "logique entrepreneuriale" et de "casse du service public". La déclaration indique ensuite des moyens de lutte et des perspectives constructives. A voir sur le site de la LDH, 01 08 2011. Lien : SOINS PSYCHIATRIQUES.

    C'est ainsi, et pas autrement, que la France sait se montrer de nature résistante même au coeur des vacances et dans la belle lumière de l'été. 

.