Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2012

Droite, indécence, action gouvernementale

.

       

Parabole

      

        A l'école, Emile était travailleur. Il obtenait de bons résultats. Quand on cherchait à le distraire, il refusait de participer au bavardage. Alors, les fortes têtes et les forts en gueule firent de lui leur victime. Ils lui attribuèrent de nombreux défauts, disant qu'il parlait trop, mais qu'il ne parlait pas suffisamment ! Disant qu'il en faisait trop, mais qu'il ne faisait absolument rien ! Bref, la classe entière finit par croire tout ce qu'on racontait, puisque c'était ce que tout le monde disait ! Un jour, il répondit aux méchancetés et la grande surprise fut ceci : derrière lui, de nombreux soutiens se manifestaient, sûrs d'eux, forts, costauds, et les petits railleurs furent renvoyés à leurs jeux de mots. Mais attention, quant on se déplace trop loin à droite, les mots tuent. Et on finit par bâillonner les peuples, ne leur laissant que les miettes de la liberté et de la République : c'est le régime qui nous attend si nous écontons les bavards indécents et les critiques à gogo baver sur notre gouvernement, notre majorité, notre socialisme, notre effort historique pour redresser le pays qu'ils (à droite) nous ont laissé dans un bel état, comme on dit ! Donc : attention, si nous ne voulons pas avoir un de ces jours un régime de mots-tus-et-bouche-cousue...

       

amateurisme,apprentis,aubry,ayrault,désordre congrès socialiste,indécence de la droite,loi logement,méthode ayrault,méthode négociation,politique sociale gauche,35 heures

 

France, la critique facile 

       

         a.  Jean-Marc Ayrault a pris le temps, un peu de temps pourtant précieux, pour donner quelques réponses aux accusations diverses et variées que certains lui adressaient négligemment, comme par plaisir, comme si c'était un jeu. Aux meneurs de la droite se joignaient également des sommités remarquables en rédaction française, en écriture d'articles, en analyses politiques et journalisme plutôt de gauche. Parmi les accusations qui vrombissaient de côté et d'autre, on trouvait à propos du Premier ministre ou à propos de son gouvernement des mots tels "apprentis", "amateurs", "rapport Gallois", "désordre" . et l'on parlait pas mal d'un vêtement plus important, semblait-il (une "marinière"), que le déplacement d'un ministre aux Philippines. Le désordre n'était-il pas, donc, surtout celui qui régnait au sein de ces accusations, de ce tumulte, de ce brouhaha médiatique légèrement démoralisant, pour ne pas dire fortement pessimiste à la limite (!) ? Voir l'article d'Elizabeth Pineau, avec Chine Labbé, Julien Ponthus, et édité par Patrick Vignal, in NouvelObs, 25 10 2012. Lien : BROUHAHA MéDIATIQUE.

        b.  Un opposant politique, s'exprimant dans le cadre d'une attaque bien articulée et intelligente (il faut lui rendre cet hommage) utilisa (et parfois d'autres que lui utilisèrent autour des mêmes sujets) des termes peu amènes (ce qui ne veut pas dire que son raisonnement manquât d'intérêt) : "gaffe d'Ayrault", "déclaration de Duflot" (toutes formulations certes peu aimables bien que fondées), "amateurisme", "cafouillage" (ce dernier terme repris de la bouche du Premier ministre lui-même dans son humilité car il en convint). Des incongruités, contradictions ou autres, furent également détectées, à juste titre semble-t-il, dans le projet gouvernemental de céder aux communes des terrains : car certains de ces terrains appartiennent déjà aux communes... En somme, une critique qui semble bel et bien fondée, utile et bienvenue, apportant au demeurant la caution du réel et du "bien mérité, bien fait pour toi" à l'indécent brouhaha qui sévit par ailleurs. Honnête, parfait. La vérité la plus pure, hélas, et la critique la plus heureuse peuvent parfois se fondre dans le courant des attaques faciles et débridées que nous déplorons ces temps-ci contre le gouvernement, au point que l'emploi du mot "amateurisme" semble surtout constituer, à droite, une occasion de se faire plaisir en oubliant quelque peu les prouesses (!) des dix années de droite de la France ! On lira donc avec un double intérêt le bel article d'opposant républicain, dû à Serge Grouard, député-maire UMP, dans NouvelObs, Le Plus, 25 10 2012. Lien : AMATEURISME DU GOUVERNEMENT

        c.  Pour un grand média français (Le Parisien, jeudi 25 10 2012), le rapport Gallois sur la compétitivité contiendrait la proposition de supprimer la loi des 35 heures (loi du gouvernement Jospin). Et cela constituerait, d'après le même grand média français, une "bombe"... Nous savons par ailleurs que le rapport Gallois sera remis au Premier ministre le 5 novembre. Tiens ? NouvelObs, 25 10 2012. Lien : RAPPORT GALLOIS MéDIAS

 

amateurisme,apprentis,aubry,ayrault,désordre congrès socialiste,indécence de la droite,loi logement,méthode ayrault,méthode négociation,politique sociale gauche,35 heures 

 

Bonne surprise : à gauche, ça résiste dur !

 

 

        d. Et Martine Aubry ?  Elle est forte de son action remarquable à la direction du parti socialiste. Elle est forte dans son soutien au gouvernement choisi par le Président Hollande. Elle est forte dans son soutien à Jean-Marc Ayrault. Elle est forte dans son soutien à la ligne de l'actuel gouvernement, forte aussi dans sa fidélité aux objectifs fixés, et à la lutte pour "l'emploi, l'emploi, l'emploi !". Dans l'article auquel nous renvoyons le lecteur, l'auteur souligne l'importance des applaudissements qu'elle a recueillis au congrès socialiste de Toulouse. Et il informe sur bien d'autres points. Lire Bastien Bonnefous in Le Monde, 27 10 2012. Lien : AUBRY FORTE.    

        e.  Pour Jean-Marc Ayrault, à droite il y a "indécence" ! La droite nous a laissé une dette extraordinaire, un "chômge de masse", une "fiscalité de classe", une "fonction publique démotivée", un "déficit du commerce extérieur record". Et quand on lui reproche de ne pas aller vite, de prendre des semaines ou parfois des mois avant de mettre en oeuvre une décision annoncée, il répond que sa méthode comporte la "négociation", et donc ne peut pas aller aussi vite qu'on le lui demande. Et cette méthode, il ne va pas l'abandonner pour satisfaire à ce que nous appelons le brouhaha médiatique ! Il la revendique, cette méthode. Il maintiendra le cap ; et pour ce qui est du rapport Gallois sur la compétitivité, tout se fera au bon moment. Qu'on ne lui demande donc pas de se précipiter de façon brouillonne, à moins que ce ne soit dans le but d'avoir encore quelque chose à lui reprocher, non ? Lire David Revault d'Allonnes in Le Monde, 27 10 2012. Lien : AYRAULT FORT

        f.  Bon, voilà que le Premier ministre a annoncé trop tôt ce que le Conseil constitutionnel n'avait pas encore dit, ni même décidé ! Quand on sait le "respect" que le précédent président a manifesté à plusieurs reprises à l'égard de nos institutions (voir dans ce blog les mots "compétences", "juge d'instruction", "indépendance de la justice", Education, etc), on est surpris par l'empressement de la droite à dénoncer la faute du Premier ministre socialiste. Rigoureuse (bien qu'elle ne le soit pas toujours) et dans son bon droit, la droite a peut-être aussi la mémoire courte. Toujours est-il que Thierry de Cabarrus met sa plume au service de l'urgence de soutenir le gouvernement. Il évoque la question du logement social, l'annonce hâtive de Jean-Marc Ayrault, mais aussi un titre qui a paru dans le journal "Libération" : "... apprentis...", assez âpre à l'égard de l'équipe au pouvoir. Il démasque la méthode de la droite, pratiquée au-delà de cette seule tendance politique hélas, méthode qui "privilégie le côté spectaculaire" et s'intéresse surtout à "l'écume des choses". Et enfin il indique quelle est la réalité des choses, notamment en ce qui concerne le logement social et le projet de loi sur ce sujet : projet d'une loi qui sera "révolution", "politique sociale volontariste". Bref, Thierry de Cabarrus, qui reconnaît avoir lui-même critiqué le gouvernement, décide de se démarquer désormais nettement d'une attitude critique trop répandue et qu'il n'approuve pas. Et il appelle au contraire à soutenir le gouvernement au moment où celui-ci en a besoin. A lire sur le site de NouvelObs, 25 10 2012. Lien : GOUVEERNEMENT RéALITé DU TRAVAIL.

 

amateurisme,apprentis,aubry,ayrault,désordre congrès socialiste,indécence de la droite,loi logement,méthode ayrault,méthode négociation,politique sociale gauche,35 heures

 

Morale de cette histoire 

 

        La droite a bien joué son rôle d'opposant. Elle a eu au demeurant la critique facile, sur un ton et avec des méthodes que chacun appréciera ! Au-delà des limites de la droite politique et politicienne, la critique a sévi contre le gouvernement : donnant souvent l'impression que les réalisations déjà menées à bien n'avaient pas été perçues par l'opinion ! Saura-t-on un jour comment, pourquoi ?  

        Oui, mais voilà : le parti socialiste soutient fortement le gouvernement, il est déterminé à le soutenir, comme aussi à peser pour que soient menées à bien les actions annoncées dans la campagne électorale et le programme retenu : bien à gauche !

        On n'oubliera pas non plus de savoir gré à l'équipe en place de ce qu'elle a fait pour la rentrée scolaire, pour les chercheurs, pour la banque qui permet à PSA de proposer une aide financière aux clients désireux d'acheter une voiture malgré les limites de leurs revenus, pour ne citer que quelques exemples. Sans parler des réformes en chantier, à l'étude, menées selon la méthode de la concertation, de la négociation, de l'adhésion consensuelle autant que possible, dans le respect des corps intermédiares et des compétences : ce respect qui manqua si cruellement à la France il y a quelques mois encore, sous le précédent quinquennat, et les précédentes années ! Alors, si cela ne plaît pas à la droite, à la droite de l'indécence (voir ci-dessus alinéa "e."), eh bien c'est tant mieux ! C'est bon signe ! 

. 

16/10/2011

Félicitations

.

        Félicitations à François Hollande, et puisse-t-il mener la France à la victoire, qui sera de redevenir la France !

        Félicitations à celles et ceux dont nous sommes fiers, qui ont mené le bon combat de la démocratie, du débat, de la participation, de façon à redonner vie et mouvement à la pensée et à l'espérance. Martine Aubry, parmi une multitude, a été la cheville ouvrière de ce renouveau, et ce soir elle a d'une certaine manière remporté, elle aussi, une grande et belle victoire !

        Courage enfin : à nous tous... Car ceux qui n'aiment qu'eux-mêmes et servent le dieu-Argent vont redoubler de violence, intellectuelle bien sûr...

        A bientôt peut-être, chère lectrice ou lecteur, et à votre service, Estival.

 

rose1.jpg

 

.

 

06/10/2011

Voter et bien voter aux primaires socialistes

.

        Cher Marc,

 

        je n'ai pas à te dire pour qui voter aux primaires socialistes, mais puisque tu me demandes mes préférences voici quelques petites indications. Au service de ton propre jugement, le tien !

Côté pratique d'abord : voter...

        A//  Tout d'abord, tu trouveras des indications sur le vote : qui peut voter, comment savoir où se trouve le bureau de vote etc., mais aussi des déclarations de chacun des six candidats, si tu n'as pas eu à ce jour suffisamment d'éléments pour déterminer ton choix. C'est à voir sur le site socialiste les primaires citoyennes. Lien : VOTER CHOISIR.

        B//  Si tu cherches une information sur le vote des mineurs aux primaires, sache qu'on peut voter si l'on est mineur inscrit au PS ou au MJS, ou si l'on est en passe de devenir majeur au moment de l'élection présidentielle (né entre le 01 03 1993 et le 21 04 1994) et autres précisions fort claires : voir sur le même site. Lien : MINEUR VOTE PRIMAIRES SOCIALISTES

aubry,candidat socialiste,hessel,jean-louis-nadal,justice,nadal procureur général,campagne présidentielle,primaires,primaires socialistes,vote mineurs

  Que penser des débats, des candidats ?

        C//   D'une façon générale, il me semble que ce sont d'excellents candidats, et qu'il est de la plus haute importance que nous les aidions dès maintenant et jusqu'à la victoire électorale présidentielle. Ils ont manifesté beaucoup de retenue, ils ont su dominer les passions au cours des débats, ils n'ont pas cédé à la tentation des rivalités destructrices, ils ont tous le désir sincère de servir la République et de sortir la France de la période actuelle... Tu vois ce que je pense ! On pourra avec eux quitter un monde dans lequel existent (aujourd'hui) des notions comme : "cadeaux fiscaux",  "impôt sur la fortune divisé par deux" ...  Nos candidats socialistes ont, tout au contraire, le "sens des responsabilités" : voir les propos de l'économiste Thomas Piketty recueillis par Donald Herbert pour Nouvel Observateur, 06 10 2011. Lien : CANDIDATS SENS RESPONSABILITéS.        

        D//  Tu as sûrement compris que c'est Martine Aubry qui a ma préférence, bien que les autres candicats puissent compter sur mon soutien si ce n'est pas elle qui est désignée aux primaires. A l'avantage de Martine Aubry, je verserai entre autres le témoignage de Jean-Louis Nadal, ancien procureur général près la Cour de cassation. S'exrpimant plus particulièrement au sujet de la justice qui a été "profondément malmenée ces dernières années", il évoque et approuve plusieurs mesures annoncées par la candidate Aubry. Voir la citation du journal Sud Ouest sur le site Un Monde d'Avance 76. Lien : AUBRY POUR JUSTICE    

        E//  Autre soutien à Martine Aubry : Stéphane Hessel qui lui sait gré (comme je le fais moi-même) d'avoir des qualités particulièrement recommandées pour remplir la fonction de chef de l'Etat. Lire les propos de Stéphane Hessel, recueillis par Caroline Jambaud, in LibéLyon, 06 10 2011. Lien : HESSEL POUR AUBRY.  

        F//  Enfin,  tu te souviens peut-être de ce message que j'écrivais ici même récemment : "Economie et finances : à gauche sont les idées" . Au paragraphe F/ particulièrement, un lien renvoyait à l'article d'Edmond Maire qui, lui aussi, trouve que Martine Aubry est une bonne candidate non seulement par ses paroles, mais également par ce qu'elle a déjà prouvé concernant sa valeur, ses capacités, et les actes qu'elle a posés, souvent plus difficiles et plus méritoires qu'on ne l'a remarqué... C'est bien dans ce sens que je donne un "plus" à Martine Aubry, elle qui a su rétablir les comptes de la sécurité sociale ; elle qui a réussi à remettre en ordre le parti socialiste lorsqu'elle en a pris la direction ! Aubry : des actes passés pour preuves ; Aubry : des actes réels assurés pour l'avenir ! Tu peux retrouver France résiste, 22 09 2011. Lien : AUBRY EN ACTES (dans le § F/, suivre le lien" SECURITE SOCIALE EQUILIBRE RETABLI").

        Bien affectueusement à toi, mon cher neveu,

ton oncle Estival  

 

 

 

.

22/09/2011

Economie et finances : à gauche sont les idées

.

        A/  La "règle d'or" n'est pas ce que l'on pourrait croire. Analysée et réduite à ce qu'elle est, elle donne lieu en tout cas à un exercice de style vraiment magistral : il faut lire Napakatora (sans doute un pseudo) dans le blog Les mots ont un sens, 06 09 2011. Lien : OR REDONDANT.

        B/  La crise est un bon prétexte pour continuer de détruire les droits sociaux ! Et faire ainsi le lit de l'extrême droite ! C'est apparemment ce que pense le porte-parole du parti socialiste, qui propose des pistes pour sortir de cette ligne de conduite infernale, dans son livre "Tourner la page", dont il fait une brève présentation. Voir son blog Benoît Hamon, 14 09 2011. Lien : PEUPLES PAIENT CRISE.

aubry,banques,crise,dettes souveraines,droits sociaux,edmond maire,équilibre sécurité sociale,règle d'or,sécurité sociale 

        C/  L'économiste Liem Hoang-Ngoc nous parle des banques, des dettes souveraines, des mesures prises à ce jour et de leurs conséquences, du contexte européen et mondial : il fait également des propositions précises, qui forment un tout et donnent une direction concordante à une politique de gouvernement. C'est de nouveau dans le blog Benoît Hamon, 13 09 2011. Lien : MAîTRISER LA CRISE.

        D/  Le Pouvoir fait de son mieux pour mériter notre confiance. Des milliards d'euros vont disparaître du déficit de la Sécurité sociale. C'est dans le Nouvel Observateur, 22 09 2011. Lien : POUVOIR ESPOIR

aubry,banques,crise,dettes souveraines,droits sociaux,edmond maire,équilibre sécurité sociale,règle d'or,sécurité sociale

        E/   Toujours au sujet de la Sécurité sociale, Vincent Collen rappelle l'histoire récente, les recettes, les dépenses, les déficits. Il chiffre l'importance de la crise de 2008 dans cet ensemble de données. L'article attire également notre attention sur les positions assez critiques (par rapport aux intentions gouvernementales) qu'ont exprimées une secrétaire nationale du parti socialiste d'une part, et un membre de l'UMP qui est rapporteur du budget de la Sécurité sociale, d'autre part. Voir Les Echos, 22 09 2011. Lien : SéCU REMèDES AH BON.

        F/  Il fut un temps où les comptes de la Sécurité sociale étaient équilibrés... Edmond Maire, ancien secrétaire général de la CFDT, situe la candidature Aubry comme un espoir après les évolutions négatives qu'a subies la France depuis des dizaines d'années. Parmi les multiples raisons qu'il a de faire confiance à Martine Aubry, il cite (lien ci-dessous, puis aller jusqu'à l'avant-dernier alinéa) "ses capacités gestionnaires". Et il justifie cette appréciation par plusieurs exemples dont, entre autres, celui-ci : elle "réalisa l'exploit dans ses fonctions ministérielles de rétablir l'équilibre de la Sécurité sociale !". En effet, c'était déjà plutôt nouveau à l'époque, et cela faît rêver aujourd'hui... Voir Le Monde, 08 09 2011. Lien : SECURITE SOCIALE EQUILIBRE RETABLI.

 

aubry,banques,crise,dettes souveraines,droits sociaux,edmond maire,équilibre sécurité sociale,règle d'or,sécurité sociale

 

        Or, dans certains milieux on a beaucoup dit que la gauche n'avait pas d'idées et qu'elle n'avait rien à proposer. Respectons la liberté d'expression. 

. 

.