Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2012

Racisme et consorts : urgence !

.

        L'intolérance s'en prend à tout ce qui peut passer pour "étranger", dans bien des sens de ce mot ! Un français un peu étrange peut, parfois, jouer le rôle de l'étranger et devenir victime de notre intolérance : il suffit dans certains cas que ce français-là soit pauvre, ou fasse partie des gens du voyage, ou appartienne à une grande famille philosophique, religieuse, ou autre... L'intolérance recule ici, augmente là : il ne faut pas s'imaginer que l'heure est à la pause ! Bien au contraire !

        A.  L'acquisition de la nationalité française a été rendue plus difficile par l'ancienne majorité. Le ministre Manuel Valls fait preuve d'une plus grande largeur d'esprit par sa circulaire du 18 octobre 2012. Sur cette question, sur l'évolution de la droite au cours des récentes années, on lira avec profit Elise Vincent, in Le Monde, 18 10 2012. Lien : VALLS CIRCULAIRE NATIONALITé FRANçAISE

        B.  Islamophobie, racisme, antisémitisme, préjugés, intolérance, "ethnicisation du discours politique" : à la Bourse des valeurs d'inhumanité, celles-là sont orientées à la hausse ! La ligne de séparation entre la droite politique et l'extrême droite s'est affaiblie (le "discours de Grenoble" correspond à un moment qui peut servir de repère dans le temps). A l'inverse, la résistance citoyenne et humaniste se mobilise de plus en plus, et unit des personnes ainsi que des mouvements d'origines et d'appartenances de plus en plus variées. Surtout, surtout, surtout : passer à la vitesse supérieure dans ce combat fondamental et fondateur ! Lire sur ce thème de l'intolérance Louise Couvelaire in Le Monde, 09 et 10 11 2012. Lien UNIS CONTRE RACISME.  

        C. Le Sénat a voté en faveur d'une mesure de "retenue" qui vise les sans-papiers. Comme on le sait, les sans-papiers sont couramment des migrants, des étrangers. La "retenue" représente, dans la réalité des faits, une version un peu raccourcie de la garde à vue ! Il s'agit d'une privation de liberté infligée à des étrangers, des sans-papiers en situation illégale. Ceux qu'on désigne sous ces vocables sont des personnes, que défendent, dans leurs droits humains incontestables, des associations comme France terre d'asile, la Cimade, le Gisti... Il faut amorcer un mouvement de retour vers plus d'humanité, loin de la désastreuse "politique du chiffre". Lire Céline Rastello, in NoubelObs, 09 11 2012. Lien : SANS-PAPIERS PRIVATION DE LIBERTé

        En somme, si d'un côté le ministre de l'Intérieur, dans le cadre de sa circulaire du 18 octobre 2012, contribue à améliorer la situation, on constate que par ailleurs le problème continue de se poser de façon à la fois profonde et politique : rien n'est gagné... France résiste a malheureusement de beaux combats en perspective ! 

.    

11/05/2012

La honte continue, la résistance aussi !

.

    Oui, la honte continue ! La résistance, aussi : une liste de cas difficiles (c'est le moins qu'on puisse dire) fait apparaître clairement que le vote du 6 mai n'a pas mis fin aux expulsions, sans qu'aucun compte ne soit tenu de la destruction ainsi facilitée de la vie de ces personnes ! Dans une autre page du site cité ci-dessous, on voit la course aux expulsions de pères de familles, mais cette page est apparemment devenue difficile d'accès et nous renonçons à y renvoyer le lecteur. Toujours est-il que  RESF tient bon, la liste des situations contre lesquelles Resf s'insurge a été mise à jour le 10 05 2012 ! Lien : EXPULSIONS DéVASTATRICES

    Et avec tout ça, le moment est sans doute venu de considérer les années qui viennent de s'écouler, marquées par la xénophobie, l'injustice, l'inhumanité, la banalisation de la xénophobie ; et par ailleurs nous pouvons nous permettre d'accueillir un souffle d'espoir renouvelé grâce à un changement de président de la République : même s'il est vrai que la nécessité de changer est urgente, pour que notre société progresse dans le vivre ensemble, la pratique des droits humains, et la concrétisation de l'hospitalité. Site et communiqué de la Cimade, 07 05 2012. Lien : CHANGEMENT PLUS HUMAIN

    Ce message s'inscrit dans la continuité de notre effort pour saluer le courage et l'intelligence de celles et ceux qui ont résisté, et qui résistent à l'esprit de division, de dénigrement et de dépersonnalisation (autrement dit de déshumanisation). Toutefois, cela ne suffira bientôt plus : il nous va sans doute falloir porter le fer sur un autre terrain, en tout cas par d'autres moyens. Merci aux lectrices et aux lecteurs qui acceptent de perdre quelques minutes de temps précieux pour lire ce blog, Estival.

. 

25/04/2012

Société de l'exclusion à l'oeuvre !

.

 

associations chrétiennes,cimade,étrangers,expulsion de mineurs,mineurs en rétention,pétition resf,société exclusion,société solidaire,vote france solidaire

 

    Il est beaucoup question des étrangers ces temps-ci. Comme s'il s'agissait d'un grand problème, et non pas de personnes. Comme s'il s'agissait d'envahisseurs, et non pas, dans certains cas, de demandeurs d'asile, les personnes mêmes que, parfois, nous aidons à affronter le malheur et la guerre dans leur propre pays et qui, cela peut arriver, viennent se réfugier "chez nous" (mais oui !). Comme si c'étaient des personnes responsables susceptibles de mettre en déroute les forces vives de notre pays, tant économiques que sociales, morales, idéologiques, et non pas comme des mineurs, ne demandant souvent qu'à poursuivre une scolarité sérieuse, appliquée, dans notre pays d'intelligence et de culture. Oui, il est beaucoup question des étrangers ces temps-ci : perçus très, très souvent comme islamistes, gêneurs, terroristes potentiellement dangereux ou simples malheureux montés sur des bateaux, ce qui est un comble, n'est-ce pas, surtout pour des gens qui font confiance à la France ? Il est question des étrangers ces temps-ci, ou plutôt du danger qu'ils amènent "chez nous" (encore une fois : mais oui !), et du nombre qu'ils représentent : le nombre d'étrangers, voilà une nouvelle valeur républicaine, peut-être ? A quel nombre se fait le partage entre ce qui relève de l'humain et ce qui relève de la mathématique ? A quoi reconnaît-on la différence entre un étranger et un être humain, entre une femme juive et une juive (pour rappeler les propos du cardinal Saliège à Toulouse en pleine occupation nazie...), entre un être humain et un être humain ? 

    Chacun se croit obligé de répondre, finalement, à ces questions (que l'on trouvera sérieuses, ou peut-être au contraire un peu absurdes), pour raison de nécessité électorale, ou prétendue telle.

 

    RESF et la Cimade apportent des réponses : engagées, franches, et dignes du Conseil de la Résistance (référence à la même période historique que celle de la lettre pastorale de Monseigneur Salièges évoquée ci-dessus). 

    Alain, Grâce : un garçon et une fille venus "chez nous" (mais oui ! oui ! oui !)

font l'objet des soins du Pouvoir.

Resf titre à leur sujet :

"Deux mineurs en rétention". 

    Dans une première page du site RESF, 25 04 2012, on trouvera l'évocation de leurs deux situations et appel à insister par correspondance auprès des autorités. Il faut écrire de façon COURTOISE AUX AUTORITéS, nous le rappelons à celles ou ceux qui seraient tentés de souligner maladroitement l'intensité de leurs opinions : prudence, Resf lui-même le rappelle régulièrement ! Lien : DEUX MINEURS RETENUS

    Dans une autre page du site RESF, plus particulièrement consacrée à Grâce, cette lycéenne de 16 ans, on trouvera une pétition, dont la signature peut s'ajouter à la correspondance demandée dans la première page citée ci-dessus, ou tenir lieu d'unique protestation pour la jeune fille. Lien : PéTITION POUR GRÂCE.

associations chrétiennes,cimade,étrangers,expulsion de mineurs,mineurs en rétention,pétition resf,société exclusion,société solidaire,vote france solidaire

   CIMADE et réflexion :

quelle société voulons-nous ? 

    Sur le site de la Cimade, 12 04 2012, on trouvera un appel  à construire une société "solidaire", plutôt que son contraire, une société d'exclusion, ou même d'exclusions, au pluriel, car les étrangers ne sont pas les seuls à pâtir de ce genre d'attitude. Allons-nous conforter une certaine politique menée en France ? L'enjeu se joue, intensément et dramatiquement, dans le cadre républicain et constitutionnel des élections. Lien : APPEL SOCIéTé SOLIDAIRE.  

    L'appel est signé par les présidentes ou présidents de sept associations chrétiennes de notre pays, comme on peut s'en rendre compte dans la dernière partie de l'article auquel nous faisons référence :

Guy Aurenche, pour CCFD-Terre solidaire

Bruno Dardelet, pour la Société-de-Saint-Vincent-de-Paul

Françoise Parmentier, pour Confrontations AIC

Patrick Peugeot, pour la Cimade

François Soulage, pour le Secours Catholique

Gilles Vermot-Desroches, pour les Scouts et Guides de France

Denis Viénot, pour Chrétiens en forum

 

    Tout cela est fort beau. Un doute, cependant, nous assaille. Le premier mai étant la Fête du Travail, fête éminemment ouvrière et syndicale, issue de la sueur et des manifestations, grèves, fortes résistances de la classe ouvrière en ses conquêtes parfois au prix de la vie de ses membres, il se trouve qu'un homme doté d'un grand pouvoir a décidé de parler de la fête du "vrai" travail, organisée par lui-même ou sa mouvance : et si ces hommes, leur mouvance ou je ne sais quoi, prenaient peur non plus de la Fête du Travail, mais des Associations chrétiennes ? Ne verrait-on pas, éventuellement, potentiellement, dans le risque virtuel d'un possible risque de renouveau des choses de la France, une nouvelle force sociale ou mystique ou religieuse, enfin quelque chose qui se mettrait à naître sous le souffle puissant de l'esprit de Pouvroir et des forces adoratrices du dieu Argent : de "vraies" associations chrétiennes ? Ou des associations de "vrais" chrétiens, des chrétiens de "chez nous", pourquoi pas ? Sans lien avec Saint Projet ou saint Piest certes (voir dans ce blog en écrivant ces mots dans l'onglet de recherche), mais enfin, après tout, et si, et si, ne pourrait-on pas imaginer de pouvoir craindre... ... ...  Résistons en ouvrant l'oeil et le bon, c'est un minimum à respecter sans tarder. Au travail ! Au vrai travail, oui, car celui-là est le fondement de tous les autres travaux qu'une population peut exécuter dans un pays libre, libéré jadis du racisme (il s'agissait alors du racisme nazi, qui n'avait rien à voir avec les mouvements qui animent aujourd'hui certains secteurs de l'actualité nationale, cela va de soi sans le dire, et encore mieux en le disant), un pays profondément chrétien car ce sont "nos racines chrétiennes" qui comptent, n'est-ce pas, non ?

    Attention : les racines, c'est un mot au pluriel ; l'Unique Sauveur (pour ceux qui croient en lui, certes) a pourtant dit : "J'étais affamé, et vous m'avez donné à manger" et autres détails du même tonneau, et il a plusieurs fois admiré des étrangers ! Oui : des étrangers. Racine ! Avec nos excuses aux camarades non croyants, mais puisqu'il est tant question de nos racines, ça peut être utile de rappeler, à l'occasion, de quoi on parle, et ce que l'on trahit peut-être aussi !  

 

La France n'étant pas  une dictature,

il importe, et il convient

de considérer et examiner librement ce qui précède.

     

Etranger, étudiant, chercheur d'asile

.

        A.  L'immigration algérienne en France a fait l'objet d'un accord que le Pouvoir a voulu renégocier, alors que le gouvernement algérien s'y refuse. Contenu de l'accord, évolutions, observation de la situation en France font l'objet d'un article de Sylvain Mouillard dans Libération du 20 04 2012. Lien : ALGéRIE ACCORD IMMIGRATION 

accord immigration,algérie,asile france,causes des migrations,demandeurs d'asile,discrimination,étrangers,fuir la guerre,migrants morts en mer,migrants sont des personnes

        B.  En mars 2011, soixante trois personnes sont mortes en mer alors qu'elles fuyaient les luttes armées qui faisaient rage en Libye. L'OTAN, qui venait en aide à des populations civiles libyennes, n'a pas su secourir ces migrants dont il est difficile d'imaginer qu'ils sont passés inaperçus lorsque des avions militaires les survolaient en se dirigeant vers l'Afrique du nord. Pour ce qui est de la responsabilité de la mort de ces soixante trois personnes, il serait simpliste de la rechercher dans une seule direction. Lire à propos du Rapport du Conseil de l'Europe la présentation qu'en fait Le Monde, 24 04 2012. Lien : MIGRANTS DE LA GUERRE.

 

accord immigration,algérie,asile france,causes des migrations,demandeurs d'asile,discrimination,étrangers,fuir la guerre,migrants morts en mer,migrants sont des personnes

 

    C.  Campagne d'Amnesty international France concernant les demandeurs d'asile dans notre pays : l'association nous invite à prendre connaissance du problème des migrations dans de nombreux pays, des causes de l'exil, du visage ou des visages de ces personnes qui espèrent en la France et son droit d'asile, et enfin de la nécessité d'accorder une petite place à leurs difficultés comme à leurs personnes dans une vie politique et publique française dont ils sont singulièrement absents, sauf à titre d'enjeux électoraux ! Pour chacune des grandes directions que nous venons d'évoquer, Amnesty international fournit des outils de documentation et d'engagement. Site d'Amnesty international France. Lien : DEMANDEURS D'ASILE EN FRANCE

 

accord immigration,algérie,asile france,causes des migrations,demandeurs d'asile,discrimination,étrangers,fuir la guerre,migrants morts en mer,migrants sont des personnes

 

    D.  Esther Trousset a recueilli les propos de Patrick Weil, historien et politologue, au moment de la sortie de son livre "80 propositions qui ne coûtent pas 80 milliards". Vivre en France sans en avoir la nationalité, situation régulière ou irrégulière, étudiants, les facettes sont nombreuses de cette réalité complexe qu'on simplifie quand on se contente du seul mot d'"étrangers". La situation qui est celle des personnes, les mesures officielles, les idées que l'on se fait dans l'opinion, le sens exact des controverses sur la nourriture, la tragédie des tueries de Montauban et Toulouse : encore des éléments disparates d'un ensemble qui ne devrait pourtant pas être simplificateur ! On lira, pour trouver des faits, mais aussi une pensée posée, réfléchie, pleine de bon sens, l'article présenté sur le site de TNS Sofres Présidentielle 2012. Lien : éTRANGERS VRAIS ET FAUX ENJEUX 

accord immigration,algérie,asile france,causes des migrations,demandeurs d'asile,discrimination,étrangers,fuir la guerre,migrants morts en mer,migrants sont des personnes

 

    Comme on le voit dans les articles cités, il est en France des gens dont la pensée reste libre. 

 

19/03/2012

Pourquoi le racisme grandit

.

Avertissement

Ce message était presque prêt hier soir, tard,

à l'heure où il fallut aller dormir,

en remettant au lendemain les dernières vérifications.

Les références sont des articles de presse du 25 février et du 17 mars.

Ceci n'est donc en aucune manière une réaction à la tragédie survenue

ce matin à Toulouse,

laquelle nous inspire émotion, silence et consternation.

 

        Le racisme grandit, même dans l'Education nationale ! La raison est 1° d'ordre passif (ce qui n'est pas dit, ce qui n'est pas fait) ; 2° d'ordre actif (ce qui est dit, notamment de façon publique).

        1° Dans ce qui n'est pas dit, ou pas fait, il y a les carences de l'Education nationale : l'échec, l'ennui, l'atmosphère tendue, la difficulté à réussir. Tout ce qui éloigne du bonheur en somme va dans le mauvais sens. Il y a aussi le manque d'engagement positif : de même qu'on ne combat pas le bruit en faisant la guerre au bruit mais bien plutôt en apprenant à aimer et cultiver le silence* (extérieur et intérieur), de même on ne combat pas le racisme en se contentant de faire la guerre au racisme, mais bien plutôt en développant le goût et l'expérience du bonheur d'être ensemble, d'avoir des différences, d'en jouer de façon heureuse et bien assumée.

        2° Dans ce qui est dit, ou fait, il y a des déclarations qui restent dans la tête des gens, et que l'on retrouve aussi dans celle des élèves, surtout si l'on considère les manques que nous venons de dénoncer ci-dessus. Telle campagne politique qui se donne pour objectif de diminuer le nombre des étrangers parmi nous, petites phrases venant de haut dans la société, les dégâts peuvent être considables. La formule "il y a trop d'... en France" est de nature à rester dans les pensées, dans le langage, dans le chant intérieur que chaque personne entend sans cesse, en sourdine, sans y prêter attention, et qui alimente bien des réactions. Et des actes parfois s'ajoutent aux paroles : expulsions de roms en tant que roms, non plus seulement dans les mots, mais dans les actes ! 

        Il est temps d'affirmer la fraternité universelle par des mots, des paroles, des exemples capables d'entraîner, de susciter amour et ferveur, dans le bon sens. Ce que font Cimade, RESF... ...

        Cela ne va pas toujours de soi, à ce qu'il semble. C'est bizarre : alors que tout le monde est d'accord quand il s'agit de fraternité, de justice, d'égalité des chances par exemple, il en va bien autrement dès lors qu'il s'agit de choses modestes, simples et quotidiennes : apprendre le bonheur du silence, de la douceur, de la réflexion ; dès lors qu'il s'agit d'oser aimer, d'oser avoir de la ferveur, de l'enthousiasme, d'oser se réjouir, d'oser être heureux de l'autre. Or ces attitudes, dont notre société semble avoir honte, sont les bases émotionnelles profondes sur lesquelles peuvent s'appuyer, et se développer la fraternité, la joie, la confiance. Il est plus commode d'inciter à la peur, à l'exclusion, à la haine ! Le présent nous le montre, l'histoire nous l'a enseigné !

        On pourrait confronter ce qui précède à deux articles de

Rue89 :

A./  25 02 12, par Nolwenn Le Blevennec (journaliste) et Audrey Cerdan (photographe) sur les filles noires et les autres élèves, et le "Il y a trop..." que le chant intérieur ramène sur la langue des jeunes pas racistes un brin, tiens, pardi, mais enfin à y regarder de plus près peut-être que après tout et si, et si... ? Lien : LE MOT TROP.

B./  17 03 2012, par Augustin Legrand, assistant d'éducation, sur les insultes racistes proférées par un élève à l'adresse d'un adulte en situation d'autorité, et sur la façon dont solidarité et soutien peuvent se faire très, très timides : le monde à l'envers. Ici encore, le "chant intérieur" qui habite les esprits pourrait avoir pâti de l'influence d'une formule "balancée" par tel ou tel adulte de haut niveau, ou plus précisément de haute responsabilité dans l'ordre de la force médiatique ! Lien : RACISME VIOLENCE DE LA PAROLE.

        Puisse tout cela nous inciter à construire une France dans laquelle les enfants disposent de bonnes conditions de travail, ainsi que nous le souhaitions précédemment... Tant il est vrai que le racisme n'est pas fils du bonheur partagé, ni de la joie profonde d'apprendre, et d'aimer. Il est plutôt fils de la misère économique, de l'angoisse du lendemain (voir notre message récent sur la présence néo-nazie dans tel quartier en Grèce**), comme de l'absence du bonheur total et épanousissant. Il en était un peu question dans notre message du 08 03 2012. Lien : EDUCATION RASED PSYCHOLOGUES.  

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

* France résiste, 17 05 2012 "Les quinze causes de la violence", dont le bruit ! Lien : VIOLENCE BRUIT.

** France résiste, 11 03 2012 "La France en progrès (...) Tu parles !", alinéa ddd... "Quittons la France pour la Grèce (...)".

.

05/03/2012

Deux politiques, deux comportements humains

.

    Le ton de la campagne présidentielle ne cesse de se dégrader,  trouvent certains. On pourrait peut-être regarder à droite, puis à gauche, avant de généraliser cette observation !

    A.  Le ministre de l'intérieur fait des petites phrases, suggère des peurs, dont la denière est que des étrangers pourraient venir jusque dans nos municipalités nous faire manger de la viande d'un certain type. Martine Aubry, en proposant de considérer de tels propos avec du mépris, nous invite à porter plus haut notre regard ! Site du parti socialiste, 03 03 2012. Lien : DéRAPAGES PROVOCATIONS.

argent-roi,banque centrale,bilan immigration,croissance europe,différence droite gauche,droite européenne,droits des patients,étrangers,jospin,loi du 4 mars 2002,municipalités,pacte de croissance,peur comme argument,rêve,santé,viande

    B.  Le quatre mars est un anniversaire : celui de la loi qui donnait de nouveaux droits aux patients dans la pratique de la santé en France. Cela se passait en 2002, et faisait suite à des travaux, des convergences, des constructions responsables et menées de façon démocratique. Le gouvernement Jospin n'y avait pas été tout à fait étranger. Depuis lors, les choses n'ont guère progressé. Surprenant, non ? Site du parti socialiste, 04 03 2012. Lien : DéMOCRATIE SANITAIRE 

argent-roi,banque centrale,bilan immigration,croissance europe,différence droite gauche,droite européenne,droits des patients,étrangers,jospin,loi du 4 mars 2002,municipalités,pacte de croissance,peur comme argument,rêve,santé,viande

    C.  L'immigration a fait, depuis cinq ans, beaucoup de bruit. Pour quels résultats ? Au prix de quelles contradictions entre les paroles et les actes, entre les paroles elles-mêmes ? Le bilan est accablant ! Pour François Hollande, il s'agit désormais de prêter attention aux réalités humaines, aux vérités objectives, à la nécessité de progresser sans se contredire. Cela ferait moins de bruit, certes... Site du parti socialiste, 04 03 2012. Lien : BILAN IMMIGRATION éCHEC

argent-roi,banque centrale,bilan immigration,croissance europe,différence droite gauche,droite européenne,droits des patients,étrangers,jospin,loi du 4 mars 2002,municipalités,pacte de croissance,peur comme argument,rêve,santé,viande

D.  Les conservateurs européens qui entourent la France prennent peur, et le cachent mal. Et ils ont raison d'avoir peur, car le mouvement qui monte, et passe par la gauche française, vise à mettre fin à la dictature de la finance, au désordre qui nous précipite, Grèce en tête, dans le chaos. La gauche française souhaite "un pacte européen de croissance et l'intervention de la banque centrale pour garantir le financement des pays les plus vulnérables de l'Union". Or, cette gauche de France n'est pas seule en Europe, et c'est bien ce qui affole la droite chez nos voisins. Oui, la casse des économies réelles et des peuples, ça suffit ! Regardez du côté de chez nous : à gauche, on construit, ne vous en déplaise ! Site du parti socialiste, 05 03 2012. Lien : GAUCHE EUROPE

 

argent-roi,banque centrale,bilan immigration,croissance europe,différence droite gauche,droite européenne,droits des patients,étrangers,jospin,loi du 4 mars 2002,municipalités,pacte de croissance,peur comme argument,rêve,santé,viande

 

    E. Mais tout cela est peut-être trop beau, trop constructif, trop digne de l'être humain pour la campagne d'une certaine droite dont le ton, trouvent certains, ne cesse de se dégrader. Alors, quoi de plus commode que de faire peur ? Et pour cela, quoi de plus simple que de brosser des socialistes un protrait effrayant ? Benoît Hamon rappelle quelques déclarations de la droite depuis quelque temps et montre qu'elles ont pour but, et en tout cas pour résultat de pratiquer ce genre de travail de l'opinion. Quant à la méthode utilisée, elle relève d'un certain "registre de vocabulaire et de comparaison". En effet, nous avons quant à nous la conviction que le glissement d'un mot à un autre, ou parfois pour un même mot le glissement de l'un de ses sens à un autre, ou d'une association d'idées à une autre à partir de ce mot, toutes ces choses-là font partie de la pratique par laquelle le Pouvoir nous "travaille" depuis cinq ans, et bien entendu tout particulièrement dans la période actuelle. Voir site du parti socialiste, 05 03 2012. Lien : JOUER DES MOTS FAIRE PEUR.

 

argent-roi,banque centrale,bilan immigration,croissance europe,différence droite gauche,droite européenne,droits des patients,étrangers,jospin,loi du 4 mars 2002,municipalités,pacte de croissance,peur comme argument,rêve,santé,viande

 

    Dans tout ce qui précède, on peut constater de véritables différences entre des comportements de gauche, et ceux d'une certaine droite. Différences dans les mots, mais aussi dans les ambitions, dans la clarté républicaine et le respect de la parole, y compris la sienne propre. A gauche, on n'a pas seulement du rêve : on a aussi la saine habitude de lever les yeux à hauteur humaine, ce qui est très très au-dessus de l'altitude à laquelle nous invite l'Argent-roi. Par bien des signes, la gauche, les socialistes, François Hollande et ses soutiens nous invitent à prendre part à tout un ensemble de comportements qui résistent à la catastrophe en cours.  

argent-roi,banque centrale,bilan immigration,croissance europe,différence droite gauche,droite européenne,droits des patients,étrangers,jospin,loi du 4 mars 2002,municipalités,pacte de croissance,peur comme argument,rêve,santé,viande 

    La fin d'un monde fou s'annonce. Pour l'instant ce n'est qu'un espoir, mais il relève désormais des réalités envisageables, de la démocratie, et du combat de chaque jour.

.

25/01/2012

Ambiance et volonté politique : la France défigurée !

.

      1.  Lorsqu'il faut se méfier des propos que l'on tient, lorsqu'il importe absolument d'éviter toute espèce de plaisanterie parce que, voyez-vous, il pourrait se faire un jour ou l'autre qu'un haut personnage de l'Etat se trouve physiqument à portée du son de votre voix, lorsque l'on se trouve dans un pays d'une telle qualité que vous ne pouvez pas faire prévaloir, faire entendre votre version contre celle de l'employeur qui vous licencie, ou du haut personnage qui vous accuse, alors ce jour-là il faut vous mettre à respecter l'Etat en toutes circonstances, et il faut vous mettre aussi à vous méfier de vos propres paroles. C'est ce qu'avait appris à ses dépens une personne employée dans un magasin où se présenta un jour un personnage de l'Etat. Lire la présentation de l'affaire par Anthony Cerveaux, in  Rue89, 30 05 2011. Lien :  AUTORITé.

    2. La célèbre "bavure de Montfermeil" fait encore parler d'elle. Triste bavure, qui cependant ne reflète ni l'état de la police dans son ensemble, ni la réalité de notre pays tout entier. Mais l'on peut dire, tout de même, "bonjour l'ambiance !" quand on considère de tels faits. Les dernières informations sur le sujet sont à lire dans Rue89, 24 01 2012. Lien : BAVURE.

    3. "Les étrangers ? Dehors". Et la suite de l'article décrit "cinq ans d'offensives" à l'encontre de l'immigration, et de "chasse aux étrangers en situation irrégulière. Et régulière" (c'est nous qui soulignons ). Ministres, lois, discours, mesures, chiffres : tout concourt à former ce fond de décor devant lequel se déroule la tragédie humaine en cinq actes, ou plus exactement en cinq ans, avec ses scènes de désespoir : une tragédie écrite, mise en scène et animée par une véritable volonté politique avec sa logique, sa continuité... Tout cela au mépris, dans de trop nombreux cas, des lois, de la Constitution, de la justice et des décisions prises par les juges, au mépris de la Convention internationale des droits de l'enfant (signée et ratifiée par la France)... On trouvera un joli (!) raccourci de la tragédie, __un raccourci un peu long, mais à qui la faute ?__ sous la plume de Cordélia Bonal et Marie Piquemal, in Libération, 24 01 2012. Et cette fois nous ne dirons pas "Bonjour l'ambiance", mais bonjour la volonté politique délibérée, revendiquée, assumée avec insistance et persistance ! Lien : TRAGIQUE CHASSE AUX éTRANGERS

    4. Pour les deux années qui viennent de s'écouler, la Cimade a dressé un bilan des actes du Pouvoir ! Cela s'intitule "Etat des lieux 2012" et l'on y trouve l'ensemble d'une politique, et ses effets ; ainsi que l'écart qui sépare les façons qu'a le Pouvoir de présenter les choses, d'une part, et la réalité humaine telle que nous la présente la Cimade. Le document est long, très riche en chiffres et faits précis. On pourra lire d'abord la présentation qu'en fait la Cimade elle-même, dans une page qui contient des liens vers le document intégral, ainsi que vers le dossier de presse ou encore vers une synthèse. Site de la Cimade, 24 01 2012. Lien : CIMADE éTAT DES LIEUX 2012.

    Certes, la visite d'une personne dans un magasin ou la bavure policière de Monfermeil ne constituent pas l'histoire de la France. Cependant, l'ambiance qui règne n'est pas sans une certaine parenté spirituelle (ah ! nous les aimons, ces racines chrétiennes de notre beau pays !) avec la volonté politique si extrême, si xénophobe, mise en oeuvre de façon délibérée et organisée par le Pouvoir. Oui, la France victime d'un pareil état d'esprit à différents niveaux est bel et bien défigurée dans la mesure où nous ne reconnaissons pas son visage ! 

La France n'étant pas une dictature,

il importe, et il convient de considérer

et examiner librement ce qui précède.