Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2014

Les grillages, est-ce (moralement) beau ?

.

        Nous avons appris récemment que des bancs avaient été entourés de grillages pour que les personnes non désirées ne puissent pas s'y asseoir. Drôle de spectacle, image d'une sorte de science-fiction ou vision catastrophique de la non-humanité qui nous attend ? Les individus non désirés étaient-ils des personnes privées du droit élémentaire au logement ? Ou bien des personnes d'aspect, voire de comportement désagréable pour le voisinage ? Ou les deux ? Toujours est-il que la mairie trouvait utile d'éloigner des personnes humaines en plantant ce décor à mourir soit de rire, soit d'horreur. 

 

 

bancs grillagés,bd angoulême grillages,cages d'exclusion angoulême,chasse aux sdf,division de la société,éloigner les personnes,exclure,exclusion,festival d'angoulême grillages,grillages,haine de l'autre,idées racistes

 

 

        A. On entendit alors s'élever la voix de ceux qui étaient pour, et de ceux qui étaient contre, et de ceux qui étaient le FN car le débat était engagé ! Du reste, il y avait matière à débat puisque de nombreuses pistes avaient été évoquées ou envisagées dans le but d'éloigner des personnes non désirées. Voir le journal Charente Libre, 24 12 2014. Lien : exclure les humains.

 

        B. Grande est dès lors l'aventure du débat enflammé et plus ou moins fraternel. Les commerçants ont leur avis, tandis que l'association "Les morts de la rue" a le sien ; mais les autorités de la ville peuvent prendre quant à elles une décision dans un sens, puis une autre, dans un autre sens, provisoire et par souci de "sécurité"... C'est le journal Le Monde qui se faisait l'écho de tous ces avis et de ces démarches. Voir Le Monde, 25-26 12 2014. Lien : LES GRILLAGES SE SENTENT MAL.

 

        C. A la même date, on vit fleurir dans la presse l'indignation contre les grillages de protection placés autour des bancs. Des artistes notoirement impliqués dans l'existence du festival de la BD (Angoulême) tonnaient contre les choses si surprenantes et choquantes qu'on venait de placer au beau milieu du paysage urbain ! Et de leur côté, les autorités municipales semblaient elles aussi avoir beaucoup à dire, et apportaient dans le débat les nuances de leur respect pour les habitants, les commerçants... La qualité de raisonnement et de sensibilité n'est peut-être pas tout à fait la même chez les uns et chez les autres, comme on pourra essayer de l'observer au passage. Pour cela, voir de nouveau Charente Libre, mais cette fois en date du 25 12 2014. Lien : LES CAGES DE L'EXCLUSION à ANGOULÊME.

 

        D. La "chasse aux SDF" est une pratique plus vaste que celle qui affecte quelques bancs de la bonne ville charentaise. Ce qui se passe, c'est que le nombre des malheureux a beaucoup augmenté ces dernières années en France et ailleurs. Lire Léo MOUREN et Maud LESCOFFIT in Libération, 26 12 2014. Lien : EXCLURE LES EXCLUS ET LES AUTRES.  

 

 

bancs grillagés,bd angoulême grillages,cages d'exclusion angoulême,chasse aux sdf,division de la société,éloigner les personnes,exclure,exclusion,festival d'angoulême grillages,grillages,haine de l'autre,idées racistes

 

 

        Les uns ont raison, les autres n'ont pas tort, mais il se trouve que les uns et les autres n'ont pas les mêmes besoins, ni donc les mêmes désirs. L'exclusion n'est pas le bon remède. Ni contre les SDF, ni contre les commerçants, ni contre les riverains, ni contre les adversaires politiques. Du moins, c'est comme ça ici, en France, pays de droit, de démocratie : liberté, égalité, fraternité. Pas de place pour la haine de l'Autre, quel qu'il soit. Pas de place pour les idées racistes et les divisions de la société. France résiste !

.

21/12/2014

Sommes-nous une bande de sauvages ?

.

        Sommes-nous devenus une bande de sauvages ?

       

        Oui, pensent certains avec de bonnes raisons (voir ci-dessous  § A).

        Non, si l'on prend en considération la complexité réelle des choses, des gens, des situations (toujours § A).

        Non encore et pour une merveilleuse raison : nous ne sommes pas devenus des sauvages et cela apparaît clairement si l'on prend la peine de regarder tout ce qui se fait de bien, d'aimant, de solidaire, de fraternel en France, alors même que les conditions sont parfois délicates ( § B).

 

Anmazzr1011.gif

 

 

        Au fait, est-il toujours facile de se montrer solidaire ? L'amour des autres n'est-il pas un trésor bourré de pièges, ou encore un exercice périlleux et qui requiert une bonne dose de sagesse, de formation, enfin d'expérience (§ 3) ?

 

        La conquête des cerveaux et des cœurs par la haine de l'autre, notamment s'il est pauvre, ou différent, ou étranger, a parfois revêtu en France une dimension politique. Mais les instincts les plus bas peuvent aussi s'infiltrer en nous discrètement, sous l'influence de l'ambiance générale, des idées admises et qui font leur petit bonhomme de chemin. Les idées les plus nocives peuvent même, tout simplement, jaillir en nous, et, prenons la peine de le préciser : en n'importe lequel d'entre nous, au gré d'un moment d'exaspération, ou d'une idée fausse, ou d'une peur, une phobie mauvaise conseillère. On ne naît pas fraternel : on le devient chaque jour. La haine de ce qui est "autre" se présente souvent à nous comme l'attitude la plus facile. Mais tout se joue dans le concret des gestes, des mots et des engagements. Ainsi :

 

 

        A. Dans une cage d'escalier, une affiche (une affiche anti-solidarité) a promis des choses très méchantes à tout locataire de l'immeuble qui se montrerait capable d'ouvrir la copropriété à tels ou tels individus indésirables... La solidarité et la fraternité semblaient être devenues des fautes ! Le contenu du texte rédigé sur cette affiche vaut la peine d'être connu (lien ci-dessous), MAIS :

 

        La situation  dans le quartier, cependant, n'était pas telle qu'on aurait pu ouvrir les portes sans la moindre prudence, si bien que le côté odieux des menaces affichées doit être reçu avec un certain recul, ce qui n'excuse pas (bien entendu) le caractère scandaleux du ton et des mesures envisagées. 

        Le pour, le contre, le côté odieux et le versant prudence, vous trouverez toutes précisions en lisant l'article (et certains commentaires sur l'article) de Nathalie Perrier, Le Parisien, 19 12 2014. Lien : cage d'escalier fraternité interdite

 

        B. Autre cage d'escalier, autre problème. Cette fois, c'était une famille établie dans l'immeuble qui se trouvait visée par des déclarations (écrites) désobligeantes, insultantes. La famille souffrait. Mais à l'approche de Noël 2013 (il y a un an), la situation a changé du tout au tout, et pour le mieux. Non, ce n'était pas un miracle. Mais voyons donc cette belle aventure humaine sur le site de : ATD Quart Monde, 18 12 2014. Lien : cage d'escalier insultes effacées fraternité.

 

        C. Il a œuvré pendant des années au service des plus pauvres, des exclus. Il sait, d'expérience, qu'il n'est pas toujours simple, ni aisé de se montrer solidaire, d'aimer, d'aider... Son nom est Pascal Lallement, il a été pendant longtemps "volontaire permanent d'ATD Quart Monde. Il a écrit le livre intitulé : "Aimer l'homme là où il est le plus difficile à rencontrer". Il dévoile pour nous les grandes réalité qu'il faut connaître pour s'engager sur le chemin de l'amour solidaire... Voir le site de Éditions Quart Monde. Lien : Gravir les marches de l'amour solidarité.

 

 

Anmazzr1019.gif

 

        Alors, sommes-nous devenus des sauvages ?

        La Bête immonde rôde à la fois autour de nous et en chacun de nous. Il arrive que l'océan des ténèbres ne s'éclaire qu'à la faveur d'une unique petite lampe d'espoir et de résistance, et que le monde soit ainsi sauvé. Il arrive que la force bestiale soit vaincue par l'esprit du poète et l'amour du sage. Oui, cela est déjà arrivé. Œuvrons pour que, cette fois, nous ne soyons pas obligés d'en passer d'abord par le pire !

 

 

 

15/12/2014

Poutine : Chine, Russie, Europe. Et demain ?

.

        Nous vivons au jour le jour les événements qui constituent sans doute une évolution historique à moyen terme de la carte du monde. Prenons donc un peu de recul par rapport aux nouvelles qui concernent la Russie, l'Ukraine, et l'Europe, ainsi que le président Hollande dans ce contexte.

 

 

chine et russie,chine europe,domination occidentale,europe des nations indépendantes,europe et poutine,intentions de moscou,ukraine,vnoukovo hollande poutine

 

 

        A.  L'actualité immédiate, c'est la conversation qu'ont eue Vladimir Poutine et François Hollande vendredi à l'aéroport Vnoukovo de Moscou. L'avenir nous dira, peut-être dès ce mardi neuf décembre 2014, si Poutine s'assagit, ou s'il persiste et signe, ou encore s'il se contente de gagner du temps comme à son habitude. Pendant que ses troupes font mouvement ! Mais on a eu le plaisir de voir notre président se démener, menacer aussi si l'on fait quelques déductions de ses propos, et se montrer en tout cas capable de parler, de créer ou maintenir des liens dans le monde ! Fermeté et habileté de la France apparaissent dans Le Parisien, 06 12 2014. Lien : Poutine Hollande Vnoukovo.

 

        BOn ne peut pas en rester là. Il faut essayer de savoir quelles sont les intentions de Moscou à l'égard de l'Europe. C'est pourquoi il est indispensable de prendre en compte les dégâts que ces deux immenses forces économiques pourraient, si elles en décidaient ainsi, se causer l'une à l'autre. Politique énergétique, partage de la science, rôle éventuel de la Chine pour remplacer l'Europe auprès de la Russie : sur toutes ces questions on lira les propos de Nicolas Mazzucchi recueillis par Morgan Bourven in Atlantico 03-04 03 2014. Lien : Russie Europe dégâts solidaires

 

        C. Il nous semble en tout cas que l'avenir ne se joue pas seulement entre l'Europe et monsieur Poutine. Si nous avions affaire à la seule Russie, les choses seraient encore relativement simples, on n'ose pas dire faciles mais presque. Si par contre Chine et Russie s'entendent ne serait-ce que pendant quelques années, elles peuvent mettre sérieusement à mal la domination occidentale sur les affaires du monde. Ce serait pour ces deux immenses pays le premier acte de la nouvelle ère historique, sachant que l'acte suivant consacrerait leur amitié ou verrait au contraire la rivalité s'installer.

        Mais nous n'y sommes pas encore. Voyons plutôt comment la Chine est actuellement en pleine lune de miel avec l'Europe, au moment même où Vladimir prend des allures guerrières inamicales.

        Par ailleurs, si nous voulons continuer de prendre du recul par rapport au court terme,  sachons apprécier le fait que les postures actuelles de la Chine et de Moscou ne sont pas entièrement nouvelles : la Chine impériale a eu depuis des siècles le don de rayonner, voire de s'agrandir en faisant preuve d'une forme particulière d'intelligence. La Russie impériale de son côté a toujours eu une prédilection pour d'autres types de comportement dans la conduite des affaires internationales... Dans un cas comme dans l'autre, on peut supposer sans trop de risques qu'une grande et profonde continuité est encore à l’œuvre derrière les petits événements de l'actualité immédiate, ces arbres qui nous cachent la forêt.

 

        Pour la continuité dans la Russie éternelle, et particulièrement de Staline à Poutine (mais pas seulement), on lira l'article infiniment précieux de Daniel Vernet : "Joseph Staline, plus russe que rouge", in Le Monde (papier) du vendredi 28 novembre 2014, section "Éclairages", page 16.

 

        Pour la continuité dans la Chine et ses façons de conquérir, mais aussi pour le visage de la Chine aujourd'hui, on lira Christian Makarian in L'Express, 17 04 2014. Lien : EUROPE CHINE RUSSIE.

 

 

chine et russie,chine europe,domination occidentale,europe des nations indépendantes,europe et poutine,intentions de moscou,ukraine,vnoukovo hollande poutine

 

 

        D. Enfin, le lecteur patient pourra lire ou relire le message de ce blog en date du 27 04 2014 intitulé : "POUTINE RÊVE LE MONDE ET L'EUROPE", ou encore écrire dans l'onglet de recherche (tout en haut de la colonne de gauche ci-contre) les trois mots : Chine Europe Poutine, et retrouver ainsi des informations concernant :

le Front national,

Poutine,

des amis de Poutine en France,

les gestes amicaux de monsieur Juppé en Russie,

le Mistral,

le parti nationaliste de Poutine et l'UMP d'après les propos tenus, à une certaine époque, par monsieur Juppé,

l'avenir d'une Europe des nations indépendantes (voire nationalistes !) formant avec la Russie un vaste ensemble a priori fort sympathique,

et la grande entité eurasienne de la Sibérie orientale à l'Europe occidentale, voire de Brest à Vladivostok

 

 

chine et russie,chine europe,domination occidentale,europe des nations indépendantes,europe et poutine,intentions de moscou,ukraine,vnoukovo hollande poutine

 

 

       En effet, le monde est appelé à changer. Les démocraties ne sont pas particulièrement aptes à survivre face aux régimes autoritaires. La Russie de Poutine, la Chine d'aujourd'hui, le Front national de demain moins proche de Marine que de Marion et de Jean-Marie, toutes ces forces peuvent nous préparer une carte économique, politique et militaire du monde terriblement modifiée, mais fille à bien des égards du passé, hélas !

        L'enjeu n'est pas de savoir si changement il y aura, mais si le changement se fera par la guerre ou par la construction de la paix dans la fraternité. Ne serait-ce que pour sauver la vie de l'homme sur la planète, l'un de ces deux choix est inévitablement le seul envisageable.

        Notre président n'a sans doute pas beaucoup de choses à se reprocher en ce qui concerne ces enjeux. Nous pouvons même rêver, nous aussi, que Vladimir se prenne au jeu, reçoive favorablement le message ferme de François Hollande, saisisse la main tendue, et continue d’œuvrer pour unir, magnifier et élever son pays en travaillant précisément, avec d'autres, à la construction de la paix et de la fraternité.

        Si l'on pense à la continuité si magistralement décrite par Daniel Vernet (ci-dessus, D.), on peut craindre le pire pour l'Ukraine ! Et pour le reste du monde... 

 

        E. Il convient de reprendre ce message pour renvoyer le lecteur à l'émission "3D" de Stéphane Paoli sur France Inter, 14 12 2014, avec Jean-Luc Domenach, Claude Meyer, Frédérick Douzet : Chine, Russie, l'évolution en cours et à venir du paysage mondial. Une pièce d'anthologie de la radio. Bonne écoute. Lien : Chine Russie monde

.

01/12/2014

Les immigrés stigmatisés abusivement

.

        A. Les immigrés sont-ils grassement enrichis, à nos dépens, en mobilisant à leur profit des prestations sociales qui, du coup, nous font défaut ? Nous ravissent-ils donc nos prestations sociales, les nôtres ? La réponse n'est pas donnée par l'auteur de ce blog mais par Dominique Seux. Émission "l’Édito éco" sur France Inter 24 11 2014. Lien : Immigrés prestations sociales.

 

        B. Les immigrés envahissent-ils la France par vagues annuelles d'une ampleur folle ? Posent-ils à notre pays des problèmes d'autant plus pénibles qu'ils viendraient de contrées de plus en plus lointaines, géographiquement et culturellement, au point qu'ils exerceraient sur notre identité une pression de plus en plus insurmontable ? Sont-ils insuffisamment capables de se montrer chez nous intelligents et utiles ? Si l'on doute de la réponse, ou si l'on pense que les étrangers sont coupables de tout cela, on lira avec profit Samuel Laurent, in Le Monde, 28 11 20114. Lien : Les immigrés sont-ils un fardeau ou pas

 

        C. L'immigré est-il coupable de nos problèmes sociaux et économiques actuels ? Faut-il le critiquer, le rejeter, le désigner, le dénoncer ? Le fait de porter sur lui un regard systématiquement défavorable nous permettra-t-il de retrouver l'espoir, l'emploi, la prospérité ? La réponse est : NON ! Et l'on pourra à ce sujet signer en prenant connaissance d'un manifeste de la CIMADE, citée par Mediapart, 30 11 2014. Lien : ÉTRANGER VALEUR AJOUTÉE CIMADE.

 

        La Bête se nourrit et grandit parmi nous, en nous, grâce à nos peurs, grâce aussi à nos petits accommodements avec la vérité. A nous de réagir ! Merci à ceux qui, dans la presse ou dans la vie de tous les jours, par des associations et des engagements, en paroles et en actes, traitent l'étranger ou l'immigré comme une personne humaine. C'est ainsi, et pas autrement, que nous pourrons être nous-mêmes des personnes humaines, et ne pas disparaître dans le ventre immonde de la Bête haineuse.