Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2014

Les grillages, est-ce (moralement) beau ?

.

        Nous avons appris récemment que des bancs avaient été entourés de grillages pour que les personnes non désirées ne puissent pas s'y asseoir. Drôle de spectacle, image d'une sorte de science-fiction ou vision catastrophique de la non-humanité qui nous attend ? Les individus non désirés étaient-ils des personnes privées du droit élémentaire au logement ? Ou bien des personnes d'aspect, voire de comportement désagréable pour le voisinage ? Ou les deux ? Toujours est-il que la mairie trouvait utile d'éloigner des personnes humaines en plantant ce décor à mourir soit de rire, soit d'horreur. 

 

 

bancs grillagés,bd angoulême grillages,cages d'exclusion angoulême,chasse aux sdf,division de la société,éloigner les personnes,exclure,exclusion,festival d'angoulême grillages,grillages,haine de l'autre,idées racistes

 

 

        A. On entendit alors s'élever la voix de ceux qui étaient pour, et de ceux qui étaient contre, et de ceux qui étaient le FN car le débat était engagé ! Du reste, il y avait matière à débat puisque de nombreuses pistes avaient été évoquées ou envisagées dans le but d'éloigner des personnes non désirées. Voir le journal Charente Libre, 24 12 2014. Lien : exclure les humains.

 

        B. Grande est dès lors l'aventure du débat enflammé et plus ou moins fraternel. Les commerçants ont leur avis, tandis que l'association "Les morts de la rue" a le sien ; mais les autorités de la ville peuvent prendre quant à elles une décision dans un sens, puis une autre, dans un autre sens, provisoire et par souci de "sécurité"... C'est le journal Le Monde qui se faisait l'écho de tous ces avis et de ces démarches. Voir Le Monde, 25-26 12 2014. Lien : LES GRILLAGES SE SENTENT MAL.

 

        C. A la même date, on vit fleurir dans la presse l'indignation contre les grillages de protection placés autour des bancs. Des artistes notoirement impliqués dans l'existence du festival de la BD (Angoulême) tonnaient contre les choses si surprenantes et choquantes qu'on venait de placer au beau milieu du paysage urbain ! Et de leur côté, les autorités municipales semblaient elles aussi avoir beaucoup à dire, et apportaient dans le débat les nuances de leur respect pour les habitants, les commerçants... La qualité de raisonnement et de sensibilité n'est peut-être pas tout à fait la même chez les uns et chez les autres, comme on pourra essayer de l'observer au passage. Pour cela, voir de nouveau Charente Libre, mais cette fois en date du 25 12 2014. Lien : LES CAGES DE L'EXCLUSION à ANGOULÊME.

 

        D. La "chasse aux SDF" est une pratique plus vaste que celle qui affecte quelques bancs de la bonne ville charentaise. Ce qui se passe, c'est que le nombre des malheureux a beaucoup augmenté ces dernières années en France et ailleurs. Lire Léo MOUREN et Maud LESCOFFIT in Libération, 26 12 2014. Lien : EXCLURE LES EXCLUS ET LES AUTRES.  

 

 

bancs grillagés,bd angoulême grillages,cages d'exclusion angoulême,chasse aux sdf,division de la société,éloigner les personnes,exclure,exclusion,festival d'angoulême grillages,grillages,haine de l'autre,idées racistes

 

 

        Les uns ont raison, les autres n'ont pas tort, mais il se trouve que les uns et les autres n'ont pas les mêmes besoins, ni donc les mêmes désirs. L'exclusion n'est pas le bon remède. Ni contre les SDF, ni contre les commerçants, ni contre les riverains, ni contre les adversaires politiques. Du moins, c'est comme ça ici, en France, pays de droit, de démocratie : liberté, égalité, fraternité. Pas de place pour la haine de l'Autre, quel qu'il soit. Pas de place pour les idées racistes et les divisions de la société. France résiste !

.

Les commentaires sont fermés.