Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2014

Notre langage nous engage

.

    A. Notre langage nous engage lorsque nous l'utilisons pour éveiller dans les cœurs la passion de la haine raciale. Et c'est pourquoi la justice passe, et condamne la phrase monstrueuse qui fut produite au sujet de madame Christiane Taubira. Voir Le Monde, 30 10 2014. Lien : PHRASE RACISTE ODIEUSE.

 

B. Notre langage nous engage lorsque nous l'utilisons pour éveiller dans les cœurs l'admiration de la beauté, la tendresse pour les êtres, aussi bien les choses que les personnes, au point que nous vivons un profond bonheur, un bonheur si intense qu'il nous amène à devenir plus vrais, plus simples et sincères, et à nous conduire avec bonté. Tout ce travail, si l'on peut dire, est réalisé discrètement en nous par la poésie : celle que nous créons, celle que nous lisons ou entendons, celle aussi que nous fréquentons sans même y prendre garde lorsque nous contemplons avec ravissement  la vie, l'être, le beau et le bien, qui sont, disent quelques métaphysiciens, inséparables... Rédiger des poèmes, changer le réel et l'élever sur les ailes du langage, c'est déjà faire acte de résistance. Rédiger une biographie du poète Louis Aragon, la mettre à la portée des lecteurs en ligne, c'est aussi un acte de pure résistance. Notre langage, en effet, non seulement nous engage vis-à-vis des autres, publiquement, mais encore il nous engage, nous invite et nous entraîne sur des chemins qui feront de nous soit des haineux, soit des résistants... Voir le site  Éternels Éclairs. Lien : poète Louis Aragon.

    C'est ainsi, et pas autrement, que les poètes et les haineux s'affrontent à mots mouchetés. Mais en réalité les mots sont capables de vie et de mort, il en est parmi eux qui sont des offenses à la civilisation, d'autres par contre la servent et lui font honneur. France résiste !

.

 

 

Les commentaires sont fermés.