Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2013

Signes ostentatoires de racisme systémique

.

        On aurait pu croire à une insulte isolée, sorte de manifestation individuelle de dérive intellectuelle. Mais ce n'est plus une insulte, c'est un changement climatique complet qui est en train d'affecter la France bien au-delà de telle ou telle injure proférée par telle ou telle personne à l'encontre de Madame la garde des Sceaux, à légard de sa personne, de son aspect physique, et de millions d'autres personnes !

        Nous nous contenterons de donner ici trois directions de lecture sur le sujet avant de tirer une ou deux conclusions en l'état actuel de cette affaire, qui n'est pas celle de madame Taubira --elle est du reste la première à en convenir--, car elle relève d'une toute autre dimension : notre dignité et notre avenir. 

 

 

        A.   Après les insultes racistes dont elle a fait l'objet, Christiane Taubira met les choses à leur juste place. Ce qui est en jeu, ce n'est pas tellement elle-même, mais notre pays : "le sujet n'est pas ma personne". L'enjeu, ce sont "des millions de personnes" et il s'agit d'un problème qui est celui de "pathologies profondes", et d'un lent "glissement de terrain". Le FN, quant à lui, n'est pas épargné par la garde des Sceaux. A lire de toute urgence in Le Point, 06 11 2013. Lien : Madame Taubira réplique.

 

        B.  Il n'est pas indifférent de connaître les réactions qui se sont exprimées en haut lieu : Premier ministre, Président de la République,  mais aussi la romancière Leonora Miano, laquelle aurait souhaité que la réplique soit immédiate, forte, allant jusqu'à des poursuites contre les coupables d'injures raciales. Réaction, également, de la part du chef de file des députés UMP, qui se déclare indigné par les propos racistes, et enfin de la part du vice-président du Front national : à l'entendre, on pourrait croire que le problème est finalement moins grave que tout ça... Libération, 06 11 2013. Lien : Taubira insultée réactions de personnalités

 

        C.  En fait de gravité des choses, l'UMP s'est surpassée. Elle a refusé de s'associer au soutien apporté publiquement à madame Taubira dans le cadre de l'Assemblée Nationale ! Tandis que les députés, les autres, se levaient, ces éléments de droite ou de droite droitisée du monde politique qui nous représente sont restés assis, assis et "de marbre"!  Voir Le Point 06 11 2013. Lien : Taubira insultée UMP reste assise

 

        Ainsi, non seulement la maladie raciste fait rage, mord, infecte et se déploie sans honte ni vergogne, mais encore faut-il que l'organisme lui-même, pourtant atteint par la pathologie folle et furieuse, ne se défende pas unanimement et illustre une fois encore ce "glissement" opéré déjà trop longtemps vers des modes de pensée et des idéologies abjects, riches en fruits violents et indignes. La catastrophe de la France est en vue, c'est pour demain matin ou en tout cas pour un matin qui se dirige vers nous à grande allure ! La France s'enfonce dans un racisme systémique, un racisme capable d'infecter le pays du haut en bas, de la politique à la population même enfantine ! Les réactions de résistance sont belles. Mais nous habitons désormais une France où l'on constate, hélas, l'émergence des signes ostentatoires de racisme systémique. On a la religion qu'on peut, après tout... 

Les commentaires sont fermés.