Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2013

La France en danger de violence systémique ?

 

agressions physiques,extrême droite,facebook propos extrêmes,fn dédiabolisation,menaces verbales,violences,violence seconde nature

.

        La violence est-elle en France un nouvel art de vivre ? Est-elle devenue, pour nombre d'entre nous, une sorte d'habitude, de seconde nature ? Va-t-elle tenir lieu aussi de mode de gouvernement, ou de régime politique ? Une sorte d'envahissement, par la violence, de nos personnes, de nos réflexes, et de notre vie nationale, institutionnelle ? Sera-t-elle bientôt globale, organisée, systémique ?

 

 

agressions physiques,extrême droite,facebook propos extrêmes,fn dédiabolisation,menaces verbales,violences,violence seconde nature

 

 

LA VIOLENCE INONDE LES COEURS 

 

        La violence, on la trouve dans la vie quotidienne, sur la route, à l'école, dans des quartiers particulièrement difficiles, en ville, dans les commerces, et ce ne sont là que quelques exemples. Pourtant, cette violence n'est qu'une partie, elle n'est que le moteur de l'acte de violence le plus grave qui, lui, reste à venir. Elle est l'énergie de chacun et des foules, une énergie malfaisante, déjà disponible, déjà à fleur de peau. Nous n'en prendrons ici qu'un exemple, tout récent.

 

        1.  Des faits de nature violente se sont produits à Vénissieux. Ils montrent que la violence s'est infiltrée dans le tissu même de notre vie quotidienne, de nos comportements, de nos habitudes. La sagesse qu'on associe à un âge avancé a disparu, de même que le respect des règles de vie commune, ou encore les réflexes de la plus élémentaire prudence pour soi et pour les autres. Et la violence en tant qu'émotion est là, prête à surgir et à tenir lieu de rapports humains ou de langage. Voir Le Monde, 27 10 2013. Lien : VIOLENCE SECONDE NATURE.

 

 

 

agressions physiques,extrême droite,facebook propos extrêmes,fn dédiabolisation,menaces verbales,violences,violence seconde nature

 

 

 

LA VIOLENCE PREND LA PLACE DE L'INTELLIGENCE

 

        Mais la violence, on la trouve également dans les propos qui lui donnent une direction, une cible, une sorte de feuille de route. On la retrouve dans les propos racistes, homophobes, islamophobes, pour ne citer que ceux-là. Et c'est ainsi que la violence peut se traduire en actes, des actes qui ont partie liée avec des paroles, des propos, voire une idéologie.  En voici quelques exemples.

 

        2.  "Au sein de la société française, la tolérance recule" : cela pose un gros problème, évidemment, en matière de "vivre-ensemble" ! Cette constatation décourageante s'appuie, fort malheureusement, sur des enqûêtes et sur des chiffres parfaitement officiels. Voir le site de la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme (CNCDH), 21 03 2013. Lien : INTOLéRANCE VIOLENCE EN FRANCE.

 

        3.  L'UNEF vient de diffuser un communiqué à la suite de deux agressions physiques et verbales contre des militantes de ses propres rangs. Le syndicat étudiant y voit l'expression d'une extrême droite dont elle dénonce avec vigueur les méthodes, jugées dangereuses même pour la démocratie. Le lien est sous-jacent entre les idées, ou les propos d'une part, et ces actes d'autre part. Le communiqué est à lire dans l'Humanité, 25 20 2013. Lien : EXTRÊME DROITE VIOLENCE UNEF.

 

        4.  Une revue promet la mort aux gauchistes. Le blog d'Abel Mestre et Caroline Monnot (du Monde) s'en indigne et donne quelques renseignements sur l'"Action Française Universitaire" (AFU), ainsi que sur le "rédacteur perspicace" Rodolphe Crevelle, ou encore sur la revue d'extrême droite "Le Lys Noir", sans oublier l'"Arsenal". La véritable Action française, elle, il ne faut pas la confondre avec le sigle si proche voisin de l'AFU ! Et notre lecteur découvrira avec émotion dans le même article (lien ci-dessous) des extraits du programme affiché, apparemment, par le Lys Noir. Cela vaut le détour. Peu de tendresse, peu d'aménité, peu de douceur dans ces expressions de la sensibilité (?) d'extrême droite contre laquelle s'insurge Droites extrêmes, un blog du Monde, 23 10 2013. Lien : AFU MENACES VIOLENTES.

 

        5.  La journaliste a relevé des exemples précis, trouvés sur Facebook. Pour elle, ce sont des propos qui contredisent la "stratégie de dédiabolisation" de Marine Le Pen pour le FN. Ce sont des propos qui émanent, pourtant, de personnalités qui se présentent à des élections pour représenter le FN, ou qui croyaient pouvoir le faire, car le FN  réagit sévèrement ! Ce sont des propos homophobes, ou racistes, ou islamophobes par exemple. Et ils relèvent de poursuites judiciaires, ainsi que de lourdes peines dont on pourrait penser qu'elles soulignent la gravité de ce qui est en cause. On peut savoir gré au FN de condamner de tels propos. On peut cependant remarquer qu'ils sont tenus par des personnages politiques qui ont commencé par revendiquer leur appartenance au FN. Un parti aussi innocent que le FN (d'après ses propres dires) aurait-il accouché d'un si grand nombre d'enfants portés à des propos extrêmes ? A des propos violents ? A des propos extrêmement violents ? Lire Laura Fernandez Rodriguez in Libération, 25 10 2013. Lien : VIOLENCE EXTRÊME FACEBOOK.

 

 

 

agressions physiques,extrême droite,facebook propos extrêmes,fn dédiabolisation,menaces verbales,violences,violence seconde nature

 

 

 

LES DEUX CAUSES QUI FONT EXISTER LA FLEUR

 

        Pour qu'une fleur existe, il faut qu'elle reçoive l'énergie de l'eau, du soleil de l'air et de la terre. Cela, c'est la première cause de son existence. Mais pour qu'elle soit telle fleur, et non pas n'importe quelle autre fleur, pour qu'elle existe elle-même en particulier et réellement, il faut aussi qu'elle soit définie par sa propre nature, qui lui indique comment elle va croître, se développer, se caractériser. Cela, c'est la deuxième cause, celle qui fait l'essence même du phénomène fleur.

 

 

 

agressions physiques,extrême droite,facebook propos extrêmes,fn dédiabolisation,menaces verbales,violences,violence seconde nature

 

 

LES DEUX CAUSES QUI FONT EXISTER L'IMMONDE

 

        Pour que la violence d'une société existe, il faut qu'elle reçoive la violence des individus, leur souffrance, leurs colères, leurs habitudes de violence comme d'une seconde nature. Mais il faut aussi que cette violence soit captée, dirigée, ordonnée et déninie par des idées, des mots, des raisons d'avoir peur ou de haïr. L'idéologie, les propos ont ici le rôle incomparable qui consiste à transformer une force existante en un système organisé dirigé contre les ennemis qu'il a lui-même désignés.

 

 

 

agressions physiques,extrême droite,facebook propos extrêmes,fn dédiabolisation,menaces verbales,violences,violence seconde nature

 

 

CONCLUSION

 

        Comme nous venons de le voir, la violence en France est présente de manière intime et cependant largement répandue, presque populaire !

        Et la violence en France est également un assaut généralisé de propos, d'insultes, de décomplexion et de relents idéologiques de la pire espèce.

        Un parti qui proclame à tout vent qu'il n'est pas d'extrême droite parade sur le devant de la scène en se déclarant tout beau. Puisse-t-il dire vrai !

 

Ainsi donc :

        Apparemment, la violence instinctive est de plus en plus présente, tandis que l'orientation (ou la récupération) de cette violence presque populaire est déjà en cours sous nos yeux.

C'est bien pourquoi nous sommes sans nul doute en danger de violence systémique pour demain matin.

.

Les commentaires sont fermés.