Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2013

"Solidarité". Adolescents. Population. Ministre. Président. Association Solidarités nouvelles.

.

        De la jeunesse jusqu'aux responsables politiques, on est solidaire dans notre pays : par l'émotion, l'action, l'expression...

 

        A/  Des adolescents sauvent l'un d'entre eux, faisant preuve pour cela de promptitude, de courage et de bon sens ! A-t-on suffisamment souligné cette conduite exemplaire ? Le fil de nos pensées n'est-il pas un peu trop tourné vers toutes sortes de constatations désespérantes ? Ne devrions-nous pas apprendre, parfois, à accueillir généreusement les motifs de confiance et d'enthousiasme ? C'est dans Libération, 15 02 2013. Lien : ADO SAUVé

 

        B/  Il s'est suicidé, à Nantes, exaspéré, désespéré dans son drame du chômage. Ministre et Président se sont montrés émus, et la population a manifesté sa solidarité, s'exprimant avec dignité en présence de ce drame de notre société. Des questions graves restent posées, et c'est cette dignité populaire dans la solidarité que l'on peut remarquer dans une France qui, depuis longtemps, pouvait donner l'impression de devenir adepte de l'individualisme. Encore une observation à verser au compte des lueurs d'espoir et de confiance. Voir les faits dans Libération, 16 02 2013. Lien : Désespoir chômage.

 

        C/  L'association Solidarités nouvelles ne se contente pas de bâtir des logements : elle fait tout pour les rendre accessibles aux personnes que laisse sans défenses le niveau prohibitif des prix du logement en France. Et ce n'est pas tout : l'association aide, conseille, accompagne, elle contribue à rendre possible une véritable réinsertion sociale. Le drame du logement deviendrait-il par moments, dans ce contexte solidaire, porteur d'une espérance nouvelle ? Site de Youphil, 06 02 2013. Lien : INSERTION LOGEMENT SOLIDARITé

 

        Non, la France n'est pas au service du dieu Argent. Dans une situation extrêmement difficile, avec le poids non pas de l'Europe, mais de la droite conservatrice européenne qui freine les mesures nécessaires à grande échelle pour lutter contre le chômage, il semble que la solidarité soit un sentiment et une façon d'agir largement partagés. N'est-ce pas mieux que l'abrutissement par la haine raciste, xénophobe ? N'est-ce pas mieux que le service des plus riches par la redistribution de l'Argent à leur profit ? N'est-ce pas mieux que le fatalisme, ou l'esprit   de grogne perpétuelle ? Il reste du chemin à faire, mais on n'a pas le droit de désespérer. Les "ados", en particulier, méritent mieux de notre part !  

.

Les commentaires sont fermés.