Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2013

"Pauvreté" : gouvernement, acteurs engagés, ATD Quart Monde, Forum contre la misère

.

        A/  Des millions de personnes sont très démunies, au point que bon nombre d'entre elles renoncent à se soigner. Comment cela est-il possible ? Pourquoi ? Il s'agit de souffrances concrètes, de vies ou de survies à raison de mille euros de revenus par mois. Et, pour un étudiant, le revenu peut 'atteindre' (vers le bas, s'entend) : 320€ par mois ! C'est à tout cela que fait notamment écho l'article de Marie Piquemal, in Libération, 10 12 2012. Lien : PAUVRETé AU CONCRET.

        B/  Avec la nomination d'un gouvernement socialiste, bien des choses ont changé, et heureusement dans le bon sens, par rapport à la période précédente. C'est en tout cas ce dont témoignent des assocations et des acteurs de la lutte contre la pauvreté en France. Mais ces acteurs-là ne se contentent pas d'un "mieux" : ils souhaitent, ils exigent mieux encore ! Par fidélité au combat qui est le leur. Nombreux exemples précis dans l'article de Fanny ROUX, site de YOUPHIL, 12 12 2012. Lien : PAUVRETé GOUVERNEMENT ATTENTES.   

        C/  Les trois premiers jours de mars se tiendra, à la cité de la Villette, le "Forum contre la misère". Quels sont les objectifs, et les moyens envisagés ? On s'attend à ce que soient extrêmement utiles ces journées organisées par ATD Quart Monde "en partenariat avec la Cité des Sciences et de l'industrie". Des éclaircissement en consultant le site ATD Quart Monde France, 01 02 2013. Lien : AGIR CONTRE LA MISèRE

 

 

associations,forum contre la misère,gouvernement socialiste,misère,pauvreté,soins médicaux

 

 

        On constate que les acteurs de la solidarité, les associations, les militants engagés sont sans doute plus convaincants, plus concrets, d'une efficacité plus visible que celle du gouvernement. 

        Pourtant, il faut bien reconnaître que la période qui s'est ouverte en mai et juin 2012 constitue un énorme changement, non seulement dans l'orientation et l'état d'esprit des responsables élus ou nommés, mais également dans les actes posés. 

        Il est logique qu'une grande impatience habite le citoyen témoin de la misère, du chômage, de la souffrance ! Mais cette juste impatience ne doit pas nous faire oublier que l'action gonvernementale, qui peut aider les associations par des subsides, un soutien et des perspectives de grande ampleur, consiste aussi, et avant tout à travailler pour l'avenir. Restaurer la confiance en milieu économique, et sur le front des affaires, des banques, de la finance, est peu visible dans l'instant, mais indispensable pour l'avenir. Europe, euro, stabilité monétaire, mesures en faveur de l'emploi, de l'entreprise, des salariés, le gouvernement Ayrault travaille en profondeur le champ qui, au premier rayon de soleil, sera à même de révéler toute sa fécondité. Ne reprochons pas à un excellent laboureur de ne pas nous faire, en plein hiver, des bouquets avec les belles fleurs du printemps..  

        Et les miitants, les acteurs sociaux, les associations resteront toujours indispensables, voire irremplaçables dans les domaines qui sont les leurs. Tous ces aspects de la lutte contre la pauvreté révèlent à nos yeux de véritables résistants dans la lutte contre la bête effroyable qui nous menace. Si bien que leur engagement, parfois bien plus visible que celui des politiques, ne manque pas non plus de profondeur !

 

 

associations,forum contre la misère,gouvernement socialiste,misère,pauvreté,soins médicaux

.

 

Les commentaires sont fermés.