Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2012

Les jaseurs occupent la place des acteurs

.

        Depuis des jours et des jours, les jaseurs sont là. Ils jasent sur les personnages importants. Les personnages importants sont ceux qui se disputent. Avant les personnages importants de l'UMP, il y avait déjà des personnages et des sujets de débat sûrement très importants, puisqu'on jasait beaucoup à leur propos. Dès qu'un ministre ouvre la bouche, sa compétence est examinée à la loupe. Dès qu'un représentant de la majorité garde la bouche fermée, son silence éveille la méfiance ou le mépris. Dès qu'un personnage public fait du bruit pour autre chose que le service d'un pays, le nôtre, qui est un malade en urgence, la voix retentissante des médias s'empare du bruit parasite et l'amplifie. Pendant ce temps, les acteurs agissent. Et comme on ne dit pas OU PEU, ou trop en arrière-plan ce qu'ils font, il est aisé de deviner l'impression ressentie par la population ! POURTANT...

 

        a/  Nous abordions dans un message du 08 11 2012 la question du pacte pour la croissance, la compétitivité (...). Nous renvoyons aujourd'hui le lecteur à un article des Echos dans lequel Jean-Marc Ayrault répond aux questions de Pierre-Alain Furbary, Nicolas Barre et Etienne Lefebvre. Sont abordés, notamment : le crédit d'impôt, l'affectation des ressources ainsi libérées, les contrôles de ces affectations, l'effort demandé aux français, et à l'Etat. Quant à la TVA, les socialistes font "deux fois plus pour la compétitivité que Nicolas Sarkozy" et "deux fois moins de TVA" ! A noter également : "... la baisse du coût du travail est trois fois plus forte que l'augmentation de la TVA". D'autres enjeux importants sont abordés, la lecture de cet article est indispensable : Les Echos, 07 et 08 11 2012. Lien : AYRAULT et la RELANCE.

 

        b/  Le feuilleton de l'UMP ne doit pas, ne devrait pas nous empêcher de voir ce qui se passe dans le pays au même moment. Il n'y a pas que l'UMP qui fait de la politique en France ces jours-ci ! Pensons à quelques exemples : le débat sur le mariage, le rejet par le Sénat du projet de loi de finances, l'adoption (par contre) de la loi "Duflot 2" sur le logement social, les nouvelles modalités de régularisation pour les sans-papiers, le consensus droite gauche autour d'une loi contre le terrorisme, la question de la prise en compte en France du vote blanc ! Sur tous ces sujets, une lecture est irremplaçable, celle de l'article du journal Le Monde, 29 11 2012. Lien : MAJORITé EN ACTES.

       

        On dirait que plus les jaseurs jasent, plus les acteurs agissent. Mais ce qui se passe dans nos têtes dépend-il des actes du pouvoir socialiste ou du bruit que nous faisons presque tous autour de toutes sortes de bulles dont la taille est parfois d'autant plus grande que la signification et la valeur humaine du contenu sont minuscules ? Les petites phrases ne nous sont plus distillées par le pouvoir de droite : devons-nous véritablement combler le vide en jasant beaucoup sur ce qui est vain, et en parlant trop peu de ce qui se passe ? Sommes-nous obligés de souligner ce qui est petit, méprisable, secondaire, anecdotique, de l'ordre du caquetage, au détriment de la réflexion franche, critique et constructive sur des actes dont beaucoup, heureusement, contribuent au rétablissement de notre pays ? A nous de choisir nos lectures, de préférer même telle page, telle colonne, tel titre... A nous, avec les acteurs des "médias", de mettre de l'ordre à l'intérieur de nos têtes... C'est cela aussi, résister !

        .

Les commentaires sont fermés.