Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2012

Une UMP caritative, perle rare de l'activisme politique

.

        Utiliser les militants UMP comme

"force de frappe caritative"

et faire faire par des militants et adhérents du parti un travail habituellement considéré comme relevant d'associations, de professions (pédagogique, juridique...), voilà une perle rare dans l'histoire politique mondiale.

        Des historiens pourraient peut-être dire dans quelle mesure exactement des partis politiques récents ou anciens auraient, ou n'auraient pas, par hasard, cherché parfois à conquérir les coeurs et les esprits par des actions de gentillesse, d'entr'aide au profit de la population... Mais dans le cas de l'UMP, il s'agit sans doute simplement d'une idée-perle, reluisante de bonté généreuse pour le peuple français. C'est sans arrières-pensées, du moins nous aimerions le croire. Au fait, c'est bon pour nous tous de nous savoir aimés à ce point, n'est-ce pas ? Et puis, le passage au pouvoir des forces propres à (__ou proches de__) l'UMP, ces dernières années, nous a donné la mesure de la bonté généreuse de cette tendance politique à l'égard de l'Education, de la Justice, des petits et des pauvres... Alors ? Peut-on croire ?   

        Et si le bilan des années du précédent quinquennat servait de sombre écrin sur lequel serait sertie l'actuelle perle UMP  des actions caritatives ? Bilan de ruines dans les rangs des professeurs non nommés, des RASED estropiées, des juges d'instruction inquiets quant à leur indépendance, voire leur nombre : bilant foncé, sombre, ténébreux tout en contraste avec la perle de bonté caritative poliique d'un parti tout entier Lumière, Amour, Bonté...    

action caritative,action civique,activisme politique,domaines de compétence,force de frappe caritative,ump

        Au demeurant, on pourrait aussi considérer ce genre de projet comme relevant de ce que nous avons appelé dans ce blog "Le Pouvoir à l'assaut de l'opinion", ou encore "Le Pouvoir à l'assaut des coeurs", ou enfin "Le Pouvoir à l'assaut des pouvoirs". En effet, on peut considérer que le but de l'opération est peut-être bien de gagner des voix pour les élections qui s'annoncent (voir les articles de presse cités en liens hypertexte ci-dessous) ; on pourrait aussi considérer que le but de l'opération est de conquérir la sympathie par la tendresse, la proximité, la familiarité, autrement dit de conquérir les coeurs ; on pourrait enfin considérer que ("last but not least") l'effet secondaire de l'opération consiste à faire faire par un parti politique le travail qui ne lui revient pas en propre. Et sur ce point, on retrouverait alors la tendance que nous observions chez le précédent Président de la République, tendance à occuper le terrain dans des domaines aussi variés que la Justice, l'Education nationale... : tentatives de prise de direction, de consignes, d'influences exercées par le Pouvoir à l'égard de ces institutions qui doivent, en démocratie, rester indépendantes et souveraines dans le champ de leurs compétences. 

        Le vieux démon qui se manifestait durant le précédent quinquennat est donc encore à l'oeuvre. S'il revient au pouvoir, il pourrait, peut-être, tenter une nouvelle fois de diriger aussi efficacement que possible les domaines qui ne sont pas ceux de la politique, ni du gouvernement... Il pourrait peut-être essayer, de nouveau, de se lancer à l'assaut de l'opinion, des pensées, des émotions, et même des diverses compétences et des diverses institutions qui font le tissu et l'âme de notre démocratie.

        Une perle sert au moins à faire réfléchir, à l'occasion, ne trouvez-vous pas ?

        A.  Mais rien ne vaut la fréquentation des sources et de l'information. Pour la proposition d'actions caritatives, on lira Laure Equy dans Libération du 03 10 2012. Lien : POLITIQUE CARITATIVE.

        B.  Pour l'existence ou l'absence de parenté entre deux personnalités éminentes de l'UMP, sachant que monsieur F. Fillon a semblé insister davantage sur le recours aux figures intellectuelles de grande envergure, le débat d'idées haut de gamme, cependant que son rival (de ces temps-ci, en tout cas) privilégie l'action de proximité : lire de nouveau Laure Equy dans Libération du 29 09 2012. Lien : UMP INTELLECTUELLE ET PRATIQUE.

 

La France n'étant pas une dictature,

il importe, et il convient de considérer et

examiner librement ce qui précède.

.

Les commentaires sont fermés.