Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2012

"Roms" : pouvoir, associations humanitaires, Amnesty international, Youphil

.

        A.  Savoir qui sont les personnes que nous désignons comme roms, gitans, manouches, gens du voyage, c'est déjà leur témoigner un peu de respect, c'est déjà ne pas les ignorer ! Nous en saurons un peu plus en lisant Pauline André, sur le site de Youphil, 15 08 2012. Lien : ROMS GITANS MANOUCHES VOYAGE.

        B. L'été 2012 a été riche en expulsions de camps roms. Qui furent les acteurs de ces tragédies, qui leur fut favorable et au nom de quels arguments, qui s'y opposa et en quels termes, quelle fut la souffrance subie par les familles, les enfants : pour le savoir, lire Fanny Roux sur le site de Youphil, 23 08 2012. Lien : ROMS CAMPS SQUATS

        C. Une grande organisation humanitaire s'est adressée au Premier ministre pour lui rappeler, dans une lettre, l'importance des droits qu'il convient de respecter à l'occasion du démantèlement d'un camp de roms. La lettre aide à prendre conscience également d'un certain nombre de données concernant la France et d'autres pays d'Europe, on y retrouve l'angoisse et la souffrance endurées. Rappel est fait, enfin, de quelques engagements venus des rangs de l'actuel pouvoir. Amnesty international, 21 08 2012. Lien : ROMS EXPULSIONS RAPPEL DROIT INTERNATIONAL.

        D. C'est une analyse plus ample, et en même temps particulièrement profonde qui nous est proposée par Pierre Micheletti. On le suivra dans un article très documenté et engagé, dénonciateur et enthousiasmant, qui nous explique pourquoi et comment les roms sont une "ultra minorité" en France, et surtout pas un problème insurmontable. Même si la France se montre incapable de mettre en oeuvre une réponse digne des enjeux. Car l'auteur montre comment nous pouvons déplorer une regrettable absence de volonté politique de la part de notre pays, en somme un manque de compassion, une sorte de complaisance factuelle et tacite avec ce que nous désignerions quant à nous comme les relents d'une mentalité nationaliste. Une article dans lequel la solidité, ainsi que la richesse documentaire s'allient à la fraîcheur d'une intelligence complice du coeur, et en noces de bonheur avec lui. Site de Youphil, 27 08 2012. Lien : ROMS CAMPS SOYONS RESPONSABLES.

 

Anpozzr1001.gif

 

        Le nouveau pouvoir socialiste peut donner parfois l'impression qu'il traite les roms comme s'ils constituaient essentiellement un problème. Pour faire face aux dangers de l'insalubrité, on ferait appel à des évacuations. Ce qui, par un côté, se comprend sans effort. Et, par un autre côté, donne lieu à quelques difficultés si l'on se demande ce que sera la vie des familles expulsées quelques jours, quelques heures après leur expulsion...

        Les intentions, pourtant, apparaissent louables, et les déclarations du candidat François Hollande ne doivent pas être mises en doute. On pourra prendre acte des déclarations vertueuses du ministre Manuel Valls. 

        Cependant, pour Amnesty international, les évacuations de camps doivent nous rappeler que les roms ont des droits, et que le droit international doit être respecté, notamment le droit européen.

        Les associations humanitaires, présentes dans ce message essentiellement sous le visage et les visages de Youphil, nous mettent en face de nos responsabilités.

        Nous évoquions ci-dessus la possibilité de mieux connaître roms, gitans, manouches, gens du voyage. Mais, à n'en point douter, leur présence auprès de nous est un véritable révélateur de ce que nous sommes, dans la diversité de nos pensées, nos raisonnements et nos actes. 

        A l'heure et à la date où nous écrivons ces lignes, des éléments rassurants sont apparus du côté du gouvernement socialiste. En ce qui nous concerne, nous sommes, nous serons encore à la fois sensible à la difficile tâche des autorités et à la nécessaire vigilance pour la défense des plus fragiles et de leurs droits les plus fondamentaux.

Bonne rentrée à tous,

Estival

.

Les commentaires sont fermés.