Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2012

"Solidarité" : Cameron D., Merkel A., hauts revenus, diplomatie

.

        a/  Monsieur Cameron (David) vient de donner une leçon de langage non diplomatique.

En annonçant son intention de recevoir avec les honneurs les victimes de la fiscalité socialiste, pauvres français riches, tout de même, richissimes même, (dont il accueillerait les entreprises sur le sol britannique), il a manifesté le nouveau sens du mot solidarité  : riches de tous les pays, unissez-vous ! L'internationale richissime est née ! Monsieur le britannique a donc commis plusieurs fautes :

. contre le respect dû à un Président étranger

. contre la diplomatie, en se livrant à une attaque politique contre un chef d'Etat étranger dans un domaine qui relève des affaires intérieures de ce dernier 

. contre la politesse, en ayant la grossièreté d'occuper le terrain qui n'est pas le sien

. contre la diplomatie encore en ravivant des sentiments de nature nationale (pour dire les choses avec modération) du côté britannique et du côté français par réaction possible, voire prévisible

. contre la solidarité européenne, qui n'a rien à faire de pareilles interventions déplacées, hors frontières, hors propos et hors normes, alors qu'il est urgent de mettre en actes la solidarité dans l'épreuve et le courage de nous redresser, nous Europe, pour notre bien et pour celui du monde ! Bannis soient les propos susceptibles de faire écho à la division et la mésentente en Europe !  

. contre l'image de la nation britannique dans les autres pays d'Europe, et du monde, où une certaine arrogance semble avoir été dénoncée, voire haïe de longue date sans qu'il soit nécessaire de raviver des sentiments si regrettables

. contre le sérieux en matière intellectuelle, puisqu'il a apparemment ignoré (volontairement ? ou par véritable négligence et désinvoluture de la pensée ?) le fait que les mesures fiscales d'imposition à 75% en France ne visent pas des entreprises, mais quelques contribuables 

. contre le langage, en se montrant semble-t-il essentiellement solidaire des très riches, alors que la solidarité se caractérise par l'absence du calcul de rentabilité dans les relations humaines : en effet, la pratique d'une solidarité ainsi faussée n'entraîne-t-elle pas de facto une déformation du sens des mots et plus précisément du mot "solidarité", même s'il n'a pas été utilisé verbalement, mais seulement illustré par l'expression des intentions (accueillir certains français) ? 

Telle est notre lecture de la façon dont ce monsieur semble éprouver, comprendre et vivre la solidarité ! Sans tenir le moindre compte des retombées négatives internationales de ses propos dans le cadre d'une réuniion... : internationale !

Lire NouvelObs, 19 06 2012 (Gabrielle Rocca et NouvelObs). Lien : INTERNATIONALE BRITANNIQUE des conservateurs 

cameron europe,diplomatie,division europe,fiscalité hauts revenus,ingérence britannique,internationale des riches,merkel europe,solidarité,solidarité européenne

        b/  Des réactions en France ont déploré les paroles de monsieur Cameron (D.).

 Ainsi celle de J.-P. Sueur, qui a évoqué une "ingérence dans la souveraineté française" ; ou encore celle de Marie-Noël Lienemann, qui a rappelé que l'Europe, en payant un joli chèque à la nation britannique, s'est montrée précisément, disons, ce que nous appellerions volontiers "solidaire" (dans le cadre de ce blog et de ce message) !

 François Hollande a discrètement rappelé que monsieur Cameron (D.) devrait se montrer prudent en matière de comparaison des fiscalités française et britannique. Mais notre président a fait cela par allusion très, très discrète, sans la moindre violence de langage ni de comportement. C'est tout de même un comble que le britannique en cette affaire affiche son pragmatisme au moment même où, probablement, il manque de réalisme au regard de ce qui se passe dans le pays dont il est le "Premier" (prononcer à l'anglaise). Lire Thomas Leroy in Public Sénat, 19 06 2012. Lien : INCONSCIENCE BRITANNIQUE.

 

 cameron europe,diplomatie,division europe,fiscalité hauts revenus,ingérence britannique,internationale des riches,merkel europe,solidarité,solidarité européenne

 

        c/ Du côté de madame Merkel (Angela), la solidarité ... 

... passe par un long chemin parsemé de réserves, craintes, restrictions dues à la prudence, résistance âpre dans les négociations ou rencontres internationales, 

... et finalement la souplesse est désormais entrevue, voire annoncée comme possible de la part de la chancelière allemande. 

Avec cette dame, la solidarité prend le sens d'une fleur rare et précieuse, qui demande, avant d'éclore, la longue patience et même les impatiences des autres acteurs de la vie politique, diplomatique et économique européenne, voire mondiale. On verra, entre autres choses, la patience de monsieur Obama et les lueurs de l'espoir qui s'annonce en lisant (en allemand) Markus Sievers, in Frankfurter Rundschau, 20 03 2012. Lien : MERKEL ESPOIR DANS LA CRISEcameron europe,diplomatie,division europe,fiscalité hauts revenus,ingérence britannique,internationale des riches,merkel europe,solidarité,solidarité européenne

        Finalement, on aurait tort de croire que les nations et leurs vieilles habitudes de repli, d'orgueil, de méfiance  ne pèsent plus de leur poids néfaste sur la solidarité européenne. En vérité, des façons d'être et de penser, avec leurs bons et leurs mauvais côtés, font plus ou moins surface au moment où l'on voudrait espérer mieux. Ce n'est pas du nationalisme. Dont acte. Dont crainte, aussi... Car l'Europe souffre, et la souffrance est mauvaise conseillère.

. .

Les commentaires sont fermés.