Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2012

"Croissance" : signification, FN, Allemagne, socialistes, pacte européen

.

        La croissance, c'est la vie d'un organisme jeune et en bonne santé : tout ce que l'on souhaite pour l'Europe comme pour les pays qui la composent !

allemands conservateurs,allemands socialistes,banque centrale européenne,bce,comptes publics,croissance,dévaluation,européens socialistes,marché intérieur européen,martine aubry,pacte européen de croissance

        a./  Ce que signifie l'expression "croissance économique", ou encore le mot "croissance" utilisé dans le même sens, on peut en rechercher la définition, mais il est utile également de considérer le point de vue qui est ou qui fut celui de grandes sommités en matière économique. Pour l'ensemble de ces démarches, on peut consulter le site La Toupie, rubrique Dictionnaire. Lien : CROISSANCE COMPRENDRE

        b./  Le programme économique du Front national proposait en avril 2011 que la France abandonne l'euro, puis dévalue sa monnaie dans le but de "relancer la croissance" ; un point de vue fortement discuté ainsi que d'autres propositions issues du même parti politique dans un article paru sur le site 20 minutes.fr, 11 04 2011. Lien : CROISSANCE DéVALUATION.

        c./  Allemands, socialistes, ils sont heureux de l'élection de François Hollande à la présidence de la République française. Ils aspirent en effet, eux aussi, à ce que "soit complété" le traité budgétaire, et cela dans le sens où l'entend notre tout nouveau chef de l'Etat : "des mesures de croissance". Libération, 15 05 2012. Lien : CROISSANCE SOCIALISTES ALLEMANDS

        d./  Allemands, conservateurs, ils prévoient eux aussi des mesures pour favoriser la croissance dans l'Union européenne. Guido Westerwelle a présenté ces mesures : c'est le "pacte de croissance". Lire Robert Jules, avec Reuteurs in La Tribune, 11 05 2012. Lien : CROISSANCE CONSERVATEURS ALLEMANDS

allemands conservateurs,allemands socialistes,banque centrale européenne,bce,comptes publics,croissance,dévaluation,européens socialistes,marché intérieur européen,martine aubry,pacte européen de croissance

        e./  Il est député européen, socialiste, et fait des propositions qui concernent par exemple le numérique, l'énergie, ou encore les sources possibles de financement de mesures favorables à la croissance. Il souligne également l'importance des décisions extrêmement utiles qui ont déjà été prises par les institutions européennes, mais qui tardent à être mises en oeuvre "faute de volonté politique et donc de moyens". C'est Henri Weber, qu'on pourra lire dans Libération, 10 05 2012. Lien : CROISSANCE DéPUTé SOCIALISTE EUROPéEN

        f./  Ce n'est pas seulement en Allemagne (voir d./ ci-dessus) mais plus généralement en Europe qu'un pacte européen de croissance est en préparation. Les institutions européennes ainsi que des responsables politiques de plusieurs pays envisagent des orientations pour l'action dans ce sens, et des solutions pour le financement nécessaire. Voir l'article de Gareth Jones, Martin Roberts, Benoît Van Overstraeten et Marc Angrand pour le service français, article édité par Nicolas Delame, in NouvelObs, rubrique Challenges, 30 04 2012. Lien : CROISSANCE PACTE EUROPéEN

allemands conservateurs,allemands socialistes,banque centrale européenne,bce,comptes publics,croissance,dévaluation,européens socialistes,marché intérieur européen,martine aubry,pacte européen de croissance

        g./ Le marché intérieur européen est un facteur de croissance d'une importance colossale. Ce marché de 500 millions de consommateurs est une force qu'on a trop oubliée et qui représente un véritable espoir, aux yeux de Thomas Houdaille, in Le Monde, rubrique Idées, 15 05 2012. Lien : CROISSANCE MARCHé INTéRIEUR EUROPéEN

        h./  On notera que monsieur Thomas Houdaille est secrétaire général de : EuropaNova

        i./  La Banque centrale européenne (BCE), tout en continuant de souligner l'importance du "redressement des comptes publics", considère également qu'il importe de faire de la "croissance" une préoccupation centrale. Voir Le Monde, 03 05 2012. Lien : CROISSANCE BANQUE CENTRALE EUROPéENNE

allemands conservateurs,allemands socialistes,banque centrale européenne,bce,comptes publics,croissance,dévaluation,européens socialistes,marché intérieur européen,martine aubry,pacte européen de croissance

        Il n'y a pas très longtemps encore, les gouvernants, les responsables financiers soulignaient essentiellement la nécessité du redressement des comptes publics et du remboursement de la dette. Fançois Hollande semblait assez isolé lorsque ses propos abordèrent nettement l'idée d'une croissance économique indispensable, y compris pour le redressement des comptes et le remboursement de la dette. Martine Aubry, lors des joutes qui se déroulèrent dans le cadre de la primaire socialiste, était encore plus vigoureuse dans ses propos pour donner une grande importance à la relance de l'activité économique et à la croissance. Désormais, ces points de vue sont partagés à droite et à gauche dans des pays de plus en plus nombreux, et le monde entier regarde avec anxiété l'Europe, attendant qu'elle s'engage sur le chemin d'une nouvelle jeunesse et d'une santé renouvelée ! Certes, l'idée de la relance économique fait son chemin par elle-même et pas seulement en France. Mais dans notre pays, il était difficile d'en parler sans paraître un peu idéaliste ou rêveur il y a encore quelques semaines, au plus quelques mois. Il est possible que non seulement l'Europe, la France, mais aussi le monde et nous-mêmes soyons redevables plus qu'il n'y paraît à Martine Aubry, tout particulièrement : une personne qui pense de façon tonique et méthodique, met de l'ordre dans les mots et les choses, agit discrètement et se réjouit quand un pays, ou un parti, ou une élection s'oriente vers la raison des mots et le bonheur de tous.

        L'auteur de ce blog, Estival, associera désormais pour toujours le mot si beau de "croissance" au souvenir de ce débat télévisé dans lequel Martine Aubry en fit l'éloge. Elle devançait, même s'il était déjà en train de naître, le mouvement des idées que nous observons et qui s'accélère : comme le premier souffle annonce parfois le changement de direction d'un vent qui se mettra bientôt à souffler très, très fort. Et qu'on se le dise, la "victoire" de François Hollande, si elle contribue peut-être à favoriser cet espoir, n'a rien d'opposable à la pensée, à l'action, à la discrétion, au dévouement de Martine Aubry. Pour qui le mot "victoire" n'est pas compatible avec l'intérêt de l'individu, mais seulement avec le bien de tous : une forme de courage intellectuel et de haute force morale.   

.     

       

Les commentaires sont fermés.