Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2011

Etranger, qu'est-ce à dire ?

.

    L'étranger (pour dire les choses en dix points, de 1 à dix) :

    1./  voile une partie de son visage 

    2./  a pour religion la religion musulmane 

    3./  essaie de s'introduire, pour y vivre, entre un grillage et une muraille 

    4./  excite le Pouvoir au point de lui faire oublier que la Constitution française commence par l'Article 1er 

    5./  profite, aux frais du contribuable, du confort et du réconfort que prodiguent nos "lieux de rétention" 

    6./  est parfois venu en France de façon légale, mais même sous cette forme la venue d'étrangers n'est pas forcément comprise comme une bonne chose par certains

    7./  est susceptible de s'arrêter miraculeusement aux frontières de la France, comme semble en rêver tel proche du Pouvoir

    8./  fut gratifié, en des temps très antiques, d'adjectifs flatteurs et bienveillants : étaient-ce donc des temps barbares ?

    9./  fut religieusement associé, d'une façon hautement sacrée et divine, au verbe "accueillir", et justement, ô merveille, ces temps-là étaient à l'origine des nos origines chrétiennes si revendiquées

    10./  donne lieu, chez certains en France, à une lueur d'espoir et d'humanité, oui, il s'agit toujours de l'étranger, nous ne nous sommes pas égarés. Voici du reste, ci-dessous, quelques liens pour lectures complémentaires et justificatives de ces dix "points".

§

    1.//  Le niqab est interdit en France. Elle ne porte qu'un voile, comme autrefois nos religieuses catholiques portaient une infinie variété et diversités de voiles (formes, couleurs, avec ou sans cornettes...) : voilà qu'on lui refuse l'entrée dans le collège de son enfant ! Vive la concierge ! (rue 89, 08 04 2011). 

    2.//  Le Pouvoir donne l'impression de croire que si une personne adhère à la foi musulmane, elle est étrangère. Cela surprend, mais on peut tenter de comprendre en lisant libération 09 12 2009

    3.//  Tels les vagabonds qui inspiraient l'effroi dans les siècles passés de l'histoire de France, ils poussent le Pouvoir à les pourchasser, ils sont "harcelés par les autorités françaises" qui va les chercher entre mur et grillage. C'est dans rue89 07 04 2011

    4.//  Il ne renâclait pas à l'idée de mettre à mal l'Article Ier, le Pouvoir, en demandant des mesures ciblées de façon ethnique ! Il a fallu que SOS Racisme s'en mêle, pour éviter le pire à notre Constitution ! Site de SOS Racisme, 07 04 2011

    5.//  Parce qu'ils sont étrangers, ils ont droit à l'un de nos "lieux d'enfermement des étrangers". Un sénateur et une sénatrice s'en sont allés voir ça de près. Site de la Cimade, 01 04 2011

    6.//  Le Pouvoir donne des signes qui semblent permettre de penser qu'il pourrait avoir des vélléités de s'en prendre à l'immigration légale. Incroyable ! Le pavé est lancé dans la mare (mot d'origine scandinave, "marr", soit dit en passant), et cela fait beaucoup de vagues, du tintamarre, si bien que même à droite y en a marreFrance terre d'asile 08 04 2011

    7.//   L'un des ministres du Pouvoir percevrait-il mal la réalité ? S'imaginerait-il que les tunisiens arrivés à nos portes ne pourraient que s'arrêter, figés sur place comme dans un miracle, au moment de franchir nos frontières ? Une autre personnalité politique déclare à propos de ces tunisiens qu'ils "ne rentreront pas en France". Evidemment, ils ne "rentreront" pas, car il faudrait pour cela qu'ils fussent d'abord entrés puis repartis et revenus vers notre cher pays pour y entrer une nouvelle fois ("r"entrer). Surtout, de tels propos, de telles idées donnent envie de constater plus en détail ce qui se passe dans les hautes sphères, au-dessus de nos têtes et du niveau habituel de notre vie de petits français. L'info est venue par rue89 08 4 2011

    8.//  L'étranger se vit adresser la parole. C'était il y a fort longtemps, et on s'adressa à lui par ces mots : "vénérable étranger", ou "noble étranger". Le site de Philippe Remacle nous dévoile ces immenses réalités du langage et de la civisilisation, on peut aller voir aux numéros 406 et 461, en descendant dans la page qui s'ouvre

    9.//  Nous voici maqintenant dans un lieu au sens figuré du mot "lieu" : nous sommes dans la Bible (vous savez ? Nos racines chrétiennes, non ?) et le mot "étranger" ne peut pas être séparé du mot "accueillir" : c'est sacré. Qu'on le veuille ou non, ce sont nos racines, et il faudra bien s'y faire ! Site Steinbach68 : "Accueillir l'étranger dans la Bible".  

    10.//  Changeons d'époque, comme de lieu, voire de local : dans un Centre Régional de Documentation Pédagogique, l'air est laïc, la pensée aussi. On s'intéresse à l'avenir, on apprend à vivre avec l'autre, avec celui qui est différent, ou encore celui qui vient d'ailleurs. C'est curieux comme les parallèles que sont la Bible et la laïcité* peuvent se rejoindre, et pas seulement à l'infini, pour une fois. Ici, près du futur, auprès des plus jeunes, l'humain est humain sans fausse pudeur, et l'amitié entre les peuples se bâtit dans la simplicité et le bonheur. Site du CRDP de Créteil.

............................................................. 

* (Il s'agit bien évidemment de la laïcité, et non pas du voile baptisé "laïcité" jeté négligemment sur le mot "débat" si bien que le mot "islam" se trouve caché (voilé) aux regards du public...).   

Les commentaires sont fermés.