Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2015

Haine et violence de basse espèce !

..

        Les djihadistes de la plus basse espèce font assaut de violences, de crimes, de prétention et de haine. Ils veulent régner par les armes, par le pouvoir. Ils veulent régner sur les territoires, sur les êtres vivants, sur les esprits, sur les cœurs, sur le présent et l'avenir, sur la passé lui-même !

        Les affreux qui osent s'en prendre aux musées les plus précieux pour l'esprit et la civilisation s'attirent le mépris et l'indignation de la part des gens ainsi que des institutions civilisées.

        La haine la plus bête, la plus aveugle ne date pas d'aujourd'hui. Et si les armes sont et doivent être mises à contribution contre ses débordements et ses prétentions, n'oublions pas que l'antidote le plus radical, le plus subtil, le plus fatal à la haine, c'est l'intelligence : et ses alliés se nomment culture, histoire, mémoire, droit universel, connaissances, science, élévation de l'esprit et du cœur, éducation.

       

 

        A.  Les djihadistes épris de califat ont attaqué l'Assyrie, la civilisation babylonienne, le passé de notre civilisation, notre mémoire, notre identité humaine, le trésor même que nous espérons léguer à nos enfants. Il s'agit donc bien, de la part de ces acteurs d'infamie, d'une véritable "soif de destruction", comme on s'en rendra compte en lisant Alexandre Bogaert in Le Monde, 26 02 2015 et 12 03 2015. Lien : Destruction musée Mossoul

 

        B.  Les réactions indignées n'ont pas tardé : Unesco, Ligue arabe, autorité musulmane égyptienne, musée du Louvre, François Hollande, Manuel Valls, François Bayrou, Jack Lang : et l'on pourrait sans aucun doute, nous semble-t-il, glaner à travers les pays du monde des dizaines, des centaines de voix qui s'expriment ou se sont déjà fait entendre pour abonder dans le même sens. Non seulement le monde se mobilise militairement, mais encore il manifeste la vigueur de l'esprit et de la civilisation, l'émotion et la détermination ! Lire Le Parisien, 27 02 2015. Lien : INDIGNATION CONTRE DAECH

 

        C.  Et nous voilà de retour en Europe, en 1933, dans l'Allemagne où Hitler vient, il y a quelques mois tout juste, de conquérir le pouvoir. Que voit-on ? Vingt mille livres sont brûlés à Berlin, sans compter ceux qui le sont ailleurs en Allemagne. La haine de la culture fera bientôt fuir à l'étranger d'éminents artistes, écrivains, penseurs, savants... Belle leçon à méditer si nous voulons essayer de prendre la mesure des événements de 2015, non ? Bel exemple de ce que peut donner de lui-même l'animal humain, d'un siècle à l'autre, d'un continent à d'autres, d'une prétendue théorie politique à une autre ! Mais cela n'éveille-t-il pas en nous un désir renouvelé d'intelligence, de culture, ces armes tant redoutées par les régimes atroces dont l'espèce humaine se montre hélas capable ? Il est bon et éminemment utile de lire ! On peut commencer par l'article de Fabrice Grenard, in Jalons, un site de l'INA. Lien : Autodafés nazis.

 

autodafé nazi,berlin 1933,culture,djihadistes,éducation,haine,histoire,indignation,musée mossoul

 

        D.  En France, en 2015, le salut nazi et d'autres signes inquiétants sont apparus dans la population, y compris chez le collégiens, oui, au collège ! On peut, quand on est professeur, se trouver confronté à des indices désarmants de dégradation des esprits... On peut aussi essayer d'en faire bon usage par la réflexion, la concertation et l'action éducative. L'éducation dresse sa barrière d'amour et de lumière fasse à l'instinct bestial haineux et face aux ténèbres immondes. Ce n'est pas seulement un professeur, ce sont des foules de françaises et de français qui peuvent résister, qui résistent, dans toutes sortes de situations, de milieux sociaux, de cadres de responsabilité ! Mais à l'école, on peut apprendre, savoir, comprendre : redoutables pouvoirs que ceux de l'esprit face à l'Immonde ! Comme le dit un collégien dans l'article cité ci-dessous : "Sans histoire, on est perdu". Alors, que vivent les historiens ! Lire Matteo Maillard in Le Monde, 19 03 2015. Lien : Histoire contre barbarie

 

 

    Conclusion :

 

Dire bonjour à un ami,

Respecter même un ennemi,

Orner son cœur de belles pierres

Venues des fonds de l'Âge d'Or :

Autant de raisons d'être fiers

De nos pays, de nos trésors,

Autant de preuves qui abondent

Pour venir à bout de l'Immonde.

C'est en riant, c'est en aimant

Que l'on fait partie des vivants, 

La barbarie est bien trop bête : 

A nous de relever la tête !

 

 

 

 

11/01/2015

La France de Charlie se réveille

.

        La France dormait. On entendait le ronflement continu des actes de violence, des faits divers, des paroles désespérantes ou des propos désabusés. Et puis, il y a eu la tragédie, les tragédies : la mort et la haine, exposées aux regards du monde entier.

 

        Cela a commencé le 7 janvier, lorsque des hommes armés ont  "vengé le Prophète", selon leurs termes (précisément : "le Prophète est vengé"), au siège du journal Charlie Hebdo. Aujourd'hui, dimanche 11, la riposte du peuple, la riposte de la France n'a pas été un appel à la vengeance. La riposte de la France a été l'affirmation du courage, mais aussi, surtout même, l'affirmation de la fraternité. On a vu des larmes et des embrassades, on a vu des chefs d’État ou de gouvernement (une cinquantaine de chefs d’État ou de gouvernement étaient venus nous soutenir) se prendre par le bras en défilant dignement, on a vu les contraires s'assembler, les rivaux se réunir. On a vu des citoyens applaudir, voire embrasser des policiers, et l'on a vu des juifs, des musulmans se réconforter mutuellement, des responsables des trois religions monothéistes parler du même amour fraternel, de la même citoyenneté, de la même France républicaine et laïque. La haine assassine a provoqué dans le peuple français des millions de déclarations d'amour dans la rue, sous la forme de "manifs" très particulières, sans haine, sans revendications, au vu et au su du monde entier qui nous a encouragés . La résistance de la France est une résistance spirituelle, laïque, à la hauteur du meilleur de nos potentialités et de notre histoire. 

 

        La France a rassemblé aujourd'hui ses enfants, mais la France a rassemblé aussi des peuples qui l'aiment et l'admirent ; enfin et plus encore, la France a triomphé de la mort matérielle par la vie de l'esprit, son esprit à la fois bien français et universel. 

        Que les fauteurs de division et d'appels à la haine raciale ou xénophobe se le tiennent pour dit : ils sont étrangers au mouvement historique qui vient de naître. Désormais, la France résiste de Paris à Toulouse, Lyon, Berlin et jusque dans les pays ou sur les continents lointains. 

 

 

        Ce sont l'amour et la fraternité

qui viennent de se lever.

 

Ayant pour armes la laïcité, la liberté, les Lumières,

voici que l'amour et la fraternité

ont déjà fait en ce jour le tour du monde.

 

A nous, peuple français,

de continuer le combat,

avec nos frères les peuples du monde entier.

Vive la France !

France résiste !

.

18/04/2013

Jouer sur la peur, jouer sur la hargne : c'est pas beau !

.

      Mon cher Marc, 

merci pour tes nouvelles de Chine, et courage pour tes études du mandarin !

 

        Ici, rien ne change, mais tout suit sa pente : vers le bas !

        Pendant les "questions au gouvernement" aujourd'hui (mardi 16 avril), j'ai eu plusieurs fois l'impression que les politiques s'attendent, peut-être, à des violences dans la rue. 

        En fin de journée, le ministre de l'Intérieur a reçu les organisateurs d'une manifestation prévue contre le "mariage pour tous". La droite hurle qu'on empêche les manifestants de droite de manifester. Elle ne semble pas avoir peur des dérapages que peut ou pourrait provoquer l'extrême droite dans ces manifestations. Sorte de réponse indirecte, Valls, répondant à une "question au gouvernement," avait été jusqu'à mentionner le GUD ! Tout cela, mis bout à bout, m'inquiète : seraient-ils au courant, tous, que quelque chose se prépare ? L'extrême droite aurait-elle repéré que la droite classique est en mauvaise forme, que le pouvoir socialiste est susceptible de faire facilement l'objet d'une colère populaire, et que le moment serait, dans ces conditions, propice à un mai 68 à l'envers, à une grande manif pour l'ordre, pour la morale, pour la droite dont j'annonçais il y a belle lurette la "droitisation" ? Des prêtres catholiques pourraient-ils imiter le rôle de l'Eglise orthodoxe que j'évoquais dans le message précédent si, un jour, notre pays prenait Poutine en plus grande amitié que jusqu'à présent ? 

 

        Le pire est-il déjà (presque) sous nos yeux ? 

        Faire assez de bruit pour faire tourner les têtes,

faire tourner les têtes au point de jeter des foules dans la rue,

chauffer la colère populaire jusqu'à provoquer la dissolution de l'Assemblée nationale et des élections fort populaires qui porteraient au pouvoir ces dames et messieurs de la droite populaire, du Front...

        Lors de la même séance de Questions au gouvernement, répondant lui aussi à une question, Jean-Marc Ayrault a tellement insisté sur l'importance de ne pas faire de mal à la démocratie que mes craintes s'en sont trouvées avivées ! Lui aussi, partagerait-il des inquiétudes et prévoirait-il un prochain scénario populiste de rue ? Toujours est-il que le ton est très agressif du côté de l'opposition. La majorité mène à bien des réalisations que l'Histoire louera : mais on les enterre sous un profond silence. Je pense à la nouvelle façon, dont l'étude est annoncée, de calculer les loyers, ou à la réforme du Syndicat de la Magistrature, entre autres...

        De plus en plus, si la France était une salle de classe, les élèves travailleurs auraient du mal à suivre le cours et à se concentrer sur leur travail, cependant que les élèves les plus bruyants vociféreraient de plus en plus fort, provoquant ainsi une souffrance des nerfs susceptible de déboucher sur des affrontements physiques violents entre élèves. Le professeur, quant à lui, serait l'élément le moins bien "toléré" par la bande vociférante ! Allons-nous voir, d'ici la fin du printemps, les foules se muer en vagues protestataires ? Et le peuple souverain se laisser transformer en "populace" violente ?

Je t'embrasse affectueusement, parle bien "mandarin" mon cher neveu,

ton oncle : Estival. 

Post scriptum : nous sommes déjà jeudi et j'ai dû m'éloigner de mon ordinateur depuis mardi... Les nouvelles semblent aller dans le sens de mes craintes car la violence contre les homosexuels s'exprime plus librement, et le vacarme politique continue de plus belle quant à lui. Gare aux provocations ! Et maintenant je mets enfin ce message en ligne.  

.

       

29/02/2012

Violence de l'extrême : mots, idées, actes !

 

Przzzzr1007.gif

 

        1..  La France a eu, dans un passé pas très lointain, son école de la violence et de la haine raciste. 

        2..  Pas plus tard qu'il y a quelques jours, un discours a été tenu (par la candidate d'un parti qualifié d'extrême droite) devant un Centre de Rétention Administrative. 

        3..  C'est dans un CRA, tout récemment, qu'un père de famille s'est taillé sauvagement le bras à l'approche du moment où il allait être expulsé.

        4..  Et c'est hier soir, et en plein Paris que deux personnalités bien connues du public (Audrey Pulvar et Arnaud Montebourg) ont été insultées et attaquées physiquement en des termes qu'on examinera avec soin. On est fortement tenté de retrouver là le souvenir de ce qu'une période atroce avait fait résonner à nos oreilles !

        5..  Sur ces mêmes faits, quelques rapprochements, voire contrastes, et commentaires peuvent être établis pour en suggérer toute l'importance. 

        6..  Continuant notre mise en perspective, nous rendrons visite à l'Allemange et ses ventes d'objets particuliers, dits nazis, en l'an 2008 (pas 1928, non).

        7..  Et, poursuivant le voyage, nous voilà en Russie, au tout début du présent millénaire : s'organiser est utile, quand on veut faire agir la haine à grande échelle, en commençant par vingt-sept meurtres... 

        8..  Décidément, ça manque de confort à l'étranger : revenons, pour être rassurés, dans notre douce France d'où partirent les croisades. Un ministre veille et nous garde. 

 

Przzzzr1007.gif

 

Pour chaque numéro ci-dessus,

voici maintenant une petite explication

et un lien hypertexte 

pour bien fixer les idées.

1..  Retour au 14 06 2011 dans ce blog ; à la fin de l'alinéa numéroté 2, suivre le lien "PERCUTANT" : histoire de se retrouver d'un peu plus près à Saint-Projet ! Lien : "QUELLES FORCES ... à LA FRANCE ?". 

2..  Marine Le Pen devant le CRA du Mesnil-Amelot : sa vision du monde ; nombreux sont ceux qui désapprouvent. "Observatoire Citoyen de la Rétention 77", cité par RESF, 23 02 2012. Lien : HAINE DE L'éTRANGER

3..  Sauvagerie du geste d'automutilation, cruauté de la France dont certains "traitements inhumains" dans les CRA ont pourtant donné lieu à condamnation par la CEDH. Les faits sont là : LibéToulouse, 28 02 2012. Lien : EXPULSION AUTOMUTILATION

4..  Encore des faits sur l'agression perpétrée contre Audrey et Arnaud qui font honneur à la France : in Le Point, 29 02 12. Lien : RACISTES HAINE JETS DE VERRES

5..  Sur la même agression, on appréciera peut-être quelques précisions de plus, des paroles à retenir, par exemple quelques mots de Jean-Marc Ayrault ainsi que la mise en perspective dans le contexte de la "dédiabolisation" du FN : Libération, 29 02 2012. Lien : PULVAR MONTEBOURG FN

6..   En Allemagne, on vendait alors des objets nazis, tels des vêtements "griffés" d'une façon précise, des disques de "musique haineuse", des objets chargés de symboles épouvantables : André Gunnar a écrit pour Der Rechte Hand, Antifa-Net et Searchlight (numéro 392) ont repris, ainsi qu'on peut le voir sur le site A voix autre, 20 02 2008. Lien : ALLEMAGNE OBJETS NAZIS

7.  En Russie, les meurtres de Lev Molotkov et ses acolytes faisaient partie d'une idée vaste et "nationale-socialiste". Victimes désignées : les personnes vivant en Russie et présentant une "apparence non-slave". Le sens de l'autre, ou la charité chrétienne ? Allez savoir ! Lire Pierre Gastineau in L'Express, 13 07 2011. Lien : RUSSIE HAINE ORGANISéE

8.  Le ministre qui évoqua la "croisade" de monsieur le Président et commit par la suite un certain nombre de déclarations souvent qualifiées de dérapages, ou de petites phrases, ce qui suscita beaucoup de bruit et de contre-attaques, ce même ministre parlait récemment du FN en maniant superbement les termes de "nationaliste" et "socialiste". Nous avions, en son temps, fait notre propre mise au point sur l'habileté déployée lors de l'emploi du mot "croisade". Ici, nous avons affaire à un véritable protecteur de la France contre l'extrémisme de droite : le ministre est bien là, chacun peut se rassurer, et les "élèves" de Saint-Projet dont nous nous alarmions ci-dessus (§ 1..) sont soit disparus (où ça ?), soit sans avenir (chez nous), la France restera toujours le pays de la douceur et de la fraternité républicaine, non ? C'est dans 20 minutes.fr, 26 02 2012. Lien : FRANCE NATIONALISTE ET SOCIALISTE

Ce message ne comporte pas de conclusion. Hélas, qu'il nous suffise d'attendre la suite, pardi !  

 

Przzzzr1007.gif

 

19/10/2010

Raideur assumée, chaos redouté

.

    Comme hier,  on peut suivre le fil des événements et des déclarations sur la page "Heure par heure" de Nouvelobs, puisqu'elle est mise à jour régulièrement.

    Pour comprendre le sens et la direction de ce qui se passe, on peut lire comment Paul Quinio réagit à des déclarations de "calme" et "sérénité" issues d'un proche du Pouvoir. Paul Quinio donne à son message le titre bref et clair de "Indécent". C'est dans Libé du 19 10 2010. En effet, c'est surprenant, cette "sérénité", non ? 

    Une revue de la presse étrangère nous est proposée par Sarah Halifah-Legrand (Nouvelobs 19 10 2010) : le ton est alarmiste. On peut résumer par ces quelques mots de l'auteure : "un bras de fer qui va en durcissant". 

    Ce pessimisme était le nôtre dans ce blog dès le dix octobre ("Demain la révolte ? la Révolution ?"). Nous envisagions même l'hypothèse d'un chaos favorable au Pouvoir, une hypothèse clairement évoquée cet après-midi (19 oct.) par des élus PS et PC lors de la séance des Questions au gouvernement.

     Pour voir cette séance du 19 10 2010, passer par le site de France 3, cliquer sur "Programmes", et descendre un peu dans la page qui s'affiche ; là, sous le titre"Programmes" (encore !) cliquer sur "Questions au gouvernement". Attendre patiemment. "Les plus récentes" (séances de Questions au gouvernement) deviennent visibles. A l'heure où nous postons le présent message, l'affichage n'est pas encore réalisé pour la séance du 19 10 2010, mais vous la trouverez certainement d'ici peu.

Italie 4858 en mer.jpg

..

18/10/2010

France en révolte au concret

.

    "Heure par heure" avec Nouvleobs, pour suivre les événements au plus près : manifestations, assemblées (...), depuis le 14 octobre.

    Nous ferons le point sur les raffineries et les sations-service avec Radio France international.

    Enfin, avec Julien Martin, nous reviendrons sur les incidents de samedi dernier, d'abord place de la Nation, puis jusque place de la Bastille. La violence en plein Paris.  C'est sur rue89 (18 10 210).    

Anoiper1001.gif

15/10/2010

Une jeunesse citoyenne et déterminée

.

    Pour l'instant, il ne doit plus y avoir de "flashballs" dans une partie de la France. Cette information voisine avec quelques précisions sur les blessures infligées à un lycéen de 16 ans hier à Montreuil, où les manifestations se poursuivent. Le même article de Nouvelobs (15 10 2010) fait mention de prises de position, par exemple celle de Harlem Désir parlant d'un gouvernement qui "a une attitude insultante à l'égard de la jeunesse". 

    Même date, même journal en ligne : les manifestations lycéennes de ce 15 octobre dans de nombreuses villes de France (une bonne quinzaine sont citées) avec des affrontements aussi, hélas. L'article se termine par l'évocation de propos venant de personnes plus proches du Pouvoir. 

    En somme, chacun joue son rôle, en actes comme en paroles. Un mystérieux dramaturge serait-t-il l'auteur d'une tragédie bien de chez nous ? A moins que les causes profondes ne soient à rechercher plutôt du côté de notre précédent (et bref) message : quelque part, peut-être, entre Dieu et l'argent ? 

    Comme disait sur France Infos, un peu avant 12h45 aujourd'hui même,  un jeune toulousain bien résolu : "J'ai 17 ans, dans un an je suis majeur ET JE VOTERAI". Les trois derniers mots étaient soulignés par le rythme et l'intonation, avec cette force qui donne à la langue française de Toulouse un petit quelque chose de torrentueux et de pyrénéen; de jeune aussi... Merci, jeune futur électeur, et puissiez-vous être des foules à penser et agir de même ! Vous êtes notre espérance !